• Voyage Martinique Décembre 2011

    Le jardin de Balata

    comme tu ne l’as jamais vu. PART TWO.

    DSC00299.jpg

    DSC00264.jpg

    Hier je vous baladai dans le jardin de Balata. Aujourd’hui, les amis, nous poursuivons notre promenade à travers ce magnifique domaine privé qui est ouvert de nos jours au public.

    Et ce à notre plus grande joie et surtout un 25 décembre 2011 jour de la Noël pour les chrétiens (où tout est fermé SAUF ce fameux jardin).

    Nous reprenions notre avion l’après-midi pour Paris.

    Alors pour occuper notre matinée de Noël, après un bon petit déj et le bouclage de nos bagages, nous avions décidé de visiter ce fabuleux jardin et de poursuivre par une petite balade dans Fort-de-France.

    Seulement voilà, tout était clos hormis une brasserie restaurant sur le port. HEUREUSEMENT car nous y avons déjeuné le midi, puis nous avons tourné (comme des malheureux l’âme en peine de quitter notre île aux zoziaux mais avec déjà l’idée de revenir pour en voir davantage) en voiture sur FDF et le Lamentin pour atterrir au Canal Cocotte (j’ai adoré l’ambiance ha ha et le nom) et ensuite nous sommes dirigés à « reculons » vers l’aéroport.

    Mais c’était les yeux émerveillés que nous nous baladions dans ce domaine.

    On continue ?

    Vous me suivez ?

    En route voiture Simone !

    DSC00267.jpg

    Le point de vue est hallucinant.

    DSC00269.jpg

    Nous montons et redescendons serpentant à travers les allées fleuries. 

    Tous ces verts, toutes ces espèces plus belles et plus énormes que chez nous.

    Un rêve, non, une réalité. 

    Un bonheur que de traverser de telles splendeurs. 

    DSC00271.jpg
    Matinik té an bèl péyi !

    La Martinique est et restera un beau pays. 


    La Martinique est vraiment belle !

    DSC00272.jpg

    DSC00274.jpg

    Une chaleur écrasante mais peu ressentie sous la végétation. Un havre de fraîcheur. 


    DSC00275.jpgDSC00277.jpg

    DSC00278.jpg

    « Celui qui se lève tard ne voit jamais la tortue se brosser les dents le matin. » …

    Hu hu ! 


    DSC00286.jpg

    Je n’ai pas vu de tortue mais le panorama du dessus en valait le coup de se lever aux aurores… d’ailleurs comme tous les matins. 

    DSC00289.jpgDSC00290.jpg

    J’avais envie de m’installer là, de mettre un hamac et de m’allonger …

     DSC00291.jpg Cette petite bambouseraie 

          est tellement haute que je ne suis point arrivée à les prendre en entier. Pour vous dire …

    DSC00292.jpg 

    MA_GNI_FIQUE !

    DSC00306.jpgBAR pour de jolis et vifs colibris


    DSC00311.jpg

    Voilà, c’est fini. Pour la petite balade au jardin de Balata de Fort-de-France. 

    Allez la prochaine fois, nous  irons ensemble faire un petit tour vite fait dans la ville. 

    A plus !


    Couvrez-vous bien l’automne est là. Prenez soin de vous et excellente journée à vous tous ! 😉



    DSC00293.jpg Toute recourbée la petite fougère. Enfin la crosse aussi grande que moi …

    Imagine la fougère à taille adulte. 

    Un peu …

    Haute ….


    DSC00319.jpgLe Fort de France

    « Dimanche matin sera sans doute très joyeux, avec son double bol de café et le journal du jour. »

    Robert Bench Ley
    The Sunday Menace 







    Lanwel, moun pa ka fé lafèt épi manjé-à !
    (A noël, les gens ne rigolent pas avec le repas !)

         

  • Voyage Martinique Décembre 2011

    Le Jardin de Balata.

    Fort de France – Martinique Décembre 2011.

    Le Jardin de Balata comme tu ne l’as jamais vu !

    Attention, je vide à partir de ce petit post et pour quelques jours le portable de petit mari. Il détenait dans ses fichiers quelques dossiers intéressants qui ne datent pas du tout. Mais alors …. 

