• Les viandes

    Son ragoût de bœuf épicé aux haricots rouges et sa purée maison.


    Un plat glané sur la toile chez Cuisine et mets par mes soins et que mon Tugais alléché par les saveurs lui montant au nez pendant un visionnage à son boulot a préparé en le revisitant un peu pour samedi midi et sans mentir nous en avons mangé pendant un moment vu que la recette est pour six personnes et que nous étions que deux.
    Ce n’est pas un problème quand c’est bon ça passe tout seul haha ! 😉

    J’adore chercher des inspirations et envoyer des idées de recettes à mes Za’mours en douce par messagerie. Et hop en 1, j’appâte et hop en 2, je vise dans le mille. Bon j’avoue pour monsieur : c’est souvent des gourmandises sucrées et pour bibi du salé.
    Chacun ses qualités HAHA !!! 😉

    Mais en ce moment, il est sûr que j’essaye de varier car à force de cuisiner je sèche niveau diversification des plats.
    C’est bien beau de cuisiner mais j’aime manger le plus varié. Sinon nous avons vite fait de tourner en rond ; quoi que quand je regarde ma galerie photos depuis dix longues années, c’est riche et diversifié.

    Donc voici une nouvelle suggestion pour un plat d’automne que nous avons accompagné d’une purée faite maison à tomber.
    Pour la saison, c’est parfait !
    En avant pour la réalisation de ce petit ragoût dont vous me donnerez des nouvelles si vous le réaliser.

    Son ragoût de bœuf épicé aux haricots rouges et sa purée maison
    Monpetitgraindesable.com



    Son ragoût de bœuf épicé aux haricots rouges et sa purée maison.

    Pour 6 gourmands

    Deux bonnes heures de cuisson minimum.

    Les courses :

    750g à 1 kg de bœuf coupé en cubes (selon l’appétit), je vous recommande de choisir de la joue de bœuf. c’est d’une tendreté …

    Un os à moelle (facultatif) 😉

    1 oignon blond

    2 gousses d’ail épluchées et dégermées

    100 g de champignons de Paris et 150 g shitake

    2 belles carottes bio

    2 cuillères à soupe de maïzena

    2 cuillères à soupe de paprika doux

    2 feuilles de laurier de mon garden

    50 cl de bouillon de bœuf maison ou 50 cl d’eau bouillante et un cube bio et dégraissé à fondre.

    Une boite de 400 g de tomates pelées concassées POLTI (en octobre, ce n’est plus la saison des tomates donc un bocal de tomates de ton jardin si tu as de la chance.)

    1 boite de haricots rouges.

    Huile d’olive de Mamie TT

    Sel, poivre

    La préparation :

    Préchauffer le four à 180 ° C. Lavez tous les légumes sous l’eau claire, brosser les champignons avec un pinceau. Essuyez avec un chiffon doux.

    Laver et couper les champignons en 4.

    Peler et hacher l’oignon et l’ail.

    Peler et couper les carottes en rondelles.

    Faire revenir le bœuf avec de l’huile d’olive dans une cocotte supportant la cuisson au four.

    Retirer le bœuf et réserver.

    Faire revenir les champignons, les carottes, l’oignon et les aulx*.

    Remettre le bœuf dans la cocotte.

    A jouter la maïzena et le paprika. Faire revenir. Mélanger bien !

    Ajouter le bouillon, les tomates, la feuille de laurier et les haricots rouges rincés et égouttés. Assaisonner à votre guise. Attention, le bouillon est déjà très salé.
    Mélanger bien et porter à ébullition.

    Couvrir le plat, éteindre votre plaque et enfourner 2 heures à 180 degrés.

    Servir ce plat bien chaud à vos convives avec ce que vous aimez pour l’accompagner : des patates, des nouilles, du riz ou comme nous avons fait ici une bonne purée maison, la recette est ci-dessous.

    Purée maison de pommes-de-terre de TiteZa.
    Monpetitgraindesable.com



    La purée maison de pommes de terre de TiteZa

    Les courses :

    Un bon kilo de pommes-de-terre spéciale purée BIO
    Un oignon breton épluché (ou blond)Une dent d’ail épluchée et dégermée ou de ton garden.
    Un grand faitout
    Deux litres et demi d’eau avec une bonne pincée de gros sel gris
    1 brique de crème de coco Bjorg (ou ce que tu trouveras)
    25-30 g de beurre doux
    Sel poivre
    10 de brins de ciboulette (facultatif).

