• Les oeufs

    Omelette au chorizo.

    Cette recette date de plusieurs années. Mais comme je réhabilite mon blog, il se peut que je balance les prochaines semaines de vieux articles pour votre plus grande satisfaction de voir revivre notre blog.
    Donc cher lecteur, si vous me suivez depuis le début, ne vous offusquez point. Et sachez que de nouveaux amis débarquent chaque jour sur mon blog pour le découvrir et le lire (J’ai les noms et les adresses HAHA !!! )

    Evidemment chaque recette que je poste est réalisée en amont par nos soins. Il y a nos recettes créées de notre propre imagination, celles que nos proches nous ont offertes ou léguées, d’autres recettes que nous avons trouvées dans des magazines, dans des fiches et livres de ma défunte maman. Nous puisons partout nos sources pour vous les transmettre à notre tour.

    Je remets de l’ordre petit à petit dans notre blog. Mais vous avez assez d’articles pour lire le soir bien installé dans votre canapé ou quand vous le souhaitez !

    Je vous laisse découvrir tout cela et vous souhaite à tous une belle aventure en notre compagnie.

    Nous reprenons avec cette petite recette réalisée pour un petit-déjeuner, ou le brunch du Week-end. Une suggestion pour vous inspirer mes gourmands.

    A bientôt ! 🙂

    Aujourd’hui, c’est lundi.
    Temps pourri. (Oui, je commence depuis quelques temps à râler car effectivement chez nous au bord de l’océan, ça fait cinq longs mois que ça perdure et ça tout le monde s’en fiche !!!!).
    Bref !
    Je vous plante le décor.
    Hier. Un dimanche midi.
    Deux amoureux.
    Deux quinquagénaires …
    Les gosses ne sont plus là.
    C’est désormais la fête à la maison HA HA !!!
    (Nos deux pandas de filles ont désormais leurs nids douillets, leurs boulots, leurs vies …. ).

    Nous, les vieux-jeunes, avons pris notre petit-déjeuner après le sport donc pas très tôt non plus.
    (((Je rappelle aux étourdi(e)s, que l’on appelle pas le matin chez nous avant 11h00, que ce soit en semaine ou le Week-end … Je referme la parenthèse)))
    Et là, une envie subite d’omelette (comme une envie de pisser, oui, oui !!).
    Il est 14H15. Nous nous branchons à l’heure espagnole. (Olé !!! oui, parce que sachez que les portugais, chez eux dans leur Tugal, déjeunent à 12H30 précisément, mesdames, messieurs ! Tiens je ne sais à quelle déjeunent les brésiliens … HAHA !!!

    Bon raté,  pour nous, le week-end : c’est l’Espagne à la maison HA HA !
    (Qui plus est maintenant que nous sommes seuls !!!! )
    Oui, je sais, j’ai des envies subites et décalées mais à nos âges, nous nous referons plus … c’est fichu ! Et un dimanche, qui plus est, il ne faut pas nous énerver !

    Nous avions acheté du chorizo, vois-tu, et le bougre était … comment vous dire … ?
    Un peu costaud !
    Donc j’ai décidé de le marier avec des œufs et de la crème soja pour le calmer.
    Je Lui ai collé une claque pour qu’il s’adoucisse.
    C’était mal le connaître le petit con ce bougre de chorizo continuait à « cantar* » dans la poêle !

    Je vous donne la recette, les courses, la préparation et j’vous dis quoi à la fin.
    Comment ?
    Mais qu’est-ce qu’elle dit la dame ?
    Je te fais le bilan à la fin du post, ça te va mamie ?
    C’pô possible de ne jamais me comprendre à la fin !!!

    Ha, oui, la recette … 😉

    Mon omelette au chorizo

    Mon omelette au chorizo

    Pour deux gourmands.
    (Le troisième, et quatrième iront brouter de l’herbe dans le garden*, hu-hu !!!)

