Santé

As-tu déjà goûté du crabe rose ?

As-tu déjà mangé du crabe rose ?

Non ? Oui ? Tu ne sais pas ?

Il ne vaut mieux pas ! Ceci dit lisez la suite, vous pourriez en apprendre.

En tant que jeune quadragénaire, je me sens particulièrement concernée par le cancer du sein et celui du col de l’utérus.

Je m’explique.

– J’ai fait vacciner mes deux filles (injection Gardasil) au cours de leur quatorzième année (dont la dernière qui est en plein dedans) afin de les protéger pour l’avenir. Il est certain qu’elles ne seront peut-être pas l’abris de tout mais au moins pour celui-ci précisémment nous les aurons vaccinées.

Pour faire les trois injections du Gardasil, rien de méchant, tu vas chez ton docteur de famille, ton généraliste et tu lui en parles avec ta fifille qui sera présente et les oreilles bien à l’écoute.

Rien de plus simple. 

Mais revenons à notre sujet principal, le « crabe rose ».

– Je suis une femme, une fille, une nièce, une cousine et une copine de « femmes » qui ont été touchées de près ou de trop près dirons-nous par le cancer du sein et du col de l’utérus. Ces femmes pour la plus part sont soit en rémission, guéries, soit elles se battent encore et toujours plus fort contre cette saleté de crabe.

Et malheureusement encore aujourd’hui en 2012, après de nombreux avancements, recherches et batailles menés contre ce crabe, certaines de ces femmes luttent encore contre ces saloperies de cellules atteintes et de tumeurs malignes qui nichent dans leur poitrine.

Et puis j’ai de belles récidivistes. Et oui quand on a gagné des batailles, la guerre parfois repointe son nez, et en deux trois secondes, votre vie bascule.

Et je connais des guerrières acharnées, courageuses, et militantes qui ont donné jusqu’aux derniers moments de leur vie tout ce qu’elles avaient et qui ont pourtant été vaincues par cette saloperie.

Il faut que vous sachiez que ce fameux crabe du cancer du sein touche énormément de femmes et tous âges confondus.

Oui je dis tous âges confondus car de nos jours encore en cette année 2012, même si nos centres de soins sont parmi les meilleurs nous n’arrivons pas à entériner pour toutes les femmes ce crabe rose (cancer du sein). 

Alors quand je lis ici et là, des jeunes femmes qui sourient ou qui refusent pour futile excuse : « elles sont jeunes » et donc ne sont pas encore concernées, pour se faire dépister vers l’âge de raison (25-30 ans) enfin normalement, et bien je les trouve bien téméraires, puériles mais surtout dangereuses pour elles-mêmes.

Ce n’est pas parce que tu es jeune ma belle que tu es protégée ou à l’abris que le ciel te tombe sur la tête. J’ai de sacrées belles preuves qui pouraient témoigner si elles le pouvaient encore !

En France, mais à travers le monde entier, les dernières technologies dernièrement apparues, les recherches avancées et très pointues ne cessent d’avancer et la mise à disposition des dépistages proposés aux femmes de tous âges donc évidemment de plus en plus tôt sont qui plus est largement médiatisés. Ceci devrait les pousser à se faire surveiller même si elles sont jeunes et en bonne santé.
Parfois l’autopalpation ICI ne suffit pas ou plus. 
Une mammographie doit être faite mais pas uniquement malheureusement pour certaines patientes.
Bons nombres que nodules ne se voient pas sous mammographie et une bonne échographie est alors envisagée en parallèle pour compléter le contrôle.

En ce moment depuis bientôt plus d’un mois, les média nous rappelle qu’il serait grandement souhaitable et nécessaire de nous faire dépister et je dis OUI et deux fois ma petite dame.

Alors chérie, fais ce que tu veux, lis ce que tu veux, entends comme tu le sens, mais ne viens pas pleurer dans quelques années car il sera peut-être trop tard !

