NOS GOURMANDISES

La tarte tropézienne revisitée de TiteZa

 

SONY DSC
Il était une fois …. il y a bien longtemps,  dans une petite échoppe de la Place des Lices à Saint-Tropez dans dans le sud de notre belle France, un vieux secret était gardé au chaud.
Un certain monsieur Micka, Alexandre de son doux prénom, (et non pas le chanteur pffffff !!! Je te jure des fois t’es nul !!! Et puis cela ne s’écrit pas pareil, OUPS 😉 donc notre petit Alexandre, jadis, était tombé sous le charme de cette adorable petite commune tranquille, avec sa place, ses petites maisons colorées, ses tuiles et son clocher trop mignon.  Un de ces petits villages « sous le soleil » comme on les aime tant où le vocalises mélodieuses des cigales se mêlent avec l’accent chantant des autochtones.
Notre cher petit Alexandre réalisait des gâteaux avec ses petites mi-mines et son grand coeur. Si  si, et sa tarte tropézienne locale est entrée un beau jour  dans la légende comme notre fin célèbre, délicieuse et trop belle « BB » et son maillot Vichy rose,  sise ici même et présentement notre somptueuse comédienne Brigitte Bardot. Moi, j’ai les références que j’ai tokay, elles vont du Gendarme de St Tropez avec mon Louis de Funès qui me fît marrer toute ma tendre jeunesse ou encore la série « Sous le Soleil » où nos balades avec ma tante et mon oncle sur la côte et avec mes amis … et la harley Davidson pour parcourir la côte !
Mais attends mon gourmand, le secret était encore gardé … sauf que …
Oui et bien chacun ses références, je te parie que tu te marre encore !??  hein … pfff !
Un beau jour, la belle blonde qui bougeait ses hanches comme seul Satan pourrait le faire …. ouais bon … elle s’adressât à Alexandre et lui confiât :

« Tu devrais lui donner un nom à ton dessert ! », clamât notre « Brigit »  à Alexandre Micka, qui le lui faisait goûter (la chance !!!!) sur le tournage de « Et Dieu créa la femme ».

HAN LA TUERIE !!!!  Pensais-je …..
Tu parles que le conseil avisé de la belle fut bien écouté et mis en application.  La fameuse recette de sa tarte Tropézienne, et seulement celle-ci, « l’originale » conquit le monde.
Tu as l’eau  à la bouche non ? J’en bave à l’avance moi …. c’est horrible non ?

Aujourd’hui,  tâta Titeza, mon lapin, va te décrocher le soleil planqué dans le ciel azur méditerranéen. OUI, je m’en vais te réaliser pour la première fois de ma jeune vie ( HANNNN 😉 une délicieuse et moelleuse brioche, une petite crème onctueuse, et des paillettes de gavottes parsemées dessus pour le décor parce que je suis une fée et que j’ai des princesses et princes à satisfaire.

Un dessert de conte de fée si si !
Et si c’est réussi …. parce qu’au moment où je tape ma recette toutes les parties refroidissent …. et que rien n’est encore gagné …. donc pour patienter et en deux trois mouvements, je vous suggère ci-après ma recette revisitée.
Je t’ai fait, mon gourmand, un mix de recettes empruntées, lues et décortiquées chez plusieurs pâtissiers et/ou sites: Mercotte , mais je me suis aussi inspirée de celle de Cyril Lignac et d’une autre recette sur le site de 750 grammesJ’ai tout mélangé et je te propose donc ma tarte réalisée avec amour par mes soins.

Recette de la tarte tropézienne de TITEZA

Les courses
Pour la crème pâtissière :
  • 50 cl de lait 1/2 écrémé
  • 100g de sucre semoule
  • 3 oeufs entiers BIO ou du culdelapoule
  • 50g de farine de blé
  • 2 gousses de vanille des îles.
  • 50 cl de crème lait demi-écrémé.
  • 1/2 càcafé d’arôme fleur d’oranger
  • 5 ml d’arôme de vanille
    Pour la pâte à brioche :
  • 5g de levure de boulanger déshydratée
  • 3 oeufs
  • 125g de beurre doux
  • 30g de sucre semoule
  • 5 cl d’eau
  • 250g de farine de blé
  • 1 citron jaune
  • 50g de beurre doux
Pour le Sirop fleur d’oranger :
  • 40 g de fleur d’oranger
  •  200 g d’ eau
  • 100 g de sucre
Pour le glaçage :
  • des paillettes de gavottes (crêpes dentelles écrasées)

En plus, il te faudra un peu d’eau fraiche (pour faire ramollir la feuille de gélatine).
Du papier sulfurisé.
Un moule à manquer.
Du beurre doux env. 50G (pour beurrer le moule et déposer sur la pâte à brioche avant de l’enfourner, et beaucoup d’amour.

La préparation :

Réalisation de la pâte à brioche

Dans le bol du batteur, mettre la farine, le sel et le sucre. Diluez la levure dans l’eau tiède (45 °C max.).
Ajoutez à la farine les oeufs et la levure diluée et mélangez doucement avec le crochet (on doit obtenir une pâte légèrement collante). Après env. 8 à 10 min de pétrissage à basse vitesse moi j’ai mis sur 2, la pâte doit être lisse et élastique. Ajouter alors le beurre petit à petit (à température ambiante) coupé en petits morceaux et pétrir jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé.
Zestez le citron puis incorporez les zestes à la brioche. Versez la pâte à brioche dans un cul-de-poule préalablement fariné.

