Les poissons

Charlotte et son saumon aux pommes-de-terre ;)

 Tiens, pour ce week-end, je réfléchissais à ce que j’allais pouvoir cuisiner et j’avais envie de poisson, et comme je travaille sur tous mes anciens articles à replacer les bonnes photos et corriger quelques erreurs, je suis tombée sur cette recette dans le tiroir « POISSONS » mes catégories à droite de mon article.

Par conséquent, je vous la présente aujourd’hui pour une nouvelle fois. Je l’avais réalisée en 2013, le 24 septembre pour être précise et bien je te la sers à nouveau sur un plateau. C’est bon de faire du rangement dans ses tiroirs non ?
Prenez cher lecteur, autant de plaisir que nous de la cuisiner et surtout je vous souhaite une excellente dégustation. C’est à tomber !

Ma charlotte de saumon et ses pommes-de-terre - Titezacuisine.com
Ma charlotte de saumon et ses pommes-de-terre – Titezacuisine.com

Le mercredi, c’est le jour des …

Enfants.

Recette facile et adorée des enfants et des grands.

ATTENTION !

Tu sais que la gourmandise peut être soit sucrée mais aussi salée. 

C’est notre nutritionniste qui l’a dit un vendredi lors de notre premier rendez-vous, il y a plus d’un an. (Au jour d’aujourd’hui le 03-11-2014, ça fait … houlà !! )

Je sais : toi ‘t’en foutres sûrement ….

Bon reprenons, Il est impératif de manger du … poisson, parce que le POI-SSON : c’est EXCELLENT, et qu’à nos âges, nous manquons quelques fois, il faut grandement l’avouer, de mémoire. Tu n’as qu’à écouter certaines quinquagénaires … elles perdent la boule. Bien que les scientifiques aient diagnostiquer certains quadragénaires complètement barrés. Mais ça c’est parce … c’est une autre histoire. 

Ah, ben, si, la vérité est dure à lire, quand on arrive dans nos âges … bien que nous soyons jeunes encore NOUS vu que nous sommes dans notre quarantaine 😉 il est certain que notre mémoire nous fait défaut en temps de grandes fatigues hivernales … (mauvaise foi). Alors on assiste à des scènes ma foi qui laisserait perplexe un neurologue …. Ou qui se taperait sur les cuisses, rayer les mentions inutiles.

Alors imagine mes deux autres compères : la Nanou qui était à la maison ce week-end là et mon Tugais (épuisé réellement par ses bilans comptables et certaines personnes) …
Allias mon doux mari !

Chez nous entre nous, c’est très drôle si c’est un « pestacle » si !

Ça donne un truc du genre :

Moi TiteZa : – C’est quoi la recette ? Mince où ai-je flanqué la recette ? Fé chéri … il est où … ah tu es là ! (Je parle du bouquin avec la recette).

Mon Fé à moi : – Ah oui, dis tu as pensé à aller chez le poissonnier pour acheter le saumon ?

Moi à MonFé révoltée : Mais chute, voyons, tu ne vois pas que tu parles de nos amis ! M’enfin, Némo, Marin, Gill, Bloat, Mr Ray, Squizz et Corail vont rappliquer et nous péter les ouïes !  (Oui ? Ah ben oui, nous sortions de chez le poissonnier. -:)

Chaque semaine nous allons rendre visite à not ‘poissonnier.

Ce jour-là d’ailleurs, j’ai acheté des sushis.

AU POISSON.
Le poisson c’est bon pour la mémoire. Il parait !

Mon Fé : Han, tu as dit « Poisson« , ma chérie ! 

Moi, TiteZa, surprise : Tais-toi et nage devant ‘toi, fonce, on nous suit ! 

Gna ! 

MonFé qui reprend de plus belle avec humour : « – Roo, dis elle aime le poiscaille not ‘Chaperon Rouge* ? « 

Moi (les ouïes tout ouverts et m’interrogeant) : – Toi, mon cœur, il faut que tu arrêtes tout de suite de fumer la moquette !
Bien sûr qu’elle en raffole du saumon ! %^$)

MonFé qui a avalé un clown : Ben mon amour, ça fait un an que j’ai arrêté de fumer ; tu as la mémoire courte ma TiteZa !

Moi (vidée) : – Ok ! OK !!!!!, allez viens chéri, bon ça va, on rentre ! 

Mon Fé trop fatigué : – C’est quand qu’elle vient Not’Nénette* (Nanou) déjà ?

Moi TiteZa  : …. TUtttttt !!!!! …… Abonnée absente …. Tut, tut tuuuuuuttttt . 😛

Langage de sourds ou d’amnésiques. Je plaisante. Quoi que …

En fait, ça nous arrive un peu à tous quelques fois d’avoir des trous de mémoire …. Je dis ça … Je ne dis rien 😉

Cependant, chez nous, c’est très par-ti-cu-lier.