    Les courses :

    – 4 œufs BIO extra frais du cul de la poule.
    – Une brique soja cuisine ou du lait écrémé (attention à nos hanches et pas que !)
    De l’huile d’olive de belle-maman, Bio et vierge (l’huile)  et c’est tant mieux  (pénurie de beurre en ce moment). Ce n’est pas vrai on en mange au petit-déj’ mais vous vous en fichez !
    – 3 belles tranches de chorizo FORT et frais de chez le charcutier.
    – Une barquette de tomates cerises de couleurs différentes (c’est joli et rigolo). Comptez une dizaine par pers.
    – 200 g de jeunes pousses d’épinards fraiches et BIO du garden* ou Biocoop
    -2 à 4 beaux champignons blonds ou de Paris, ou ceux que vous aimez selon vos goûts.
    – Une belle cuillère-à-soupe de persil plat frais.
    – (Tu peux mettre un petit morceau d’oignon ciselé).
    – sel de Guérande, poivre.
    – ail en poudre ou frais coupé fin.
    – (huile + vinaigre pour aromatiser les épinards en salade.)

    La préparation :

    -Lavez les jeunes pousses et les tomates cerises sous l’eau fraiche. Essuyez-les. Conservez.

    -Préparez une petite vinaigrette (3 càs huile d’olive+ une càs de vinaigre de cidre, sel et poivre) Conservez !

    – Déposez une cuillère à café d’huile d’olive avec vos 4 œufs entiers cassés dans un grand bol et fouettez !!!

    – Rajoutez 10 cl de crème Soja ou de lait.

    – Salez et poivrez.

    – Rajoutez l’ail, l’oignon ciselé et le persil.

    – Rajoutez les trois tranches de chorizo coupées en petits morceaux, 6  tomates cerises coupées en quatre.

    – Dans une poêle en pierre ou antiadhésive, sur feu vif, déposez cet appareil. (Si ta poêle accroche, dépose un peu de matière grasse en plus , un soupçon !!!!  Mais le mieux, c’est de ne pas mettre de matière grasse du tout. Conseil d’amie.)   😉
    Faites à votre guise mes chéris ! Mais la cuillère à café suffit largement !

    – Faites cuire votre omelette cinq minutes env. sur feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit bien cuite en dessous. (Nous, nous l’aimons « baveuse » donc j’aime bien la garder un peu moins cuite sur le dessus). Sauf que ce coup, elle a un peu cuit. Bien la surveiller donc, une omelette c’est bougre ! HA HA !

    – Déposez et débarrassez DÉLICATEMENT votre omelette cuite sur une assiette.

    Vous décorerez avec les feuilles d’épinards et le reste de tomates cerises coupées en deux et un soupçon de vinaigrette (huile d’olive, vinaigre de cidre, sel, poivre) sur la salade.
    Dégustez l’omelette bien chaude !

    Bilan : Ce plat est parfait pour le brunch du dimanche et soo delicious !!!
    Oh, my goodness !

    Vous pouvez compléter votre repas par un fruit frais et un petit morceau de fromage, du pain grillé, enfin vous ferez selon votre envie du moment mais faite le bien et avec amour. 😉

    Nous, c’était purée de carottes et patate douce pour nous rendre un peu plus aimables 😛

    *garden = jardin
    * cantar = chanter
    *purée de carottes et patate douce = Je te donne la recette ASAP. (dès que je peux … non, dès que je veux hi hi !!!!!).

    Et pour conclure cet article en ce lundi  brumeux et pluvieux je vais vous demander un service chers amis et gourmands, curieux de passage.

    Ce serait très aimable de votre part cher lecteur de nous laisser un petit commentaire, afin que je vérifie si toutes les modifications que je réalise en coulisses fonctionnent bien.

    Merci pour votre participation, en remerciement je vous fais un bizouille sur le front.

    Très bonne semaine à tous !

    A très vite mes gourmands !

  • Les poissons

    Dos de cabillaud sauce espagnole, purée de céleri rave et panais et son riz Basmati.

    Dos de cabillaud sauce espagnole, purée de céleri rave et panais et son riz Basmati. Titezacuisine.com



    Ce soir, une petite recette créée à la seconde. Oui, cela m’arrive ! L’improvisation. C’est souvent. Mais c’est aussi des recettes parfois qui sont les meilleures. Simples, vite faites et créées sur le feu.
    Allez pour les amateurs de poissons, voici un petit plat qui vous réjouira.

    Dos de cabillaud sauce espagnole, purée de céleri rave et panais et son riz Basmati. 

    Pour deux gourmands, pour le dîner allégé.

    Les courses :

    deux dos de cabillaud surgelés (ou frais selon la pêche).
    80 de riz Basmati cuit dans un litre d’eau avec un KUBOR
    Un  tronçon de deux centimètres de Chorizo Fort.
    Six pétales de tomates confites à l’huile d’olive.
    Sauce tomates maison.
    Une poignée de persil plat bien frais.
    10 cl d’eau.
    Deux cubes de KUBOR.

