V- DANS NOTRE SAC A VRAC ...

Le melon-poire, tu connais ?

Au printemps dernier avant de faire mes plantations comme toutes les années  je me rends avec ma fille aînée chez notre fournisseur de plants, et de plantes à fleurs à planter dans nos jardinières. Et ma grande qui note bien toutes les bonnes idées qu’elle glane ici et là avait  en cachette pour mon anniversaire rencardé son père pour mon cadeau que nous avions repéré lors de nos balades chez Villa Verde pour ne pas le citer.
Bref, et là j’ai trouvé des plants de Melon-poire. J’ai demandé à la dame si elle savait ce que cela donnait en volume, elle ne savait pas. J’étais bien aidée tiens !
Mais comme je suis une rebelle de la fleur  (étant allergique mais bon on s’en fiche) j’ai acheté le plan. Adviendra ce qu’il en ressortira ou pas.
Au pire, tu vois cher lecteur,  le plan ne prendra pas et crêvera, et au mieux ce sera la grande surprise pour l’automne.

Donc au moment de planter dans mon tout nouveau « cadeau » mes herbes aromatiques, ne crois-pas cher lecteur que je fais pousser autre chose hop hop, j’ai donc planté mon plant de « melon-poire ». Comme le dit si bien le nom c’est un melon avec un goût de poire, c’est ce qu’il y avait d’écrit sur l’étiquette. ON Y CROIT !

Voilà la bête est plantée, on l’arrose, du soleil, l’été tout ça …. Elle pousse, grandit, s’étoffe, s’étale … me fait des fleurs, on s’attendrit et puis …

…. des fruits.

ALLELUIA !

Alors c’est qui la blonde qui a la main verte ? Bon ça va j’suis châtain, cela doit être pour ça !

Et oui, cher lecteur, j’ai des fruits et des beaux fruits ma foi pour notre région. TOC ! Han, faut que je le dise à la dame du magasin !!!!

Alors vendredi, j’ai arraché un fruit voyant qu’un d’entre eux arrivait à maturation.  Pour y goûter.

Tu connais toi ?

Ben moi je n’en avais jamais entendu parlé. Pourtant j’ai voyagé mais là … NADA !

Alors j’ai mené mon enquête, tu me connais, on ne se couchera pas incultes toi et moi. Et j’ai trouvé figure-toi cher lecteur des explications.

MAIS qu’est-ce donc le Melon-Poire ?

Accroche-toi bien ça risque d’être long !

10734077_10204357511769158_6615280977485639410_n_Fotor_Collage

Plantons le Melon-Poire ! Mais qu’est-ce donc Tata TiteZa cette chose ? 

Le Melon-Poire, ou Poire-Melon, Pepino, Morelle de Wallis comme l’indique son nom, mon petit, est un fruit qui fait référence au melon certes mais aussi à la poire. Il ne faut pas être une courge pour comprendre l’équation.
Il a besoin et ça il faut le savoir avant de le planter, c’est mieux, de CHALEUR. Ah, ben voui, bon ça va parce que cet été 2014, nous avons été baignés de soleil ; mais pour les années à venir … va falloir réfléchir à une autre tactique.
Enfin bref, on s’en fiche !

Donc normalement le Melon-Poire, est cultivé sous les climats chauds en pleine terre, mais sous un climat tempéré donc un plus frais, il sera intelligent de le cultiver en pot ou en jardinière voir mieux le faire pousser sous serre. Prévoyez même de le rentrer en fin de saison en début d’hiver. Ses fruits continueront de grossir et de mûrir à l’intérieur vous pouvez le rentrer dans la véranda par exemple. Les fruits seront à déguster donc en hiver. Normal car ils poussent dans l’hémisphère Sud qui est à l’opposé.

Mais qu’est-ce que le Melon-Poire un fruit, un légume ?
Et bien Tata TiteZa va te répondre cher lecteur. Le Melon-Poire ou PEPINO ou accroche-toi bien mon lapin le Solanum muricatum est  une plante vivace (ça je l’ai remarqué en voyant pousser le mien hi-hi !).

Pepino

 

Le Pepino ou Poire-melon ou Morelle de Wallis (Solanum muricatum) est une plante vivace de la famille des Solanacées très populaire aux Îles Canaries et à Madère ainsi qu’en Australie et Nouvelle-Zélande.

Cette petite plante a besoin de chaleur, de soleil et de beaucoup d’eau, et de l’amour. Et de la place. Sinon si elle pousse dans des zones fraîches elle sera cultivée en « annuelle ».

Elle forme rapidement un beau buisson. (Et ça tu vois personne ne me l’avait dit, ballot) donc je pense que je vais soit la planter ailleurs soit …
Qu’elle soit cultivée en pot, ou en pleine terre. Tiens prévois grand cher lecteur … je parle du pot, du contenant, de la jardinière, car la plante s’étale et fait des petits très vite. Mais ce qui est génial c’est que tu peux la bouturer hyper facilement pour en faire d’autres et avoir de belles récoltes. Elle n’est pas belle la vie de jardinier ?