Comme nous sortons énormément de bêtises à la seconde tous les deux, nous sommes en constant mais léger « jet-lag » certains jours. 

Heureusement, notre copine était là !

Nanou et sa corvée de patates

Ma nénette se brûlant les mi-mines.

« Charlotte » dites patates toutes nues.

Hannn des Charlotte toutes nues !

Corvée de patates, quand il y en a pour une, y’en a pour deux …

Bibi, épluchant aussi les patates.

TiteZa et sa punition : Épluchage de pommes-de-terre Charlotte.

Pu+%*¨%se ça brûle les doigts. Prenez une fourchette, plantez la patate et servous-vous d’un couteau pour l’éplucher le mieux que vous pourrez !

Il VA MORFLER le petit père cuisinier en chef à nous donner les basses besognes !

Deux filles en colère et grandement motivées pour le faire suer !

Dressage de la charlotte de saumon

C’est beau. Il réalise des chefs-d’œuvre mon Fé !

BRAVO mon chéri !

Et on entendait en cuisine :

Moi TiteZa : – Bon tu sais éplucher des patates ?

Nénette : – Tu sais tu peux les cuire toutes épluchées aussi !

Moi TiteZa : – C’est pour les fainéants ça ! C’est cela tu ne veux pas éplucher mes patates ? Elles ne te plaisent pas mes patates ? Hein Charlotte ?

hihi ! Joke inside. 

Quoi, j’en connais certains qui ont près de cinquante balais à qui il faut tout éplucher ? Je tairais les noms.
Cette honte !!

Bon.

Ah, oui, on parlait de ….  Le sujet du post, alors …. ?

C’était quoi déjà ? 😛 Nage droit devant toi, nage ….

La Charlotte avant cuisson.


Charlotte et son saumon sur sa couverture de pomme de terre en « robe de chambre ». ÇA PÈTE ÇA comme titre non ? 

Robe-des-champs ! Je sais. Mais moi j’adore faire des jeux de mots. Et quand TiteZa était petite, je disais ça. Ben oui même les patates étaient des filles … vêtues de leur robe peau ! 
Je mangeais des patates en « robe de chambre ».
Pourquoi ?
Je ne sais pas !

…. ….. ???

– Moi, je courais aussi dans les « crochets » (rochers) et je faisais pipi sur les « pipillons et les cococinelles » !

Alors POUET-POUET !

J’avais trois ans.

Je regardais les dessins animés. Mais pas Némo qui n’était pas encore né et même pas imaginé encore.

Moi, cher lecteur, je regardais la vache Marguerite et Tourni cotti, Polux et …. l’Aglae et Sidonie, le gros Nounours et ses copains Nico et Pimprenelle.

Les années passèrent et …

Kack, la crevette et Bruce le requin nous regardent. 

Fais attention, Sheldon hippocampe nous surveille aussi.

Nage droit devant toi !

La la la Itou !

… Parfois, je me fatigue toute seule, pas vous ?

Alors reprenons dou – ceeeeee – menttttttttt !

Alors tu fais cuire 700 grammes de Charlotte. (DES POMMES de TERRE)

Je te raconte l’histoire des Charlotte ou je passe ? 

Non je te le raconte comme ça mon Tugais sera tout rouge-orangé comme Némo le poisson clown quand il lira ce post. 

Alors nous étions chez notre épicier préféré, dans le rayon « légumes » (tu mangeras des légumes c’est bon pour la santé !) mais là, je vais te parler de « féculents ». 

Les « Charlotte » sont des féculents. Oh, tu sais quoi, on s’en fiche. Mais il en faut à chaque repas un petit peu.

MonFé me glisse à l’oreille super discrètement au cas où les vieilles des alentours nous entendent (enfin l’écoutent et se tapent sur leurs vieilles cuisses mortes de rire) : -« Ma chérie, tu me diras où sont les Charlotte ». 

Tu sais quand même qui est Charlotte ? 

Hum !

Alors je me dirige vers le rayon PATATES avec mon fabuleux sourire. Bon j’étais seule, personne pour me reluquer le postérieur en l’air, la tête coincée dans les rayons à la quête de la moindre étiquette où serait gravé le mot « Charlotte« .

Charlotte, un qui la tripote, deux la main dans SA culotte !

Ah ça y’est et je brandis fièrement le filet de Charlotte ! Un bon, non deux kilos et demi de Charlotte

Je fais marche arrière et cours le sourire toujours aux lèvres et super fière de ma trouvaille de patates. 