    Pour la purée de céleri rave et panais.
    Un demi céleri rave
    Un beau panais
    Un cube KUBOR
    Poivre du moulin
    Soja cuisine pour moi (ou crème fraîche allégée)
    Un litre et demi d’eau fraîche.

    12631347_10207332112932328_6994670205361471348_n

    Les  préparations : 

    1. Le riz Basmati.

    Dans un litre d’eau déposez un cube KUBOR. Portez à ébullition. Jetez le riz environ 80G. Laissez cuire 10 minutes. Egouttez. Conservez au chaud.

    2. Les deux dos de cabillaud. 

    A cuire au Micro-Ondes 900W, déposez vos deux sachets de poisson dans une assiette.  4 minutes pour les deux. C’est cette façon que j’ai choisi ce soir.
    Ou
    dans un court-bouillon aromatisé, faites cuire dans le bouillon vos deux dos de cabillaud 8 à 10 minutes après ébullition.
    A la vapeur, selon votre mode de cuisson.
    Vous choisirez le mode de cuisson qu’il vous plaît.
    Conservez au chaud.

    Pendant ce temps, faites chauffer une petite poêle, y jeter le morceau de chorizo sans la peau, et coupé en petits dés.
    Rajoutez les pétales de tomates coupées en tout petits, deux bonnes louches de sauce tomates maisons et rallongez si nécessaire avec un peu d’eau. Laissez mijoter trois, quatre minutes histoire que le Chorizo infuse  bien et parfume la sauce.
    Assaisonnez sel poivre selon vos goûts. Attention, le Chorizo est pimenté.
    Parsemez de persil plat.
    Garder deux trois peluches pour la décoration finale du plat.
    Conservez !

    2- La préparation de la purée céleri rave et panais.

    Lavez le panais et le céleri rave.
    Epluchez les légumes.Coupez-les en gros cubes de trois centimètre env.
    Dans une grande casserole déposez un litre d’eau et un cube KUBOR. Portez à ébullition.
    Déposez le demi panais et le panais, et une bonne cuillère à soupe de persil plat.
    Laissez cuire 20 bonnes minutes.
    Egouttez vos légumes TOUT en gardant un fond de bouillon dans la casserole.
    Rajoutez deux cas de Soja Cuisine (ou une càs de crème fraîche allégée.)
    Passez au mixeur pour obtenir une purée onctueuse.
    Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
    Servez votre purée de céleri bien chaude.

    Dressez votre plat, déposez dans vos assiettes avec les dos de cabillaud, une bonne part de purée et accompagnez d’une dose de riz Basmati.

    Dos de cabillaud sauce espagnole, purée de céleri rave et panais et son riz Basmati. Bonne soirée !

    Je vous souhaite une excellente dégustation à tous mes gourmands.

  • LES LEGUMES

    Mon gratin brocolis, chou fleur et carottes piquant piquant.

    IMG_6670

    Une petite recette un soir de la semaine dernière bien faite, vite préparée et surtout bien réconfortante par le temps qu’il fait ces jours-ci.

    J’ai utilisé pour cette préparation des légumes surgelés. OMG !!!!!  Je sais, j’avoue,  ce ne sont pas des légumes frais comme d’habitude, mais j’ai voulu testé et surtout j’étais pressée.

    J’ai  allégé le gratin en réalisant ma sauce  Béchamel maison ultra légère (dans la mesure du possible 😛 hihi ! ).

    Alors, mes gourmands, en deux trois mouvements,  voici mon petit gratin facile, rapide et qui a fait son petit effet.

    Mon gratin brocolis, chou fleur et carottes piquant piquant.

    Les courses

    Un sachet surgelé DAUCY  chou-fleur, brocolis, carottes
    Ma sauce Béchamel allégée.
    Une à deux cuillères à soupe de persil plat frais.
    Un morceau d’env. 100g  de Chorizo doux (ou piquant selon vos goûts. Moi j’ai pris du doux. )
    Un cube KUBOR pour la cuisson des légumes. Ou vous pouvez les faire cuire à la vapeur c’est sympa aussi.
    Solde Guérande, poivre du moulin
    100 g de fromages râpés (celui que vous aimez)
    Une ou deux pincées d’herbes de Provence ou d’origan.

