CUISINE D'AILLEURS

Soupe d’haricots ou Sopa de feijao

Tu sais quoi ? Je me suis offert mon petit bouquin de recettes portugaises. ET là avec mes petites recettes glanées dans ce recueil de plats portugais,  je vais épater la galerie. Si, si.
Plus portugaise qu’une parisienne, tu ne trouveras plus, sauf moi la Parigot’bretoNanteusePornichétaine ! 
TOC !
Et pour mes gourmands, j’ai réalisé deux recettes remplies d’amour pour un soir de fiesta. 
Allez j’ai même fait bisquer au téléphone belle-môman histoire de l’énerver un choya. 

Mamie TT : « Surtout tu laves bien les palourdes dans plusieurs eaux ma chérrrrrie !! » me conseillait-elle.
Elle me prend pour un lapinou de six semaines Mamie Tété 😉
MAmie, je les rinces dans 7 eaux tièdes avec du gros sel … je les rince, je les rince, et hop jusqu’à ce qu’elles recrachent tout leur sable. NON MAIS oh !

Mamie TT : Okay ma chérieeeeeeeee !!

Ouais, t’as raison va pô m’énerver tiens ! 😀
Attends, j’ai agravé mon cas quand je lui ai parlé de la « Sopa de feijao ». Je ne sais pas mais je crois avoir deviné au loin …. chiiii …. chiiii (bruit du téléphone) …. j’ai entendu au loin …. MAIS CA FAIT PETER !!!!!!!!!!

HU-HU !

Un peu plus ou un peu moins, avec toute la tonne d’oignons qu’ils rajoutent dans les plats portugais, les pois-chiche, les feuilles de chou vert, les patates … ça envoie du grand chez les bouffeurs de Bacalao !!
Dans toutes les recettes salées, c’est piégé.

De vraies bombes ambulantes les petits plats ….. Et après on parle de la couche d’ozone, des bonnes vaches qui broutent de l’herbe …. 
Je dis ça …. Je ne dis rien. 
Comme dirait ma belle-mère : Cucu mal éduqué, propriétaire mal élevé. Bon okay en portugais ça sonne mieux … et ça donne ça :

« Culo mal educado, dono mal educado ». LOL

ALLO quoi ?!!!!

Bon allez en avant pour un concerto en do majeur …
POM POM POM ….. Ct’e honte ! 

Comme dirait Mamie TT:  Que tristeza  o vergogna !

hiiiiiiiiiiiiiiiii

Les abonnés étant absents …. Revenons à nos moutons, enfin à nos feijao. je fais des rimes si j’veux. 

 

La sopa de feijao

Les courses 

200 g haricots blancs (rpour moi des haricots coco tout petits tout blancs
5 pommes-de-terre Charlotte
200 g de citrouille ( pour moi un potimarron)
2 gousses d’ail
3 càs d’huile d’olive
Un bouquet garni
Un cube Knor
Sel poivre du moulin

La préparation

LA VEILLE : Mettre les haricots blancs à tremper dans un récipient avec de l’eau fraiche. REnouveller l’eau deux fois. 

Le LENDEMAIN : 

Hachez les oignons, et l’ail.

Dans une grande cocotte, déposez deux à trois càs d’huile d’olive. 

Faites revenir les oignons et l’ail sur feu moyen une petite dizaine de minutes.


Ajoutez les haricots blancs égouttés et couvrir d’eau froide. Un bon litre. Rajoutez le bouquet garni et le cube Knor.
Portez à ébullition et laissez cuire 50 minutes à couvert.

Pelez les pommes-de-terre, les rincer. Coupez-les en gros cubes (Deux sur deux cm)
Eplucher la citrouille, couper en cubes (deux sur deux cm de la meme taille que les pommes-de-terre)
Mettre les cubes dans la cocotte avec les haricots.
Bien mélanger. 

Assaisonnez de sel et de poivre à votre guise.
Si la soupe est trop épaisse, rajoutez un peu d’eau. 
Faire cuire sur feu doux une bonne heure sur feu doux et à couvert. 
Servez à vos convives à l’assiette ou au bol.

Bonne dégustation !

Bilan : C’était super bon, tout le monde a aimé. La prochaine fois, c’est certain,  je la refais avec des feijao pretos, noirs voilà, ou rouges, … enfin à ta guise.

Par contre le lendemain …. tu ferais mieux de prévoir une belle sortie au grand air …. pour t’aérer pendant que tu colleras la belle-mère à la vaisselle 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)