    HUM hum, un an en arrière pour certains.

    Et tu vas pouvoir sourire à nouveau en visionnant les prochains articles sur la Martinique lors de nos deux différents voyages en décembre 2011 et 2012.

    Bon j’intercalerai d’autres post récents aussi. On ne va pas vous noyer sous la nostalgie. 

    Mais bon y’a matière à travailler des articles et des fois vider certaines boites à images ça me fait bien marrer. 

    Allez rien que pour vous et un peu pour nous de belles balades en perspective.

    Je laisse la place aux photos qui en disent long et à la vue de la météo qui nous guète, vaut mieux vous enfouir dans votre canapé et vous offrir le temps d’un instant un voyage. 

    Bon week-end, et excellente balade à tous !

    DSC00225.jpgDSC00226.jpg
    Pourrie celle-là hihi

    DSC00229.jpg

    Deux pandas … au milieu des bambous …. géants

    DSC00232.jpg

    DSC00237.jpgDSC00238.jpg

    DSC00239.jpg

    DSC00240.jpg

    DSC00243.jpg

    DSC00248.jpgYiiiiiiiii !!!!!

    DSC00249.jpgDSC00250.jpg
    Des couleurs éclatatantes.

    DSC00252.jpgDSC00254.jpg

    Du feu.

    Magnifiques couleurs et variétés de toute beauté !

    Ici et là …

    DSC00257.jpg

    DSC00258.jpgDSC00259.jpgDSC00262.jpg Des passages perchés dans les arbres

    DSC00265.jpg
    Il faut prendre de la hauteur et admirer les alentours ….

    d’une impressionante beauté.

    DSC00263.jpg

    Suite prochain épisode.

    Si si …

    Allez faut aller se balader dehors la pluie c’est bon pour votre teint. 

    … A demain !

    Faites de beaux rêves !

    Petite citation du jour : « Les voyages forment la jeunesse et repoussent la vieillesse. » 
    Michèle Jullian. 

          Une femme épatante., souriante, et plus si affinités et passionnée. Allez la découvrir et l’apprécier. Une jolie et belle romancière aussi … Un coup de coeur. Merci Domi pour me l’avoir faite découvrir  à travers vos amours pour l’Asie.

    Bises

  • Voyage Martinique Décembre 2011

    Balade en 4×4 vers Rivière Blanche.

    C’était un 21 décembre 2011.

    Nous partîmes ce matin là, pour faire une belle balade en 4X4 tous les quatre.

    Je ne te raconte pas la journée fabuleuse.

    Moi, j’ai adoré et je n’étais pas la seule.

    Mes trois autres petits cœurs aussi ont apprécié.

    C’est que nous sommes chanceux, vernis, heureux, et comblés d’avoir deux filles que l’on promène partout et qui sont curieuses et savent apprécier les choses de la vie.

    Tu les colles dans un semi-remorque, une rosalie, une voiture, un camion Citroën, un catamaran, ou un quat’ quat’ ben nos deux princesses sont heureuses.

    Bref les balades en famille chez nous, c’est du pur BONHEUR. 

    Je ne te parle pas du gros avion où elles roupillent de A à Z sauf pour deux pauses syndicales. 

    Ce matin de décembre, notre guide Olivier,  jeune martiniquais érudit et bel âtre 😉 est venu nous chercher devant la porte de notre résidence.

    07 heures pétantes du matin !

    DSC00631.JPG

    Attends, je te mets nos trombines, tu seras vous serez indulgents. Merci ! 

    Ce matin là, nous partîmes pour la journée.

    Nous avons déjà vu ou visité, si vous vous souvenez,  les bananeraies, le rhum et il manquait la « Rivière Blanche » comme jolie excursion à faire lors de votre séjour en Martinique parmi tant d’autres évidemment.


    Notre guide-chauffeur (Olivier de son doux prénom) vint nous chercher et tel un prince, il nous guidât vers l’intérieur de son petit « pays » martiniquais.

    Nous partîmes pour visiter « La Martinique » que nous voulions voir. L’intérieur, la vraie, la sauvage aussi. 