    IMG_6665

    IMG_6667

    La préparation :

    Allumez votre four et préchauffez à 230°C.

    Prendre une grande casserole versez un litre d’eau fraiche et un KUBOR.
    Ajoutez les légumes du sachet et faites cuire 6 minutes.
    Egouttez, réservez.

    Préparez votre Béchamel maison et l’assaisonnez. Conservez.

    Dans le plat à gratin versez le persil plat bien réparti dans le plat.
    Coupez un beau tronçon de chorizo et ôtez la peau. Coupez en petits dés. Et répartissez dans votre plat.
    Versez les légumes.
    Rajoutez la sauce Béchamel et saupoudrez de râpé.
    Rajoutez les deux pincées d’herbes de Provence ou d’origan.

    Enfournez pour 20 minutes afin que votre plat dore bien.

    IMG_6671
    Mon gratin brocolis, chou fleur et carottes piquant piquant. Titezacuisine.com

    Je vous souhaite une excellente dégustation mes amis ! Ce plat peut se dévorer tel quel ou en accompagnement d’un poisson par exemple 😉

  • APERITIFS

    Mon cake basque.

    … ou comment nourrir et engraisser ses moches-frangins 😛

    Ce week-end, j’avais la moche à la maison.

    « Ce soir, le pays Basque s’invite à notre table ! » qui disent dans le livre. 

    Son mari peinturant la chambre de leur futur petit-fils à Panam sous trente et quelques degrés ; nous, nous revenions d’une journée très fatigante, tous allongés et nous fatiguant à la tâche de bronzer, affalés comme de grosses loches sur le sable chaud aoûtien sous un ciel azur et profitant de la fraicheur océanique. 

    Chacun ses plaisirs. 

    Donc pour satisfaire nos apétits lors de l’apéritif dînatoire du soir, j’ai réalisé avec mes petites mains et mon savoir de chef cuisine (c’est comme ça que m’appelle dorénavant ma moche, elle n’a pas vu heureusement les ratages … hi hi), j’ai confectionné des cakes pour lui faire plaisir.

    Un grand et des bébés. 

     Chutttt, ça cuit ! 

    Ca va être bon ….

    Et c’était TROP BON ! 

    Y’en a plous. 

    Et j’vais les refaire, obligée !

    La recette ? Je l’ai trouvée dans le livre, « les 70 cakes salés croustillants et feuilletés », ed. Atlas.

    Si tu ne sais pas quoi m’offrir pour Nouël, mon annif ou ma fête, mon saint … 

    Tu peux piocher dans des livres de cuisines, les ustensiles … fais-toi plaisir ! 

    J’adore les livres de cuisine et tous les gadgets. Et NANOU l’a bien compris. Merci à elle pour son amour.

    Mon cake basque - Titezacuisine.com
    Mon cake basque – Titezacuisine.com

    Mon cake basque

    Les courses :

    200g de farine de blé ordinaire tamisée
    3 oeufs + 1 jaune
    8cl d’huile d’olive (j’ai volontairement remplace l’huile de tournesol par mon huile de contre-bande).
    12 cl de lait
    Une petite boite de thon au naturel
    Un morceau de chorizo fort (cinq centimètres)
    100 g de gruyère râpé
    Un petit bouquet de persil
    Un poivron rouge

    un oignon
    une gousse d’ail
    un càs de vin blanc (j’ai mis du cognac)
    10 g de beurre
    Sel et poivre du moulin 

    La préparation :

    Rincez le poivron, essuyez-le, et coupez le en fines lanières.
    Épluchez et coupez l’oignon et la gousse d’ail.
    Émiettez le thon avec une fourchette.
    Coupez en petits morceaux le chorizo.

    Dans une poêle, faire chauffer une càs d’huile.
    Y jeter l’oignon, le poivron, les morceaux de chorizo.
    Faites revenir quelques instants puis ajouter le persil ciselé et l’ail finement coupé.
    Faire fondre quelques minutes.

    Salez poivrez à votre convenance. Attention au chorizo qui est fort.

    Préchauffez votre four à 2OO°C (TH 6-7).

    Beurrer et fariner un moule à cake de 24 cm ou des petits en silicone. Si vous choisissez des moules en silicone, ne les beurrez pas.

