• Les soupes

    Ma soupe verte aux petits pois et sa saucisse portugaise.

    Ma soupe verte aux petits pois et sa saucisse fumée portugaise.
    Monpetitgraindesable.com



    Ma soupe verte aux petits pois et sa saucisse portugaise.

    Pour 4 gourmands.

    Les courses 🛒:
    Une saucisse portugaise ou une saucisse bretonne ou fumée de chez ton charcutier.
    Un blanc de poireau émincé
    Un oignon rouge émincé
    Deux dents d’ail épluchées et dégermées
    300 g de petits pois surgelés ou frais en saison
    Deux belles pommes-de-terre
    Une feuille de laurier
    Un cube de bouillon de volaille ou un bouillon de poulet fait maison.
    Deux litres d’eau de la source
    Un peu d’amour 😉
    Deux cuillères à soupe de soja cuisine épais ou crème fraîche allégée.
    Deux càsoupe de persil frais du jardin
    Un grand faitout + couvercle


    La préparation 🥣:

    Laver tous les légumes sous eau froide.
    Épluchez poireau, oignon et ail. Émincez poireau et oignon.
    Faites chauffer deux litres d’eau dans un faitout.
    Jeter à la baille 🤣 enfin dans votre faitout le poireau émincé, l’oignon, les dents d’ail, les patates et petits pois. Rajouter la feuille de laurier et le bouillon de volaille et la saucisse. Couvrez et faire cuire 30 minutes.
    En fin de cuisson, rajouter les 2 cas de persil. Récupérer le laurier et la saucisse et débarrassez les sur une petite assiette.
    Mixer la soupe pdt 3 minutes avec un mixer plongeant…
    Servez vos convives : la soupe dans des bols, déposez un soupçon de crème.
    Et régalez-vous en déposant comme de véritables trésors sur la soupe des petites tranches de saucisse fumée.
    Vous m’en donnerez des nouvelles après dégustation !🤙
    ENJOY !!🙏🙋‍♀️🌺
    Douce soirée mes gourmands !😘


    Cette recette est dédicacée à MamieTT. Love sur vous ! 😉
    .
    .
    #inspiration#Idées#cuisine#recette#soupe#enquêtepermanente#onadore#velouté#petitspois#greenbeanssoap#saucisseportugaise#saucissefumée#hygiènedevie#cestbonça#dîners#healthyfood#healhthylifestyle#healthycooking#cuisineminceur#cuisinesaine#cuisinesanté#ideesmenu#recetteequilibree#soupemaison#stayathome#restezchezvous#cuisinonsensemble#monpetitgraindesablebytiteza🙏🙋‍♀️🌺24 sem

    Ma petite soupe de pois et sa saucisse fumée.
    Une tuerie !
    Monpetitgraindesable.com
    Monpetitgraindesable.com
  • CUISINE D'AILLEURS,  Les viandes

    Mon sauté de veau à la Lisbonne

    Mon sauté de veau à la Lisbonne

    C’est une recette que j’avais écrite et réalisée en 2013 mais à la vue du temps de ce mois de février 2020, je pense que cette petite recette puisée dans un magazine jadis, reste un plat convivial et bien réconfortant pour vous réchauffer.
    Allez , en route pour un partage pour vous régaler avec vos amis et proches. Si vous voulez épater la belle-mère, vous le réaliserez. Pensez à la petite salade verte pour l’accompagner. Un bon vin et hop la belle-doche sera dans votre poche. 😉

    Mon Sauté de veau à la Lisbonne

    Les courses :

    Pour 4 gourmands.

    800 g de sauté de veau et tendrons (et si tu demandes gentiment à ton boucher adoré, il te donnera un os à moelle.) Si, si, je l’ai dans ma poche lui aussi ! 
    15 cm environ de Chorizo FORT coupé en tranches de 3 à 5 mm.
    4 à 6 belles pommes-de-terre voir un bon kilo.
    Une poignée d’olives noires dénoyautées. J’ai mis une boite. 
    Une petite boite de concentré de tomate, la plus petite 😉 ou deux càsoupe.
    Un verre de Porto Rouge (de contrebande parce que c’est le mien, le meilleur ! Ne t’inquiète pas, je ne cafterai pas la marque de ton Porto à ma belle-mère).
    Un verre d’eau de la source.
    Un bel oignon émincé.
    Une belle càs de fond de veau dégraissé.
    Une dent d’ail coupée finement avec amour. <3
    Une belle branche de thym du jardin.
    Huile d’olive de contrebande de MamieTT alias belle-maman.  Attends, si il y a un plat qui nécessite l’huile BIO de belle-mum …. hein … je dis ça … ? Faut y mettre du votre aussi !!
    Sel (facultatif) et poivre à votre guise.

