• CUISINE D'AILLEURS,  LES FECULENTS,  Les poissons

    Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon

    Pour un soir, nous avions envie petit mari et moi de nous faire grandement plaisir et de faire vibrer nos papilles en cuisinant et préparant des pâtes « faites maison ».
    Comme l’an passé, le trop gentil PapaNouël m’avait gentiment et « amoureusement » offert un robot avec en option des troucs et des machins pour réaliser moi- même les « Pasta »,  je voulais l’essayer hier après-midi mais comme je suis une fille et que j’ai fait du shopping. Ce sera pour une autre fois !
    Et oui, c’est moi le chef en cuisine et je n’avais pas le temps samedi soir de les préparer. Mais si tu as du temps, cher gourmand, ne te gêne pas  !
    Je les ferai ultérieurement rien que pour vous avec mes petites mains,  foi de TiteZa !

    Bon en attendant,  j’ai cuisiné les spaghetti de maître Barilla et nous sommes allés pêcher le poisson, chez notre poissonnier, pêché frais du matin vu que nous vivons au bord de la mer. Oui !!!!!!

    Ce samedi soir, c’était « dîner à la Roma » chez la famille TiteZa. J’ai servi à mes petits coeurs ma Focaccia au romarin, qui accompagnait mes rillettes de thon à « l »apéritif » et pour poursuivre nous avons dégusté ce plat de poissons et coquillages mariés aux spaghetti.
    Il ne restait plus que la présence d’un chanteur italien et nous avons voyagé ne serait-ce qu’un instant.
    Je vous propose ici ce plat délicieux à servir bien chaud.
    Allez tout le monde à table et que ça chante !!!!

    Mes spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon.  TiteZaCuisine.com
    Mes spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon.
    TiteZaCuisine.com

     

    Mes spaghetti aux deux poissons, et coques à ma façon.

    Pour 4 ours affamés ou italiens.

    Les courses :

    300 g de filets de saumon frais sans peau ni arêtes
    250 g de dos de cabillaud frais sans peau ni arêtes
    Un paquet de spaghetti de chez Maître Barilla, comptez 100 g cuits de pâtes env. par pers env.
    ou 300 à 350g si vous les faites vous-même.
    600 g à un kilo de coques de nos côtes bretonnes.
    3 belles dents d’ails pelées et dégermées.
    Une belle et grosse échalote rose de Guérande.
    25 cl de crème fraîche liquide semi épaisse. + le jus des coques cuites que vous conserverez et filtrez.
    1càc d’aneth hachée du jardin.
    Une dizaine de  belles feuilles de basilic commun du jardin
    1 càsoupe de moutarde Maille à l’ancienne.
    sel de Guérande
    HUILE d’OLIVE de Belle-Mum. (De la bonne hein ! )
    Un cube KNOR (ou du gros sel de Guérande) pour la cuisson des spaghetti.
    Du poivre 5 baies du moulin.
    Un petit bouquet de persil frais ciselé
    Du beurre doux ou demi-sel
    Une cuillère à café de jus de citron bien frais.
    Un morceau de parmesan frais de chez l’Italien coupé en copeaux.
    Une petite bouteille de Muscadet sur Lie. (un demi verre pour la recette et tu serviras la bouteille à table).

    La préparation :

    Préchauffez votre four à 240°C.

    Faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée ou comme moi avec un cube KNOR. La cuisson dépend de la taille de vos spaghetti. Généralement on tourne autour de 8-10 min. env.
    Cuisson al dente. Moi j’aime les bons spaghetti pas les fins …
    Egouttez-les dans une passoire.
    Disposez-les dans un plat en versant dessus un filet d’huile de contre-bande … couvrez et conservez au chaud.

    Les spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon - titezaCuisine.com
    Les spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon – titezaCuisine.com

    Pendant ce temps, lavez et ôter le sable dans plusieurs bains d’eau tiède du robinet additionnée de gros sel vos coques. Recommencer l’opération plusieurs fois minimum trois fois … Rincez bien et conservez.