Moi TiteZa : – Mon Tugais j’ai trouvé regard’ donc, ce sont tes « Charlotte« . 

Je vois bien que certaines se marrent en douce. COU-NASSES va, je suis sûre qu’elles ne connaissent rien du tout aux différentes races de patates, leurs origines, leurs cuissons, leurs utilisations etc … Tiens, vieilles biques, va ! (chuttt, Inside my head).
Mais à la vue de mon air super aimable, la dame s’en alla. Fais gaffe toi, mémé, je peux te pousser dans les navets.

Mon Tugais trop occupé concentré dans son rayon fruits : – HA NA HAN c’est bien !  nbnlafhmvnmhvhmnujbluzacrjnfvlb qh me dit-il penché la tête dans les fruits.

Moi TiteZa : ????

Moi toujours dégoûtée : – tu as vu ?? 

MonTugais la tête dans les pommes : – ljdnvbvh gnmbvryghmncbvmnjbgjqcnbvmvuù$^^

Bref !

T’in pour une fois que j’étais contente de ma connerie bêtise.

Je poursuis. Je tourne les talons lui collant le filet dans le caddy et pouffant de rire.  Je continue mes courses rayon « courgettes ». 

Pfff !

Bref, on continue la recette alors reprenons !

Tu prends 5OO grammes de saumon frais, sans arrête, sans peau, sans gras. Je crois qu’on en a pris plus de 700 grammes. Mais le POISSON c’est bon. Le poisson gras deux fois par semaine tu en mangeras. Le maigre tous les jours si ça te fait plaisir ! 

De la fleur de sel pour la fin de la recette. Et du poivre du moulin. Moi je prends du CINQ BAIES (ça me fait voyager de baie en baie).

Tu prends 10 cl de crème fleurette si tu as peur de prendre trente douze calories au cm carré de la peau de tes fesses tu achèteras du « Soja cuisine » en briquette au rayon diététique de chez BJORG ou autres. Ça remplace la crème fraîche et ça ne te fera pas hurler quand tu grimperas sur la balance. Si, secret de fille et de garçon sortant de chez la nutritionniste. Je te donnerai aussi des secrets pour tes sauces. Attends, faut savoir rester mince ou perdre ton gras en trop sans te priver non plus. 

Faut vivre et se faire plaisir tout en jouissant des papilles, pour le reste tu feras 30 minutes de sport tous les jours. HA HA !

Bon j’en étais où ??? Dory, sors de mon corps !

Ah ouais, donc tu fais cuir à la vapeur et UNIQUEMENT à la vapeur 20 minutes voir 25 c’est mieux parce que les nôtres étaient cuites mais un peu fermes nos patates.

Idiotes. (Les Charlotte)

Tu as deux écoles. Numéro 1 : tu les épluches avant. Et tu as toute mon entière reconnaissance. Tes convives seront heureux puisque tu auras fait tout le travail. Pas d’embrouilles à table. C’est parfait.
Numéro 2 :  tu fais comme mon époux et là lors de l’épluchage tu n’as qu’une envie, lui donner un coup de nageoire et de battements d’aileron dans le genou droit, parce qu’il a fait cuire les patates AVEC leur peau. Mais tu gardes toutes les vitamines que la peau contient. 😉 Et donc tu pourras craner en dévoilant ton savoir à table devant tous tes invités. Tu feras comme tu veux. 

Et qui c’est qui qui qui était de corvée d’épluchage, devine un peu ?

Maintenant toi et la copine Nanou vous vous brûlez les pinceaux à éplucher les Charlotte. Et crois-moi, la Charlotte, c’est une …sacrée patate chaude ! 

C’est chaud mais c’est très bon ! 

Bref. Une fois ta tonne de patates brûlantes épluchées et l’envie passée de zigouiller ton époux, tu couperas tes Charlotte en tranches de cinq millimètres d’épaisseur. 

ON T’A DIT :  5 mm d’épaisseur. M’enfin ECOUTE LA DAME !!!!

Tu prends un moule à Charlotte enfin un moule pour gâteau. Un moule à manquer. 

Tu huiles le fond et les contours intérieurs avec de l’huile d’olive ou de pépin de raisin (bon pour la ligne. Comme quoi j’ai bien raison de siffler des containers d’huile d’olive de belle maman). 

Tu disposes une couronne de tranches bien régulières de patates. Tout autour au fond. Tu tapisses ton moule de Charlotte
Tu disposes ton saumon que tu auras tout coupé en morceaux, non en dés d’un centimètre. Un petit peu. 
Tu verses quelques louches de Fleurette ou de Soja en brique Cuisine, tu poivres, tu peux mettre de la ciboulette hachée (les herbes : c’est bon pour la ligne). 
Et tu recommences. 
Épaisseur de patates ?
Épaisseur de saumon
Lichette légère de fleurette, poivre du moulin, herbes sauvages …

Quand tu arrives à ne plus avoir de saumon et de patates et bien c’est l’heure de mettre au four. Thermostat 7 voir 210°C. 