    La préparation :

    Coupez la viande de veau en morceaux de la taille d’un gros cube genre trois 3cmX3cm environ …. 
    Dans une cocotte, versez deux càs d’huile d’olive. Y jeter l’oignon. Faire dorer l’oignon trois quatre minutes.
    Faire revenir la viande afin qu’elle soit bien dorée sur toutes les faces.
    Déglacez avec le verre de Porto, laissez s’évaporer un peu l’alcool durant quelques minutes. 
    Versez le verre d’eau, la càs de fond de veau. Bien le mélanger. 
    Rajoutez le concentré de tomate (2càs).

    TiteZacuisine.com

    Ajoutez et mélangez au fur-et-à-mesure les ingrédients suivants : les tranches de Chorizo, le thym, l’ail et les pommes-de-terre coupées en morceaux et les olives noires dénoyautées.

    TiteZacuisine.com

    Salez et poivrez. Doucement sur le sel car le fond de veau et le chorizo salent déjà énormément. Je n’en ai pas mis. Je préfère que les convives rajoutent à leur convenance.
    Vous pouvez éviter de saler pendant la cuisson*….

    Laissez mijoter sur feu doux une heure dans un faitout à couvert.

    Vous pouvez le préparer à l’autocuiseur dans ce cas là, faites cuire le veau 22 minutes après le premier chuchotement de la cocotte. Faites juste très attention si vous faites cuire les pommes-de-terre à la dépressurisation à l’ouverture du « tutuchon » (bouchon) de la cocotte. Les féculents provoquent des surprises parfois. 😉 Je vous aurais prévenus ! Le mieux c’est de les faire cuire à part si vous utiliser une cuisson au Cookéo par exemple.

    Tu sens déjà les bonnes odeurs et douces effluves qui émanent de ce plat ?

    C’est une tuerie !

    Ce plat est encore meilleur réchauffé le lendemain. Vous pouvez le cuisiner la veille et le faire réchauffer au dernier moment.

    Vous pouvez comme moi mettre du Porto blanc de belle-mum. Celui que je préfère. Mais ils en vendent en supermarché qui va très bien aussi.

    Vérifiez bien cependant la force du chorizo et la quantité de sel. Faites-moi confiance.

    Les invités ont tout dévoré et adoré, les assiettes étaient vides.

    Amusez-vous à varier les plaisirs,

    Très bonne dégustation !

    Titezacuisine.com


     

    * Si la sauce est salée ou trop juste vous pouvez l’allonger avec un peu d’eau. Je vous conseille de ne pas saler le plat avant la cuisson et de laisser vos convives saler leurs assiettes.
    Je dis ça …. Oui, je sais je me répète mais je vous aurais prévenus les gars !

    Lexique :
    **càs = cuillère à soupe
    * càc = cuillère à café

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • LES LEGUMES,  Les soupes

    Ma sopa portuguesa.

    Ma soupe portugaise aux feuilles de navets*.

    Pour 4 – 5  bols de soupe.

    Les courses :

    Cinq – six belles branches de feuilles ou fanes de navets* avec de belles feuilles vertes (ou bien de chou vert portugais.)
    4 grosses et belles pommes-de-terre (env. 800g)
    2 belles carottes
    Un bel oignon
    2 cuillères à soupe de persil frisé.
    une dent d’ail.
    2 litres de bouillon de légumes maison ou (deux litres d’eau et deux cubes de bouillon de légumes Bio).
    Huile d’olive Bio du Portugal de belle-maman.
    Poivre, sel fin de Guérande.

    La préparation :

    Compter  12 minutes de préparation avant la  2è cuisson pour blanchir les feuilles de navet.
    Dans un premier temps, je lave mes légumes sous l’eau froide. Je les égoutte et les essuie et les épluches : carottes, pommes-de-terre, oignon, ail.
    Je les coupe ou les émince. Je les conserve.

    Je prends un grand faitout que je remplis de deux litres d’eau.
    J’y jette une belle pincée de gros sel gris de Guérande et sur feu vif je porte à ébullition.
    Je vais blanchir mes feuilles de navet dans un premier temps. Comme on peut faire pour les toutes les familles de  choux. Ceci ôtera le côté amer et vous ôtera les petits soucis indésirables et fort désagréables, si tu vois ce que je veux dire …  hi-hi !!

    Je fais blanchir les feuilles de navets pendant 15 minutes. Les feuilles de navet doivent bien cuire. J’éteins et  je jette l’eau. J’égoutte et verse mes feuilles dans un saladier rempli d’eau glacée.  J’égoutte bien les feuilles. Je conserve.