10384025_10204303045767542_2756617091091257220_n
Tu as vu ma pâte comme elle est gonflée ?

Laissez « pointer »( ou pousser, gonfler la pâte) jusqu’à ce que la pâte double de volume.
Je l’ai mise à étuver dans mon four à 40°C pendant deux bonnes heures.
Sortir la pâte, et la « rabattre » ( on va chasser le gaz avec les doigts pour lui redonner son volume initial.)
Mettre la pâte au réfrigérateur un quart d’heure,  je l’ai laissée une bonne heure, si si. La sortir.
Etalez la pâte dans un moule à manquer où vous aurez mis un papier sulfurisé découpé en rond dans le fond et que vous aurez beurrez entièrement. .
Laissez pousser en étuve une heure encore dans le four à 40°C. ouais je sais c’est long mais ….
La sortir. Elle est méga belle et bien gonflée, ça mon gars, c’est de la pâte à brioche !!!!
J’ai mis quelques petits morceaux de beurre mou sur ma brioche, env 30 g et parsemé des paillettes de gavottes avant la cuisson.
Mettre de suite à cuire votre pâte à brioche à 175°C pendant 25 bonnes minutes selon les fours.
Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau. La lame doit être propre.
La laisser refroidir.

10419031_10204303046127551_4958680112186618206_n
Ma tropézienne toute blonde avec sa couverture de crêpes dentelles. Jolie la belle blonde ?

On coupera plus tard la brioche en deux dans le sens de l’épaisseur avant de l’imbiber d’un petit sirop maison.

10603521_10204303046687565_2939176983173182820_n
Ma brioche se présente devant toi cher gourmand.

Le Sirop fleur d’oranger (qui servira à imbiber les deux parties de la brioche quand vous l’aurez coupée.
Faire bouillir l’eau et le sucre, ajouter la fleur d’oranger pendant trois quatre minutes.
Une fois la brioche bien froide,  vous imbiberez les deux disques de cette dernière avec l’aide d’un pinceau généreusement. Léger quand même !!  N’ayez pas trop la main lourde.
On fait cette étape, afin que la brioche soit moins sèche à la dégustation.
Conservez !

10423282_10204303050967672_7620666639166131904_n
Sirop eau, sucre et eau de fleur d’oranger pour imbiber les deux parties de la brioche.
1146538_10204303050407658_5985786030548237186_n
Tu coupes dans le sens horizontal ma brioche avec un long couteau.
10435122_10204303052527711_7936549717406912331_n
Tu imbibes généreusement les deux disques de brioches.

La Crème vanille à la fleur d’oranger :
Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide pendant 20 minutes. Personnellement pour que l’eau soit bien froide, j’ai triché, j’ai rajouté deux trois glaçons. …
Mettre à bouillir les 50 ml de lait dans une casserole et réaliser une infusion avec les deux gousses de vanille ouvertes et dont vous aurez débarrassé de leurs grains que vous rajouterez au lait (10 minutes). Tout le monde va chauffer et s’imprégner ! MIOUM tu te croirais sur les îles …. sur un transat … ou à Saint-Trop’ 😛
Ajoutez la gélatine égouttée, et un peu d’eau de fleur d’oranger, genre 1/2 càcafé.
Mélangez au fouet pendant la cuisson que la crème soit bien émulsionnée.
Mixez au mixeur plongeant.
Laissez reposer quelques heures au frigo.
On s’en servira au moment T de l’utilisation.

10365876_10204303051927696_8556376825108902281_n
Ma crème pâtissière maison à la vanille des îles et fleur d’oranger 😉


TADAM !!!
Récapitulatif : Tu as la brioche cuite qui refroidit.
La crème pâtissière qui rafraichit au frais.
Le sirop de fleur d’oranger qui patiente …
et pas que lui d’ailleurs 😛 y’a des gourmands qui s’impatientent …
Une fois que tout ce petit monde est bien froid, on va se détendre et on va se lancer au montage de la tarte tropézienne !

Mais je peux te dire que cela sent déjà divinement bon !

Le montage :

A l’aide d’une poche à pâtisserie, dressez la crème sur le disque inférieur de la brioche que vous aurez imbibé de sirop de fleur d’oranger au pinceau en amont.
Vous pouvez déposer la crème en colimaçon, en petites boules et pointes de crème, bref de la façon que vous voulez.

10574490_10204303055287780_5269816288924104707_n
Fourrage de la brioche avec la crème.
10368272_10204303059327881_5473328866171399236_n
Et voilà, l’artiste est là devant vous prête à être consommée.



Refermez ensuite la Tropézienne avec le deuxième cercle de brioche. et la saupoudrer de sucre glace ou pas. J’avais envie de changer la recette tu vois … enfin c’est surtout que je n’avais pas trouvé en courses le sucre au supermarché.
Comme j’avais mis avant cuisson de délicieuses petites paillettes de gavotte (crêpes dentelles) je n’ai rien rajouté.
Oui,  j’ai mis de la Bretagne dans ma Tropézienne parce que c’est ainsi chez TiteZacuisine 😛

Servez à vos gourmands !

….  regardez la lumière dans leurs yeux qui scintillent …..Tu vois tu as décroché le soleil et mis de l’amour à l’intérieur de leurs papilles, Yes ! »On goûte la « Tropézienne », on ne la discute pas ! « 

2 thoughts on “La tarte tropézienne revisitée de TiteZa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.