    Départ du Diamant, et en route vers Rivière Salée, Sainte Marie, La rivière Blanche, les champs de cannes, de bananes, l’usine de rhum, la côte Atlantique, Fort-de-France et retour ici au point de départ le soir.

    La journée s’annonçât riche en découvertes.

    DSC00692.JPGNous traversâmes chaque guet de la rivière les roues dans l’eau.

    Ici nous roulâmes sur l’une des boucles de la « Rivière Blanche ». 

    DSC00694.JPG 

    DSC00679Le ROUCOU. Les graines rouges, servaient aux indiens des Amériques pour se protéger la peau contre le soleil et les moustiques.

    D’où le surnom de « PEAUX ROUGES ».  😉

    J’en ai ramené.

    J’ai même acheté du Monoï avec du Roucou. Après la douche le soir, ça hydrate et cuivre ta jolie peau. Appelez-moi Feu de braise. (ouais j’ai un peu grillée aussi  )

    DSC00645.JPGObservation de la faune et de la flore martiniquaise. Les vaches martiniquaises sont faites et prévues à toutes les épreuves. La bosse sur le dos est une poche de graisse renfermant de l’eau ce qui leur permet de puiser leurs ressources sous les grosses chaleurs. Fabuleuse la nature moi j’dis !!! 

    Enfin, nous faisant transporter en 4X4, nous eûmes grandement le temps d’observer à droite à gauche. Et de répondre aux questions que nous posât notre guide et auxquelles nous répondîmes avec Brio. (enfin moi hihi !)

    Notre guide nous remerciât chaleureusement car il eût, je pense, grandement apprécier notre compagnie et NOUS aussi.

    DSC00659.JPG

    Vous souvenez-vous de mes chenilles Rasta qui dévorèrent tout sur leur passage. 

    DSC00665.JPG

    Les somptueux bougainvilliers de toutes les couleurs jalonnent les jardins. 

    DSC00669.JPGMagnifique pin endémique.

    DSC00684.JPG

    Les bananeraies prises à la volée !

    DSC00674.JPG

    Des tondeuses sur pattes bien locales mais alors hyper efficaces. La pelouse est parfaitement entretenue !

    DSC00745.JPG Des jolies fleurs, plantes, arbres. 

    La Martinique est je vous le rappelle : l’Ile aux fleurs.

    DSC00749.JPGDe belles demeures en bois exotiques.
    DSC00750.JPG 

    DSC00773.JPG 

    Une très jolie balade à entreprendre en famille.

    DSC00783.JPG 

    Une belle rivière où nous nous sommes baignés, nous y prîmes l’apéro, et nous repartîmes vers d’autres lieux notamment le musée Saint James que je vous fis visiter il y a peu.

    Voilà, cette dernière balade à la Martinique est finie. 

    J’espère que vous avez apprécié autant que nous.

    Nous sommes tombés littéralement amoureux de cette île aux fleurs.

    Et vous savez quoi ?

    Nous y retournerons en décembre prochain en 2012.

    Alors à très vite,

    Je vous souhaite mes amis, d’excellentes fêtes de fin d’année, 

    Nous vous embrassons tendrement, 





    IMG-20121218-00282.jpg
    Tiens une petite photo datant d’hier prise sur la plage. J’étais en pleine séance de dédicaces demandées par des potes. Allez à plus. Si toi aussi tu veux une dédicace « toute spéciale de TiteZa, tu demandes poliment et gentiment dans un commentaire, sinon NADA, PEANUTS  non mais oh là, pas plaisanter moi, cé que cé grosse fatigue le soir ici après la baignade toute la journée et les belles balades. Comment ? Ah mais moi prendre accent local facilement et vite 

    Bisous tout doux et remplis de chaleur !!!!



  • Martinique Décembre 2011

    La rhumerie de Saint-James à Ste Marie, PART TWO

    J’écoutais sagement pieusement la très jolie dame à savoir notre guide et puis nous faisions dans la lancée nos emplettes pour ramener à nos proches quelques présents, fille Nénée et son papounet s’en sont allés visiter les extérieurs, restant seule avec ma cadette à boire les paroles de notre guide. 