    Je nettoie mon faitout et je remplis à nouveau avec deux litres d’eau fraiche. J’y rajoute deux cubes de bouillon de légumes BIO. Si vous avez du bouillon de légumes fait maison, c’est parfait.
    Rajoutez les feuilles de navet égouttées, les pommes-de-terre coupées en gros dés, les carottes coupées en rondelles de 5mm d’épaisseur, l’oignon émincé, l’ail et le persil.
    Laissez cuire 35 bonnes minutes.

    Éteindre le feu.
    Prenez votre mixer plongeant et mixer votre soupe en laissant des morceaux. Allez mes gourmands : trois, quatre tours de mixer et c’est prêt.
    Garder quelques morceaux de carottes et pommes-de-terre pour la mâche. C’est plus sympa.
    Assaisonnez  sel et poivre, à votre goût.

    Servez bien chaud dans des bols et déposez un filet d’huile d’olive avant la dégustation !

    A déguster les orteils près du feu de bois …..

    Merci à ma belle-sœur pour sa technique de cuisson des feuilles de navet.  Les feuilles de navets ou Catalonia* doivent cuire minimum 35  bonnes minutes.

    J’ai choisi aussi de les blanchir auparavant pour évacuer les impuretés, l’éventuelle amertume et puis le fait de les  blanchir facilite grandement la congélation par la suite. Vous pourrez aussi  les ressortir un autre jour pour la confection d’un autre plat.

    Je devais faire un risotto aux feuilles de navet avec du quinoa avec mais j’ai préparé une soupe….

    Souvent femme varie …. 😛

    Le risotto sera pour un autre jour haha ! Parce que …. Monsieur voulait des patates mais il me reste des feuilles ….  😉

    Hein, hein !

    Minute culturelle :  Les feuilles de navets ou fanes de navets sont aussi appelées communément Catalonia ou Cima di Rapa, ou « nabiças » ou « grelos de nabo » selon le pays. (France, Italie, Portugais, Galice).

     En Italie, Catalonia/ catalogna ou Cima di Rapa :  La cima di rapa rappelle au goût « un peu » le brocoli mais en beaucoup plus doux.C’est curieux mais elle n’a pas le goût du navet.  Elle se présente sous forme de longues bottes de tiges aux feuilles vertes et foncées. Les feuilles sont tendres et délicates.Si jamais vous en trouver virant vers le jaune, fuyez !!! Leur vert doit être bien prononcé pour garantir leur fraicheur. Les feuilles ne se conservent pas très longtemps. Veillez à les cuisiner rapidement ou bien les blanchir et les congeler.

    En France, on en consomme un peu moins qu’au Portugal. Au pays de notre Mamie TT, on les nomme « nabiças » ou « grelos de nabo » , portugais oblige.

    Chez notre Mamie TT, « os Grelos » sont préparés comme des épinards. Pour ce que j’en ai vues. Mais les cuisinières portugaises les préparent de mille façons ….
    Les fanes de navet se cuisinent exactement comme les épinards : dans la soupe, en purée, cuits à l’eau ou à la vapeur, sautés, etc. Et quand la saison des fanes de navet se termine, nos Portugais les substituent par des épinards. Malins, nos amis !!!
    Par exemple, je sais que  Mamie TT les prépare à la poêle avec de l’huile d’olive, ail,  en accompagnement de riz. (Lui demander sa recette vite fait 😛 ).

    Ce sont des légumes de saison chez nous, en France, que l’on trouve sur les étales de marchés à l’automne :  d’octobre à novembre et en décembre. De plus, les feuilles de navets sont très riches en nutriments et notamment en acide folique. Les feuilles sont bonnes pour notre santé ! Alors pourquoi s’en priver ?
    Et puis ça change des autres choux verts et autres feuilles vertes : épinards ou roquettes, chou kale, que nous avons  l’habitude de cuisiner.

    De nos jours, et ça je suis bien contente, nous trouvons nos feuilles de navets sur le marché mais aussi à notre Biocoop. Et mon homme était tout content d’en acheter.
    C’est Byzance !!!!
    Mais je vous avoue que je  n’en avais jamais cuisinées moi-même. Mais maintenant, c’est fait !

    En conclusion , nos  feuilles de navet sont à cuire et préparer avec amour. Vous verrez ça change des autres feuilles vertes. Et puis franchement,  je trouve que c’est original. Et surtout bon nombre de personnes ne connaissent pas du tout.

    A table,  vous pouvez conter l’histoire des feuilles de navet, vous épaterez la galerie !