Attends faut que je retrouve le livre de Cyril Lignac où mon Tugais a trouvé la recette.

(D’ailleurs Nanou tu as oublié de me demander les copies. Je dis ça …)

La charlotte au saumon. (Avant cuisson)

Charlotte et son saumon au de pommes-de-terre.

Pour 6 personnes

Préparation 20 minutes

Cuisson : 35 minutes en tout

Les courses :

700 grammes de Charlotte (le sachet de POMMES-DE-TERRE spécial vapeur) Je t’économise le droit de te mettre la honte dans le rayon ! Je suis sympa.

500 grammes de saumon frais. Tu le fais éplucher par le poissonnier, et nettoyer (gras et arêtes). Elle a dû croire que j’allais faire des sushis haha

10 cl de crème fleurette ou de Soja cuisine BJORG

De la fleur de sel de Guérande

Sel et poivre du moulin

(Facultatif ciboulette)

La préparation :

1. Lavez les pommes de terre et faites les cuir 20 minutes à la vapeur.
Lorsqu’elles sont cuites (AH NOUS Y VOILA, c’est la faute de Cyril ça, coup de nageoire dans ton genou toi TOC), pelez-les et coupez-les en rondelles. 

2. Coupez le saumon en dés. 

2 bis. (C’est moi ça) Préchauffer le four à Th 7 soit 210°C. 
Huilez 6 ramequins. Nous on a pris un grand plat en pyrex rond et cannelé.
Tapissez le fond et les bords de rondelles de pommes-de-terre ; répartissez les dés de saumon, versez la crème fleurette en filet, salez (doucement) et donnez un tour de moulin à poivre (doucement). Recouvrer de pomme de terre. 

3. Enfournez pour 15 minutes. Les pommes de terre doivent être bien dorées. Démoulez, saupoudrez de fleur de sel et donnez un tour de moulin à poivre. Servez aussitôt. 

Pour siroter avec ce plat : Un chablis Blanc. 

….

….

Nous, mon Tugais et bibi, nous n’avons pas picolé. Presque. Un peu. Ah, si je me souviens vaguement d’un rosé* de je ne sais où ???? (Deux verres de vin par semaine autorisés lors des deux craquages)

Je m’en fiche, j’ai choisi l’eau parce que le vin ça me tue ma circulation veineuse.

Je crois …

Je ne sais plus …

Peut-être -:)

Tu vois, appelle-moi Dory !

Morale de l’histoire : TOUT LE MONDE ET SANS EXCEPTION même les deux petites chieuses de fifilles ont grandement aimé, bref, nous nous sommes tous régalés.

Pour te dire qu’il y en a une qui en a repris deux fois : mon petit ours brun alias ma cadette de princesse, mais entre elle et le saumon c’est de l’amour pour les papilles.

Et, c’est peu de le dire !

C’est testé et grandement « approved » as they say in English !

Pixar: Funniest 30 Seconds 

La Charlotte qui se bat avec son saumon est un ECART, ceci pour préciser pour notre lectrice assidue Isabelle qui se reconnaitra 😉 dans notre nouveau régime alimentaire ça fait partie des exceptions dans les écarts. On a le droit à deux menus avec écarts dans la semaine. 

On peut accompagner cette Charlotte et son saumon aux pommes-de-Terre avec une belle salade verte, suivi d’un yaourt et d’un fruit le repas sera complet et ne sera presque pas compté comme « ECART » HAHA tu as vu comment je te l’emballe, ni vu ni connu. Si tu remplaces la crème fraiche par du soja cuisine, ce repas est parfait.

En revanche si tu y colles des plâtrées de crème fraiche épaisse et entière tu iras courir deux heures de plus … Mais je t’aurai prévenu cher lecteur ….

Lors de ces deux repas, on peut manger tout ce que l’on veut, MAIS tout en étant raisonnables. Faut pô pousser … Bon je vous laisse je vais à la piscine …. Faire ma Dory 😉

Bonne dégustation, 😉

Excellent mercredi à tous !

ERRATUM

C’était samedi soir.  Mes moches frangins sont venus dîner. Et j’ai refait ma petite charlotte. Tiens, uniquement pour ISABELLE fidèle lectrice, je réédite une photo de la Charlotte toute belle et gratinée. J’ai rajouté du râpé de chèvre et je l’ai faite gratiner ….

UNE TUERIE !

Please follow and like us:

2 thoughts on “Charlotte et son saumon aux pommes-de-terre ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)