    Nous buvions ses commentaires. Et là, à la fin de son layus, nous sommes parties aux commodités avec ma poupée.

    Pendant ce temps, les deux autres ont filé en douce pour photographier les alentours.

    Bon, en toute discrétion évidemment.

    Sauf que nous n’étions point au courant et que nous les avons attendu assises sur un banc papotant avec notre sympathique guide qui nous avait baladé toute la journée en 4 x 4. 

    Bon en attendant nos deux « Fantomettes » en claquettes ont bien fait. 

    En route pour une visite et des photos prises à la volée. Il faut savoir que les usines ne fonctionnent pas en période de fêtes surtout entre la Noël et la saint Sylvestre han han.

    Dommage.

    DSC00828.JPGDSC00829.JPG
    Les différents bâtiments jouxtant la rhumerie. Seule la maison centrale qui abrite le musée et je ne sais plus quel bâtiment datent des époques lointaines. Le reste est plus récent. 

    DSC00830.JPG
    DSC00832.JPG

    La locomotive rouge est pour les garçons, elle fascine toujours petits et grands. 

    DSC00833.JPG

    DSC00834.JPG

    DSC00835.JPG l’usine.

    DSC00836.JPG

    Des cuivres.

    Beaux et bien astiqués.

    Des volontaires ?

    DSC00837.JPG

    Cuves, alambics, termomètres géants …

    DSC00839.JPG

    C’était quand même une autre époque la fin du XIXè et le XXème 

    DSC00840.JPG Distillons, distillons, avec de la hauteur en plus. 
    Ça donne le vertige tout cela non, ou seraient-ce les effluves alcoolisées … ???

    DSC00841.JPG
    Ça brille de mille feux … J’adore regarder les vieilles machines. 

    DSC00842.JPG

    DSC00843.JPG Désolée pour les mal-voyantes. Même moi je n’arrive pas à lire ce qui est écrit. Ballot.

    Tant pis …

    Méli, viens ici qu’est-ce qui t’as pris de prendre cela de trop loin hu hu ???

    Bon suivante,

    DSC00845.JPG
    Des fûts et des fûts …

    Chut ils se reposent, travaillent et dorment ici en silence …. parfois jusqu’à douze longues années, mais pour la plus grande satisfaction de nos papilles.

    DSC00846.JPG

    Que de beaux cuivres en attendant. Je suis en admiration.

    C »était beau du temps des dinos hiiiiii !
    Oui pour nos jeunes cela doit paraître bien ancestrales tous ces souvenirs.

    Les photos qui suivent sont d’une grande … enfin comment te le dire sans te froisser cher lecteur, sont prises dans le sanctuaire saint de la SainteJaMES rhumerie enfin on se croirait dans une crypte mais bon ce ne sont que quelques boutanches qui roupillent en attendant d’être vendues. 

    DSC00847.JPG

    Ma fille a osé franchir le pas et non la grille fermée pour prendre quelques photos.
    Merci à toi ma chérie, c’est pour notre plus grande satisfaction. J’aime quand tu te dévoues de la sorte si gentiment. Ton volontarisme, ton ambition, et ta grande curiosité mais aussi ta générosité m’etonnent drôlement tiens.
    Trop gentille d’aider sa petite mam pour son blogounet. Rien que pour ça j’te rachèterai une boutanche de lait !

    DSC00848.JPG

    Bon tout ça moi je te le dis m’a donné bien soif ! 

    De dos et en jolie robe remplie de soleil, notre guide. Très jolie madame et surtout intéressante et passionnante à écouter. J’ai bu toutes ses paroles pendant plus d’une heure. 

    Devant vous le BAR l’open bar, VIENDEZ déguster et acheter. 

    Tu n’es pas obligé, on ne te mettra pas le coupe-coupe sous la gorge …

    Mais bon ça fera plaisir à pépé ou tonton d’avoir sa bouteille carrée (celle que j’ai offerte à moche-frangin trop belle et bonne) pour le dimanche midi ou à mamie pour l’apéritif, ou au beau-frère en rentrant d’une journée épuisante de boulot. 

    Allez on va se faire une petite dégustation et un petit présent pour siroter les soirs d’hiver devant le feu crépitant. 