    La préparation :

    Lavez vos patates sous l’eau claire en les brossant avec une brosse spéciale légumes.
    Epluchez-les !
    Dans un grand faitout déposez les patates entières ou coupez en deux dans deux litres et demi d’eau fraiche avec une bonne pincée de gros sel gris.
    Rajoutez l’oignon, l’ail.
    Faites cuire pendant 30 minutes.

    En fin de cuisson, égoutter les patates tout en gardant un peu d’eau de cuisson au fond du faitout. (3 càsoupe d’eau de cuisson)
    Versez dessus 3 à 4 càs de crème de coco.
    Ecrasez tout ce petit monde avec un presse purée manuel jusqu’à l’obtention d’une purée.
    Rajoutez un bon morceau de 25-30 g de beurre. Assaisonnez à votre convenance en sel et poivre et mélanger bien.
    Rajoutez si vous le désirez qq brins de ciboulette ciselée (facultatif)
    Servez bien chaud en accompagnement de votre viande, poisson ou telle quel.
    Une tuerie !

    (On évite les purée industrielles. Et je vous prie de croire que c’est vite fait et une merveille à déguster. C’est un autre monde , je vous le dis ! 😉

    Ha petit tuyau que je vous confie, on lave TOUJOURS pour la purée, les patates avec la peau. ; c’est l’amidon qui va être utile pour lier la purée. Vous les éplucherez donc bien après.

    Ce plat est à tomber et vous épaterez la belle-mère, c’est bien aussi. (Je vous donne des idées haha ! ). La mienne est trop loin malheureusement mais elle pourra la faire à sa convenance maintenant pour ses prochains invités le week-end ! 😉

    Bonne soirée mes gourmands et prenez grandement soin de vous et de ceux que vous aimez !

    Vos Titeza et le Tugais 😉

    Première partie, tu saisies tous les produits sur feu de ta plaque. ET ensuite ça poursuit tranquillement sa cuisson au four à couvert. Elle n’est pas belle la vie. T’as deux heures pour te bourrer la gueule HAHA !
    … ou pas !
    T’auras la purée à réaliser haha je te tiens ma fripouille ! 😉
    La cuisson débute sur le feu mais se poursuit pour deux heures au four.
    Comme diraient nos anciens : ça doit mijoter ma chérie !
    Regardez-moi ce bijou !! Il a bien bossé mon Tugais. Il s’est appliqué tout seul. Je suis juste intervenue pour la purée vu qu’il causait au téléphone avec MamieTT.
    T’as déjà vu un chef causer au bigophone avec sa maman au lieu de faire sa purée maison ?
    Je te jure !
    Servez ce plat au milieu de la table, il est juste extraordinaire et fera saliver vos convives.
    Foi de Titeza 😉
    Mon assiette avec un os à moelle que mon boucher a glissé dans le paquet, mon pécher mignon. chut ne le répétez pas ! (Je tuerai pour un os à moelle ! si , si !)
  • Les viandes

    Ma joue de boeuf aux carottes.

     

    Ma joue de boeuf aux carottes. TiteZacuisine.com
    Ma joue de boeuf aux carottes. TiteZacuisine.com

    Une subite envie de monOurs que de déguster une « joue de boeuf ». Donc, comme je l’aime comme un immense pot de miel ….  je m’exécute de suite avec amour et passion.
    Action, réaction, je m’en cours farfouiller avec mes grosses pa-pattes dans ma bibliothèque. Je lui cherche dans divers bouquin et recueil de recettes de grands-mères, sa petite requête. Et là, après des heures à avoir baver devant des recettes oubliées, je tombe sur la recette du « Boeuf aux carottes ».
    En lisant les ingrédients de la dite recette, c’est avec une certaine coïncidence qu’ ils suggèrent de mettre un kilogramme de boeuf MAIS …. de la gîte, de la macreuse, du paleron ou de la joue de boeuf.
    YES ! J’ai 500 grammes de joue de boeuf que mon boucher a confié avec amour à mon homme.
    Et voici en quelques lignes dans ma recette,  ce que j’en ai fait.
    C’était fondant, exquis !