Comme dit l’adagio : « Mieux vaut prévénir que guérir. » … à méditer soit.

Le cancer du sein touche aussi des hommes, si si !

Les hommes peuvent avoir un cancer du sein. Et oui, je t’en apprends hein ?!!

Il faut le savoir, ça existe.

Ceci étant, et à l’heure de mes quarante-quatre ans, je suis allée me faire radiographier et j’ai aussi entrepris une échographie de mes deux « ballochards ».

Je pourrais te faire peur et te raconter plein de vilaines choses mais mon but n’est pas là et ce serait faux.

 Je suis là pour t’informer, te rassurer et te pousser à mettre la confiance en toi pour aller te faire dépister le plus tôt possible. 

Tu verras tu me remercieras plus tard.  

Sauf que tu me connais, je suis une fille et une fille ça cause. La « counasse » de radiographe m’a fait mal. Oui, m’dame elle m’a coincé mes miches dans la machoire en plastique de son appareil bourré d’électronique et de technologie, avec une joie et une douceur qui s’affichait sur son visage, la gù=$e !
Je n’avais qu’une seule envie, lui broyer sa grosse tête et la gifler. Seulement j’avais les mains coincées et allignées le long de mon corps et l’interdiction formelle de bouger.

Ballot !

T’as eu de la chance mignone sinon je t’aurais mordue et arrachée l’oreille (du déjà vu non sur un boxeur haha hum), puis enfermée dans le noir de ta salle de radiographie et comdamnée à t’oublier à jamais telle le masque de fer dans sa geole.

En même temps on a pas idée de mesurer comme trois pommes et d’essayer de se mettre sur la pointe des pieds, ce qui est aussi interdit. 

En même temps je l’ai fermée parce que je vais la revoir tous les six mois.

Quant au doc, il avait le beau rôle (mais était bof bof tin mais où sont les Mamours et l’autre là ?? Ca existe quelque part ces légendes ? 😉
Tu vas me dire le petit doc a juste fait l’échographie, qui est soit disant en passant complètement indolore, il avait le beau rôle. 

Je n’avais qu’une envie tu sais, lui poser la question : « Ca vous fait quoi de faire des échos toute la journée et de voir des loches du matin au soir ? » tss tss tss ….

Nan, mais je n’ai pas pu. (Parce que je me faisais dessus ouais les machoires serrées par la frousse !).

Enfin bon, pendant qu’il balayait avec sa petite commande à roulette enduite de gel bleu mes deux « trottinets » l’un après l’autre et que j’étais enduite de son fameux gel jsuqu’à ma « gorge » profonde (que tu en as plein partout), j’essayais en vain de comprendre et surtout d’observer voir de scruter avec grand intérêt l’écran pour dépister avant lui le ou les petits trésors qui se cachent derrière mes deux « lolos ».
Sauf que ben je n’avais pas mes lunettes … RE-Ballot !

Je tendais le cou en écarquillant les yeux pour regarder mes « tchoutchs » , mes deux « roberts » à l’écran. Sans grand résultat de ma part. 
C’est trop compliqué, gris, sombre et je ne pouvais presque rien suivre car je n’ai pas fait médecine HU HU .

Je l’ai vu le petit caché derrière ma doudoune et l’autre aussi. Faut avoir une vision de lynx …. 

C’est le genre de contrôle technique soit disant en passant qui n’est pas très agréable à faire mais qu’il faut s’obliger à entreprendre un jour, pensais-je avec sérieux,  à passer pour se rassurer et peut-être quelques fois, enfin non, j’en suis sûre et certaine, à dépister tout de suite car bons nombres de petits adénofibromes, ou petits nodules ou quelques kystes éparces peuvent passer par là et toi évidemment tu ne le savais pas. C’est malin ces petites choses. 