    PS : Je crois qu’on en donne aussi aux lapins et aux cochons haha ! Je dis ça …

  • LES FECULENTS,  Les viandes

    Parmentier de canard et sa purée aux noisettes

     

    Le Parmentier de Canard et sa purée aux noisettes - TiteZaCuisine.com
    Le Parmentier de Canard et sa purée aux noisettes – TiteZaCuisine.com

     

    Le Parmentier de Canard et sa Purée aux noisettes
    selon Cyril Lignac et le magazine « Gourmand ».

    Pour 8 gourmands 

    Les courses :

    – 4 cuisses de confit de canard en conserve. Ben,oui, je n’ai pas encore de canards dans mon jardin …

    Pour la purée :

    – 6 échalotes
    – 1 bouquet de ciboulette 
    – 1,5 kg de pommes de terre
    – 15 cl d’huile d’olive 
    – 100 g de noisettes torréfiées et concassées
    – un peu de graisse de canard (je n’en ai pas mis)
    – sel de Guérande , poivre du moulin

    La crème de parmesan :

    – 50 cl de crème fraiche
    – 8 cuillères à soupe de parmesan râpé


    La préparation du Parmentier 

    • Hachez finement les échalotes et la ciboulette. Faites légèrement griller les noisettes au four et concassez-les.
    • Faire cuire les pommes de terre entières dans de l’eau salée. Quand elles sont bien tendres, les égoutter et les peler. Les écraser avec une fourchette, ajouter la moitié de l’échalote et de la ciboulette, les noisettes concassées, l’huile d’olive, bien mélanger. Rectifier l’assaisonnement en sel et en poivre.
    • Préchauffez le four à 200°C.
    • Bien égoutter le confit de canard et l’essuyer. Retirez tous les os et émietter finement la chair. Là, tu t’amuses …mais c’est tellement bon de se lécher les doigts … BON pense à te laver les mains …
    • Frottez un plat à gratin avec un peu de graisse de canard*  (huile d’olive) y étaler le canard haché mélangé avec le reste de ciboulette et d’échalote. Recouvrez des pommes de terre aux noisettes et égalisez bien la surface. J’ai choisi de les mettre dans des mini-cassolettes pour le fun. 

    Préparation de  la crème de parmesan :

    • Faire bouillir et réduire la crème avec le parmesan jusqu’à obtention d’une sauce onctueuse.
    • Mariage du Parmentier au canard et la crème de parmesan :
    • Verser cette crème sur le parmentier et faire gratiner 20 minutes au four (j’ai dû le faire gratiner 15 min de plus).
    • Laisser reposer 5 minutes avant de servir.

     SERVEZ à VOS CONVIVES !

      Bonne journée !

     

    * La graisse de canard : Tu sais j’ai vécu dix ans dans le Sud-Ouest, alors sache que le coin-coin, chez nous,  on aime. Et la graisse de canard est « soit disant bonne » pour le cholestérol.
    A étudier ! Personnellement, je mets de l’huile d’olive … parce que, d’une je n’élève pas de canards, et de deux,  je n’ai pas de cholestérol et je n’en veux point ; et c’est tant mieux pour tous les canards et mes artères 😉

  • LES FECULENTS,  LES LEGUMES

    Ma purée de courgettes.


     

    Ma purée de courgettes.

    Pour trois gourmands.

    Les courses :

    Deux, trois belles courgettes,
    5 pommes-de-terre
    Un oignon,
    2 dents d’ail épluchées et dégermées
    Trois cuillères à soupe de Soja cuisine ou crème fraiche.
    Gros sel de Guérande
    Une belle branche de thym.
    Une cuillère à soupe de ciboulette fraiche ou de persil.
    Huile d’olive de belle-maman
    Poivre blanc
    Du gros sel gris de Guérande

    La préparation :

    Lavez les pommes-de-terre et les courgettes sous l’eau froide avec une petite brosse, essuyez. Épluchez les pommes-de-terre, les coupez en quatre. conservez.
    Coupez les extrémités des courgettes. NE pas les éplucher. Les coupez en rondelles et coupez-les à nouveau en quatre.
    Épluchez l’oignon. Coupez le en quatre. Conservez.

    Déposez les pommes-de-terre, les courgettes, l’oignon coupez en 4, les deux dents d’ail et la branche de thym dans une  une grosse casserole remplie avec de l’eau froide et deux belles pincées de gros sel de Guérande.
    Faites cuire pendant 20-25 minutes.
    Égouttez !

    Écrasez au presse-purée ou à la fourchette comme j’ai fait.
    Rajoutez la crème Soja Cuisine, la cuillère à soupe de  persil (ou la ciboulette), rectifiez l’assaisonnement avec du poivre blanc et un filet* d’huile d’olive mélangez bien et servez bien chaud !

    Bonne dégustation !

    * le file d’huile d’olive = Une belle cuillère à café.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)