    Faites votre choix, mesdames y messieurs, y’en a pour tous les goûts. 


    Des jeunes, des vieux, des blancs, des ambrés, une bouteille ou par lot de deux ou trois !

    C’est vous qui jugerez votre capacité à tout porter hu-hu. 

    Et bilan, il est très bon ! 

    Ils sont très bons foi de TiteZa et pourtant je ne suis pas du tout « amatrice » d’alcool mais j’avoue que c’en est du bon et de l’excellent. 

    J’ai testé pour vous, j’ai super bien dormi effondrée sur mon canapé le soir du retour ! 

    J’espère que notre visite de la Rhumerie de Saint-James à Sainte-Marie sur la côte Est de la Martinique vous a plu. Il ne vous reste plus qu’à prendre un vol et hop vous foulerez nos pas à la découverte de ce petit coin ma foi fort sympa.

    Je vous embrasse et à bientôt à bord de notre machine à remonter le temps ….

    GNIARK GNIARK  

  • Martinique Décembre 2011,  T- TITEZASEBALADE II.

    Ronm pa ka boulé karaf !*

    *(Le rhum ne soûle pas la carafe).  

    Il paraît  !




    LA VISITE de la rhumerie SAINT JAMES à Sainte-Marie, PART. ONE



    Alors petite visite d’une rhumerie et comme cette dernière est grande, notre visite risque d’être très longue mais intéressante. 

     Madame, monsieur, chère lectrice, cher lecteur, prenez votre mal en patience, attachez vos ceintures, relevez vos tablettes
    ET NOUS VOUS RAPPELONS QUE CE BLOG EST NON FUMEUR
    merci de votre compréhension !

    Vous aurez le droit à deux posts décollages, sinon rien !

    Relaxez-vous, ouvrez vos yeux, débouchez vos oreilles et vos narines, et savourez !

    En avant !!!!!


    DSC00826.JPG

    Tu sais ce que c’est une rhumerie ? 

    Ben moi j’imaginais bien ce que c’était tu vois, j’avais même les effluves qui flottaient dans ma tête, car pendant mes études,
    il faut que je t’avoue,  j’ai fait une thèse sur la Martinique.
    Si si.

    Et pourtant, j’étais loin d’imaginer qu’un jour, soit vingt-cinq ans après je puisse voir de mes propres yeux toute la technicité de la fabrication du « rhum » agricole martiniquais, soit de la plantation de la canne à sucre à la récolte, en passant par la fermentation, la fabrication et toutes les étapes jusqu’à l’embouteillage et la vente.
    Ca c’est fait !

    DSC00801.JPG DSC00802.JPG

    La bagasse kézako ma petite dame ?

    Alors la bagasse, mon enfant, ce sont des résidus fibreux de la canne que l’on  faisait sécher puis, ils s’en servaient pour les mettre dans le  cœur-de-chauffe de la grosse chaudière. C’était une matière première pour faire du combustible et faire chauffer la « maquina à vapeur » qui servait chauffer les alambics pour la distillation du rhum. 

    Madame monsieur, c’est de la BIOENERGIE.

    (Comme quoi on n’a rien inventé de nos jours. TOC !)

    Mais quand nous avons visité les lieux, cher lecteur,  j’ai halluciné. 

    C’était bien.

    Même très bien.

    Intéressant, passionnant. 

    J’ai goûté.

    Je me suis cultivée un peu plus. J’étais captivée. 

    ET j’ai pleuré si si.

    La vache, les chèvres, les chenilles rasta et toute ma vie sont repassés en une seconde devant mes yeux embués.

    Le feu était en moi 

    Tel Satan qui me pénétrait descendant en rappel dans ma gorge, dans mon œsophage,  puis dans mon estomac.

    Je l’ai senti descendre la petite gorgée de rhum martiniquais !

    J’ai rougi.

    Et j’ai acheté.

    Cinq boutanches.

    Toutes différentes.

    Nous devions ramener des cadeaux à nos proches.

    Ne crois pas que nous avons tout bu. 

    ET hop, la suite de la visite à la Rhumerie de Saint-James

    Allé,  en route !