    Dans un saladier ou cul-de-poule, mélangez les 200 g de farine ET le demi sachet de levure.

    Dans un autre saladier, y casser les oeufs et le jaune.
    Ajouter les 8cl d’huile d’olive, les 12 cl de lait tiède et la càs de Cognac.

    Incorporer la farine et la levure à cet appareil liquide (oeufs,lait,huile et Cognac).
    Assaisonner si rectification demandée.

    Fouettez le mélange.

    Incorporer la poêlée oignon, ail, persil et gruyère râpé, thon et chorizo.

    Bien mélanger.

    Verser le tout dans un moule à cake ou des petits moules.

    Mettre à cuire environ 40 minutes.

    Sortez et laissez refroidir AVANT de démouler.

    Pour l’apéro ou un repas accompagné d’une salade verte.

    Bonne dégustation.

    ET VIVE LES BASQUES olé !!!!
    Variation :

    Amusez-vous à varier les couleurs, j’ai rajouté des tomates cerises au moment du remplissage des moules.

    On peut aussi varier les poivrons mettre 1/4 de poivron de chaque couleur, jaune, rouge, vert.

    Pour une version plus gourmande mais dangereuse pour vos hanches remplacer les 12 cl de lait par la même quantité de crème liquide. Mais bon la recette initiale se suffit.

    Et je vous lâche un petit secret, j’ai laissé refroidir le cake toute une nuit au frigo, résultat : UN DÉLICE.

    Et quand il n’y en a plus que fait-on ?

  • Les viandes

    Mon petit sauté de veau, artichauts et chorizo, sauce breton.

     

    Mon sauté de veau aux artichauts, au chorizo et sauce breton. Titezacuisine.com
    Mon sauté de veau aux artichauts, au chorizo et sauce breton.
    Titezacuisine.com

    Mon petit sauté de veau aux artichauts et chorizo, sauce breton.

    Les courses pour 4 gourmands.

    600 g de sauté de veau
    10 cm environ de chorizo extra fort taillé en fines tranches 4mm
    4 belles pommes de terre 100g à 150 g par personne de Noirmoutier pelées ou pas (moi je garde la peau des Noirmoutier, je les lave bien) et coupées en 4 morceaux
    600 g d’artichauts soit un sac entier (surgelés)
    1 toute petite boîte de concentré de tomate (70 g)
    1 bon verre de Cidre brut
    1 verre d’eau soit 20 à 30 cl
    Une cuillère à soupe de fond de veau
    une càs de persil plat, lavé et émincé
    Une cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne.
    1 oignon rose de Bretagne émincé ou trois belles échalotes roses de Guérande.
    1 gousse (voir deux) d’ail dégermée(s) et coupée(s) finement
    1 branche de thym
    Une feuille de laurier
    Huile d’olive

    IMG_3408_Fotor_Collage
    La préparation :

    Lavez et épluchez vos pommes-de-terre. Dans une grande casserole d’eau additionnée de gros sel de Guérande, faites-les cuire 25 bonnes minutes. Conservez au chaud.
    oupez votre viande de veau en gros cubes et faites-la revenir dans votre cocotte avec un peu d’huile d’olive (ne cuillère à soupe suffit) pendant quelques minutes.
    Epluchez votre oignon et votre ail. Coupez-les en petits morceaux Ajoutez l’oignon et l’ail et le faire dorer puis mettre le cidre brut et le grand verre d’eau ainsi que le concentré de tomate.
    Bien mélanger les divers aliments pour mêler les saveurs.

    IMG_3432
    Ajoutez maintenant tous les autres ingrédients ( la moutarde à l’ancienne, le chorizo en tranches, la branche de thym,  la cuillère de fond de veau et la cuillère de persil).
    Poivrez (doucement le chorizo va pimenter le plat. Je ne sale pas maintenant car le fond de veau sale énormément).
    Fermez votre cocotte et Laissez cuire 35 bonnes minutes sur feu doux à partir du chuchotement de la soupape.
    Note : Toutefois si vous trouvez que la sauce est un peu juste, n’hésitez pas à rajouter un peu d’eau pour l’allonger au fouet .

    Servez ce plat complet à vos convives accompagné de vos pommes-de-terre de Noirmoutier, mes gourmands, je vous souhaite une belle découverte remplie de saveurs !

    Bonne dégustation

    IMG_3474_Fotor_Collage

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)