    Allez mes lecteurs, je vous la transmets. Cette petite recette est issue d’un livre ancien qui traine chez nous et où je pioche d’excellentes recettes : « Les bonnes recettes de nos grands-mères » chez Cuisine Pratique aux Editions Atlas. Un vieux bouquin certes,  mais une vraie « Bible » qui me rend bien service quand je cherche des grands plats un peu plus traditionnels.
    Allez rien que pour vous mes petits gourmands,  notre petite recette en quelques photos.

    Pour conclure,  pensez à prendre un grand plaisir en cuisinant car je vous jure que vos convives l’apprécieront à la dégustation.

     

    Regarde cette assiette, elle n'est pas alléchante ?
    Regarde cette assiette, elle n’est pas alléchante ?

    Ma joue de boeuf aux carottes

    Réalisation : Très facile
    La cuisson : 30-35 minutes à l’auto-cuiseur.
    Coût de la recette : Assez bon marché.

    Les ingrédients

    pour DEUX à trois bons OURS affamés.

    500 g de joue de boeuf roulée en rôti de chez ton boucher. C’est une partie super tendre, et excellente.
    150 à 300 g de poitrine fumée rayon charcuterie ou boucherie.
    600 à 800 g de belles carottes.
    4 pommes-de-terre
    Un gros oignon.
    Un bouquet de persil du jardin.
    10 cl de vin blanc + 10 cl d’eau
    Une cuillère à soupe d’huile d’olive de belle-Mum
    Une belle branche de thym de mon jardin,
    Une feuille de laurier
    Une petite branche de romarin.
    Poivre 5 baies de mon moulin.
    sel
    Un cube de boeuf dégraissé.
    Une cuillère à café de fond de veau.
    Maïzena
    Une cuillère à café de sucre roux.

    La préparation :

    Epluchez l’oignon et coupez le en lamelles.
    Coupez la poitrine fumée en lardons.
    Dans le fond de votre auto-cuiseur ou cocotte sur feu moyen, déposez une belle cuillère à soupe d’huile d’olive. Déposez le thym, le romarin, le laurier, les lamelles d’oignon, et les lardons. Laissez-les prendre un peu de couleur en remuant de temps en temps.

    Ajoutez la viande, la faire un peu colorer sous toutes ses faces en la retournant assez souvent.

    Versez 10 cl de vin blanc et 10 cl d’eau.

    Rajoutez le cube de boeuf dégraissé, la cuillère à café de fond de veau, donnez trois à quatre tours de moulin de 5 baies  (Je n’ai pas salé car les lardons, le cube et le fond de veau vont le faire) et la cuillère à café de sucre roux.

    Epluchez vite fait mais bien fait et lavez bien les carottes que vous découperez en bâtonnets de trois centimètre env.
    Ajoutez-les à la viande.

    Rajoutez un verre de 5cl d’eau.

    Couvrez et laissez cuire pour 30-35 minutes.

    Pendant ce temps, épluchez et lavez les pommes-de-terre. 12 minutes avant la fin de la cuisson de la viande. Arrêtez votre cocotte, laissez échapper la vapeur, ouvrez doucement la cocotte. Déposez vos pommes-de-terre dedans. Refermez votre cocotte, et poursuivez la cuisson pour les 12 minutes restantes.

    A la fin de la cuisson totale; vérifier avec la pointe d’un couteau si vos patates sont cuites sinon les remettre pour deux trois minutes à cuire en laissant ouvert.

    Débarrassez dans un plat à service la viande, les carottes, et les pommes-de-terre pour ne garder que le jus dans votre cocotte. Si il est trop liquide, rajoutez une cuillère à soupe de Maïzena sur feu vif, et à l’aide d’un fouet faites réduire votre sauce pendant trois minutes.
    Disposez-là dans un saucier ou un ramequin. Servez à vos gourmands la viande et les carottes dans un joli plat

    64341_10204345594351230_2268626949345671394_n
    Petite joue de boeuf, ses carottes, ses lardons, sa patate et son jus. Un régal.

    Servez vos convives et attendez qu’ils vous expriment leur immense gratitude 😉

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)