Bon mais son fruit alors ?

Attends, j’en viens, cher lecteur de mon coeur. Son fruit est un beau fruit, de la taille d’une belle grosse orange voir d’un petit melon. Ben si, c’est le but, on a pas demandé des clémentines, ce n’est pas encore  la Noël.
Donc,  son fruit est lisse, rond comme un melon, doré marbré de violet.

Sa saveur est entre le melon et la poire mais très parfumé avec une belle chair comme tu peux le voir sur mes photos.
Il est riche en vitamine C donc pour notre santé c’est tout bénéfice.

Il se consomme cru ou cuit, en tarte, en compote, en confiture ou comme je l’ai fait tu l’épluches et tu le croques tout cru.

Cher lecteur, il faut que tu saches que sa maturité est longue. J’ai cru que je n’allais rien avoir. Je te jure, je voyais grandir la plante, les fleurs apparaîtront et puis les fruits poussaient mais d’une lenteur … whaou !
Bon tu vas me dire, nous serions à Madère* ou à Wellington** ce serait différent 😛

*Madère (en portugais : Madeira) est unarchipel du Portugal composé de l’île du même nom et de plusieurs autres petites îles, situé dans l’océan Atlantique, au large duMaroc. Il constitue une région autonomesous le nom de région autonome de Madère(en portugais : Região Autónoma da Madeira) dont Funchal est la capitale. Son climat subtropical.

**Wellington est la capitale de la Nouvelle-Zélande et la troisième ville la plus peuplée du pays. Elle est située à l’extrémité sud de l’île du Nord, dans la région de Wellington, au centre du pays. Cette situation en fait la capitale de pays la plus méridionale.

Donc la maturité est longue mais bonne seulement voilà son ennemi c’est le froid.

Alors si vous le plantez, rentrez vos pots et vos jardinière de Melons-Poires conseil d’amie. Moi je m’en fiche ici il fait doux l’hiver et puis je vais tout manger. HAHA

Comment planter le Melon-Poire Tata TiteZa ?

Mon curieux sache qu’il aime les expositions ensoleillées et chaudes comme je l’ai déjà expliqué ci-dessus. Mais en région fraîche je conseille de le mettre sous une serre pour récolter de beaux fruits avant qu’ils gèlent ce serait dommage d’avoir fait autant d’effort pour voir tout votre boulot de jardinier être réduit à néant, surtout que c’est trop trop bon !

Bonne plantation mes amis !

Et sinon si tu veux faire un doctorat en Poire-Melon ou Melon-Poire tu iras lire ici .

Voilà, TiteZa te décernera alors ton diplôme et tu seras comblé d’en avoir appris autant hein ?

Ne me remerciez pas, ce fût un immense plaisir.

Bonne balade dans mon jardin non ?

Ma petite Poire-Melon  - Trop bonne !
Mon petit melon-poire – Trop bon !

6 thoughts on “Le melon-poire, tu connais ?

    1. Bonjour ma Bims,
      Non ça prend un m2 d’envergure enfin pas tout à fait. Mais ça a un sacré avantage c’est que l’on peut le bouturer super facilement.
      A planter en plein soleil ou en serre ma Bims chez nous.
      Moi j’ai aimé. C’est super bon et sucré (peut-être un peu trop pour nous maintenant ) mais par contre j’suis super contente car ça varie encore plus les fruits …. j’aime bien. Mais comme tu le sais, tous les goûts sont dans la nature. C’est beaucoup plus prononcé qu’une poire ou un melon. C’est la combinaison des deux. Ca a du goût quand il est bien mûr. Moi j’ai aimé, monOurs un peu moins …. 🙂

      Bisous

  1. tu fais concurrence à Michel le jardinier et au mec de c’est pas sorcier!! Je connais rien au melon poire; j’en ai même jamais vu. Faudrais que je trouve des graines voir si çà pourrais pousser à Mayotte entre mes bananes et ananas!
    En tout cas merci du cours science et vie de la terre, prof titeza.

    1. HA HA non j’ai trouvé cette plante chez « ma Jardinière » préférée et je l’ai achetée pour la cultiver et voir ce que j’allais récupérer. Et bien sous notre latitude bercée par la bruine et le soleil, l’air iodé, et bien je trouve que j’ai eu de bons résultats. Evidemment plantée sous les tropiques cette plante doit se magnifier et les fruits proliférer !
      Je ne connaissais pas et j’ai fait une belle découverte.
      Allez on se donne rendez-vous pour de prochaines curiosités …
      A bientôt ma Plume,
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.