    Faites chauffer dans une casserole, un peu de beurre et un peu d’huile d’olive. Ciselez l’échalote, un peu de persil ciselé, versez les coques, et le demi verre de vin blanc sec Muscadet pour nous, région oblige, tu fais sauter les coques pendant 3 minutes à couvert sur FEU VIF et pas plus.
    Eteindre et conservez. On filtra le jus des coques dans une passette pour récupérer le jus et l’additionner à la sauce plus tard.

    Coupez les filets de poissons en cubes de trois centimètres et disposez-les sur une plaque sur du papier sulfurisé.
    Donnez un coup de moulin de poivre 5 baies.
    Enfournez pendant 3 minutes au four sur une grille à mi-hauteur.
    En fin de cuisson, sortez et conservez dans un plat au chaud.

    Duo de poissons : saumon frais et dos de cabillaud. - TiteZacuisine.com
    Duo de poissons : saumon frais et dos de cabillaud. – TiteZacuisine.com

    Emincez en petits morceaux les trois dents d’ail, épluchées et dégermées. Dans une casserole, disposez une petite cuillère à soupe d’huile d’olive. Faites suer les aulx quelques secondes dans la casserole.
    Ajoutez les 25 cl de crème liquide semi-épaisse, la càc d’aneth hachée, la càsoupe de moutarde en graines. Mélangez et portez tout doucement à ébullition
    Filtrez avec une « passette » les coques et gardez le jus.
    Versez le jus des coques filtré dans la casserole avec la crème et mélangez.
    Rajoutez une càs de persil finement ciselé, les 4-5 feuilles de basilic frais ciselées.
    Ajoutez dans la casserole le jus d’un demi citron soit une belle cuillère à soupe. Remuez !
    Assaisonnez : sel poivre.
    Eteindre le feu.
    Rajoutez les coques dans cette sauce, mélangez.
    Conservez au chaud couvert.

    Les coques et la sauce crémeuse à l'ail. TitezaCuisine.com
    Les coques et la sauce crémeuse à l’ail.
    TitezaCuisine.com

    Disposez dans chaque assiette bien chaude, une dose de spaghetti, une dose des deux poissons, un dose de coques. Nappez de votre sauce crémeuse et onctueuse.
    Râpez du parmesan frais de qualité sur votre plat, décorez avec une feuille de persil ou de basilic.
    Servez vite vos convives, ce plat se mange très chaud.

    C'est alléchant non ? Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon de TiteZacuisine.com
    C’est alléchant non ?
    Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon de TiteZacuisine.com

    Amusez-vous et faites-vous surtout plaisir en partageant cette recette !

    BUENA DEGUSTAZIONE !!!!

    AMOR E MIOOOOOOOOOO ….

  • LES FECULENTS

    Lentilles blondes ma parole !???

     


    Mes lentilles blondes. 

    Je ne vois pas pourquoi les blondes compteraient pour des prunes ! Savais-tu que les blondasses de lentilles entrent dans la famille des FECULENTS. 

    Je te rassure les vertes, les corails et autres lentilles sont aussi des féculents. 

    Petit rappel de  nos quantités journalières :

    Pour un PAPAOURS, genre un mètre soixante seize et autant de kilos enfin sans le mètre,  âgé de 4£%*¨5 années, donc en pleine fleur de l’âge, sportif si si, euh …. actif, piscine, musculation des pattes et du reste, grand gourmand, sucre élevé, foie gras, (tout est redevenu normal au jour d’aujourd’hui) … épicétout  je crois : c’est une dose de 5 à 6 càsoupe soit de 150 à 200 grammes de féculents le midi. 

    Pour une maman ours, taille petite, activité modérée, sport minimum 35 minutes par jour, marche deux heures, piscine, allant en s’intensifiant et ancienne sportive de haut niveau, avec une portée de deux oursonnes, âgée de 4%¨P¨*P5 donc pit-être en pré-ménopause (oh, faut que je te fasse un post sur ce thème qu’on se marre), mesurant trois pommes (Tais-toi !) :
    – une dose de 60 à 80 grammes cuits le midi, soit deux à trois cuillères à soupe de féculents CUITS je précise. (T’as déjà mangé des carbonara avec 80 g de spaghetti ? Et mesure une patate qu’on se marre ! Regarde la misère pour une raclette …. bon je les fais rentrer dans les écarts évidemment … sinon …

    BREF, le soir on reprend :

    -Pour papaOuRS trois cuillères à soupe. TOC !