    Si pani ronm, pa ni la priè.
    (Pas de rhum, pas de prière)

    Bonne soirée à vous tous, je vais me coucher. 😉




    Il a une sale « tête de con » (pardon mais il faut avouer que ce reptile a la tête de l’emploi).
    Ce fameux serpent plus connu sous le nom de TRIGONOCEPHALE, mon gentil copain rien qu’à moi
    (Qué oror !!!) a pour vilaine habitude de nicher dans les champs de cannes à sucre. 

    Si en visitant la Martinique tu as la chance de le croiser, prends la tengeante et cours vite !
    Il est grandement venimeux.
    Notre copain au sang froid (rien que de l’écrire j’ai des frissons qui me traversent la moëlle épinière)  a été jadis intégré pour tuer les ratounets et autres indésirables. Seulement voilà, les gens à l’époque n’ont pas suffisament réfléchit à leur geste. Et arriva ce qui malheureusement devait arriver, cette sale tronche de con a croqué tous les voisins.
    Je parle des gentilles bestioles qui étaient utiles sur l’île.
    C’est ti pô misérable.
    Voilà, tu crois rendre service et hop on te zigouille. 

    Alors comme les humains sont super « intelligents » hein …. ils ont à nouveau mis en action leurs neurones pour réflechir une seconde fois.
     Ils ont alors introduit en nombre mes gentilles copines les mangoustes. 
    Et alors mes copines ont une sale habitude c’est de manger. Et de manger les oeufs de poules soit mais aussi de perroquets. Du coup, sur l’ile de la Martinique on ne voit plus de perroquets. Ballot !

    Elles raffolent des oeufs de poules, ou de PERROQUETS. C’est-à-dire les magnifiques Aras et autres perroquets nichant non loin de là enfin un peu partout à l’époque. Et nos chers oiseaux aux couleurs vives ont complètement disparu de la Martinique !


    u090psxy.jpgElle est trop trop mimi la mangouste enfin en apparence j’en ai vu deux ou trois traverser la route mais trop rapide la fi-fille. photo empruntée sur la toile

    Bref, moi j’dis qu’il n’est pas bon de trainer seul la nuit dans
    les champs de cannes à sugar. 

    Et pour les tuer ces dites bestiasses, un seul remède, foutre le feu au champs.
    HA-HA Véridique.
    C’est notre gentille guide qui l’a dit. Ca tue la vermine et les gens peuvent ramasser la canne plus vite. Hop hop, c’est qu’il fait soif là ….

    Attends, pani pwoblem !


    DSC00808.JPG

    DSC00804.JPG

    Distillation à l’ancienne bien sûr !


    DSC00636.JPG

    C’est un peu le bazar un champ de cannes à sucre.

    Imagine les bonnes cachettes pour y nicher … 

    DSC00637.JPG 

    DSC00811.JPGDSC00812.JPG

    Toutes les étapes de la récolte à la fabrication et à la dégustation
    du rhum agricole Saint James sont expliquées ci-dessous avec photos à l’appui. 


    DSC00813.JPG Ben oui, la coupe se fait à la machine vu les hectares qui sont exploités de nos jours.
    La révolution industrielle est passée par là. 
    A l’époque du ramassage et du coupage à la main, le travail était très pénible.
    D’où la présence et l’importation de mains d’oeuvre venant du « lointain ». Mais ça ma brave Lucette c’est une autre histoire, avec le commerce triangulaire, l’esclavage et tout le côté pénible et obscure de la chose.


    Bon, les jeunes, poursuivons notre visite si vous le voulez bien,

    DSC00814.JPG

    Des énormes tracteurs transportent des charges énormes de cannes.
    Si tu tombes, en voiture, juste derrière lui, c’est mort ! HAHA bonjour le bouchon en pleine cambrousse et dans les virages.

    Casse-pô la tête tiens ! 

    DSC00815.JPG L’arrivée à l’usine.

    DSC00816.JPG

    Le lavage des cannes


















    Je te sens tout bouillonnant là, non ?

    Me trompais-je ?

     A plus’


    Demain la part two et dégustation à la clef ! 

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)