Ceci étant la plus part du temps, heureusement, ils sont bénins et ne justifient pas de biopsie ou d’ablation à outrance ; mais juste de la surveillance pointue et régulière donc de bons contrôles. 

Et si le spécialiste juge qu’il faut entreprendre une biopsie, c’est que c’est justifié, dans la plus part du temps.

Les oncologues ne sont pas tous des lapinous de six mois.  Il ne faut pas faire d’amalgames non plus. 

Ce contrôle n’est pas dangereux. Il ne prend pas trois jours non plus. Je pense que pour une femme il est opportun que de se faire tester au moins une fois vers les 25-30 ans. Et qu’il est certain, qu’il ne faut pas attendre les 5O balais pour commencer. Certaines se sont vite faites rattrapées par le temps …

Mais il ne faut pas aussi que cela devienne une obsession.

En conclusion, j’ai fait mon premier dépistage, car je suis issue d’une famille avec de très gros antécédents connus.

Je dois me faire surveiller tous les six mois car je ne suis pas blanche comme neige. Non mes deux « rondins » cachent bien des choses.
Donc j’aurai le droit de refaire une écho et mammo dans six mois. Et plus si affinités ….

Ma DOCdesCOUNOUS (seins) J’en apprends je suis sur le dico d’argot haha … hum bon alors ma gynéco et le doc de la radio ont tout scruté et bilan, tout baigne pour l’instant. On va surveiller l’évolution.

Vous pouvez prier ! 🙂

Bon bref en retournant chez ma DOCdesCOUNOUS (haha j’adore ce nom) je lui ai montré donc toutes les photos de mes deux beaux « bazoulas » rooo et à ma grande surprise elle ne m’a rien fait payer. Ben j’dis tant mieux et je la remercie car c’est bien la première fois que je vois une professionnelle aussi … pro tiens !.

Elle s’est quand même adressée à mon époux, les yeux émerveillés, pfffff … et lui a demandé de bien ME surveiller. Qu’elle comptait sur lui et sur sa bienveillance … et son sérieux aussi.

A croire que je suis blonde, écervelée et …

Bref ! Qu’est-ce qu’elles ont toutes à lui causer bêtement le sourire jusqu’aux oreilles ??

Bon en attendant, je crois que la DOCDESCOUNOUS est tombée raide amoureuse de nous …. mais nous nous dormons vachement mieux, moi sur mes deux roploplos, rotoplos, rototots, roudoudous, sboubs, seins, tétés, tétines, tétins(litt), tétons, toutounes, tettes (anciens), titis, titous, totoches, toutounes … 
Et lui, mon homme dort aussi sur ses deux portugaises. 

Tout cela étant comme chaque année, le mois d’octobre est sous le signe du ruban rose et donc dédié à grands renforts de publicité, dans les média, de photos et de spots publicitaires voir de grandes soirées au profit d’associations qui soutiennent de près ou de loin la recherche sur le cancer du sein.

Le dépistage précoce n’est pas un jeu ou un sujet drôle.

Même Claire Chazal en parlait l’autre jour lors de son journal télévisé de 13heures (le 07.10.2012) exactement.

Je me permets de relayer l’information sur mon blog.

Et sinon vous pouvez aller lire ici  aussi. 

Si tu es une maman comblée, pourvue d’une fille ou de plusieurs princesses, pense à elles. Mais aussi à toi. Informe ta mère, ta belle-mère, tes sœurs, tantes et tes amies. Faites des sessions filles c’est rigolo et vous ferez un restaurant pour clore la journée !

Pensez sérieusement au dépistage précoce.

Tu attends quoi là ?

Allez on se bouge, c’est du sérieux !

Je vous embrasse, et vous souhaite une bonne journée mesdames !
Je vous salue messieurs ! 😉



PS : Ce n’est pas parce que nous sommes fin de mois d’octobre que tu ne peux pas y aller. Ca marche toute l’année le dépistage vois-tu. Je dis ça … Je me tais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.