    – Pour MamanOurs : NADA,  PEANUTS, RIEN, LA MISERE ! Remarque depuis le temps, je n’en ai plus besoin et je n’en ai plus envie. Ca ne me dérange plus. Et puis je ne fais pas de sport après le dîner …. alors ça sert à quoi de se mettre de l’énergie dans le bide si tu ne vas pas la brûler ???? Je te pose la question .. A rien sauf faire du gras ! 
    (Le sport en chambre ne compte pas, alors n’essaye pas de tricher ou de m’amadouer coquinette, coquinou ! 😉

    Si tu as des oursons petits ou en âge de la connerie dite  intense (si tu vois de quelle tranche d’âge je cause) des adolescents pète-couettes, les plus intelligents et les plus charmants donc âgés de 12 à …. on ne sait jamais quand cela s’arrêtera … 18 ans … Tu leur cloques des féculents aux deux repas. Et pour le grammage, tu fais selon la taille. Je ne connais pas ton môme mais bon si on suit la logique …. pour un nain de Trois pommes = 2 à 3 càs maxi, des grands ados bêtes et indisciplinés comme mon OUrs,  tu leurs colles 5 à 6 càsoupe. C’est qu’ils ont besoin d’énergie à ces âges là, nos oursons petits et grands. 

    ET LES LEGUMES mais ça on n’en reparlera c’est A VOLONTE, tu peux t’éclater la panse à chaque repas et ils sont OBLIGATOIRES ! 

    Et l’eau à volonté … 

    Et l’amour …. à l’infini ….

    ….

    Les lentilles blondes

    Los ingredientes : 

    Tu prends, c’est facile, un cube de volaille ou de boeuf selon tes goûts mais dégraissé. C’est cela de moins dans tes artères.

    Tu prends deux bons litrons d’eau de la fontaine. (pour 4 gourmands)

    Tu mets tout cela dans un grand faitout.

    Tu prends les bonnes doses de lentilles blondes, pour la famille. (pour nous 4,  je fais 2O0 grammes de lentilles sèches environ je n’ai jamais mesuré vraiment, si il en reste tu en feras une salade). Pour deux tu fais : 100 g env tu vois … C’est que ça gonfle en cuisant … 

    Tu épluches quatre cinq belles carottes, tu coupes en petits cubes. 

    Une feuille de laurier, du thym en branche (ou un cube de bouquet garni si tu n’en as pas du frais)

    Une càcafé de cumin. (il se marie parfaitement avec les carottes).

    Deux oignons coupés en tout petits carrés. (Si tu as des oignons grelots c’est bien aussi t’en colleras 6 à 8 selon la taille)

    Deux dents d’ail coupées tout petits morceaux

    POIVRE du moulin, sel 

    La préparation :

    Tu fais bouillir tes deux litres d’eau dans le faitout. 

    Tu cloques le cube de volaille, le bouquet garni, les oignons émincés et l’ail coupé en tout petits morceaux. 

    Tu cloques les doses de lentilles adéquates, les carottes coupées en tout petits carrés. 

    Tu laisses cuire 20 bonnes minutes. Attention ces lentilles blondes cuisent je trouve plus vite que les vertes du Puy. C’est mon avis perso. 

    Tu égouttes. 

    Tu sers avec de la crème, un filet d’huile d’olive ou du beurre comme tu le sens selons tes origines normandes, du sud ou nantaises-bretonnantes. Moi j’fais selon le vent du Sud …

    Et le lendemain, si il t’en reste tu peux les acomoder en salade avec par exemple un filet de truite saumonée froide ou du saumon fumé voir une tranche d’hareng fumé et en faire une petite entrée, une petite salade en verrine. 

    Amuse-toi en cuisine 😉

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)