CUISINE D'AILLEURS

Les naans indiens.

Naans fromage, coriandre. Monpetitgraindesable.com

Les Naans au fromage. C’est tout un poème. Tout le monde rêve de les faire mais personne ose vraiment. Peut-être par peur de se tromper, du ridicule, ou du « je ne sais pas faire »….
Va-t’en comprendre Charles, comme dirait l’autre ! Qu’importe j’ai essayé. Bon comme toujours en boulangerie,  je suis une quiche. Mais je suis tenace. Et j’ai tenu bon dans ma quête à la réussite de mes premiers naans. Enfin, dirons-nous, une première ébauche, une esquisse. On peut toujours faire mieux.
La première recette dont je me suis inspirée n’était pas la bonne. Des erreurs de grammages et une recette un peu à la « one again » ; j’avais obtenu un appareil tout liquide, quand j’ai relu la dite recette, évidemment je me suis rendu compte que la dame s’était franchement trompée dans les quantités de farine. Pas grave. J’ai été glanée d’autres recettes et j’ai trouvé la belle erreur.
Fatale !
Je me suis souvenue d’une jeune femme qui cartonne depuis des années avec ses recettes indiennes.  La miss Sandra Salmandjee  partage dans les vidéos de « Cook in the tube » ICI ses tutos pour réaliser des petits plats. Donc Sandra sait de quoi elle parle.
D’ailleurs je rêverais apprendre à cuisiner toutes ces épices indiennes plus folles les unes que les autres.
Nous adorons déguster la cuisine indienne et encore plus dans des restaurants à l’étranger. Je me souviens de cet petit restaurant à Nerja en Espagne sur la Costa Tropicale proche d’Almunecar et de Motril à l’est de Malaga lors de notre voyage en 2016 ;  c’était une cuisine indienne mais surtout népalaise. La cuisine du Népal du nord de l’Inde est faite pour les initiés car elle est beaucoup plus épicée mais tellement savoureuse. Et les propriétaires étaient hyper sympathiques.
Mais en France, j’imagine que cette cuisine indienne est un peu européanisée. Mais on s’en fiche, là n’est pas le débat, on salive tous devant.

Revenons à la miss qui écrit des recettes sur son blog Bolywood Kitchen que je suis depuis des lustres. Elle écrit des livres très utiles et réalise des vidéos qui pour l’instant me conviennent parfaitement lors de leur visionnage ; notre miss Sandra est très pédagogue. Et j’aime quand les recettes sont claires. 
Donc je me suis inspirée de quelques vidéos trouvées ici et sur la toile.
J’ai fait ma mixture personnelle et je vous la partage aujourd’hui. 
Evidemment, je pense refaire cette expérience et affiner de plus en plus le façonnage des naans surtout ceux au fromage au fur et à mesure de nos envies.  
Rome ne s’est point faite en un seul jour, ça se saurait ! 

Mais revenons à nos moutons naans. Je vais vous partager à mon tour et après les avoir préparés, la recette de base. Celle qui est simple. Les naans façon nature. Sans rien dans leur intérieur. La base.
Puis je te rajouterai des options. Oui, oui comme ça vous ferez à votre guise. 

Ceci dit  je sais que des petites malignes attendent  impatiemment  ma recette. Oui, oui, toi au fond de la classe pas la peine de te cacher ma chérie,  j’ai noté ton nom ! Mais oui, dans une classe de gamins (mes amis sur Fessebouc), il y a toujours la petite avec ses couettes hyper sage, la fayotte qui pleure, ou celle qui rechigne tout le temps. Mes amies sont formidables HAHA ! (clin d’œil).
La mienne de poupée s’appellera « Carole » toute ressemblance avec des personnes existantes … Bla Bla. Ma jolie petite brunette aux beaux yeux verts, artiste dans l’âme qui gribouille un peu trop souvent à mon goût sur ses cahiers …. et qui dès qu’elle voit une image que « maîtresse TiteZa » montre à toute la classe pour observation et analyse…. suivez mon regard … il est impératif que notre miss bouclette la ramène toujours avec sa verve légendaire … tu imagineras la suite que tu veux cher lecteur. (Parenthèse fermée.) Je t’aime ma K-rolette Carole Cordier artiste de mon cœur. Tu peux la suivre sur Instagram, Fessebouc … C’est une artiste peintre de Gif-sur-Yvette dans le 91 que j’affectionne énormément . Voilà ! Vendue !

Donc comme c’est la seule qui a osé me demander suite à la parution sur ma page Fessebouc des photos de mes naans qui l’ont fait bien saliver et baver, je lui ai balancé l’autre soir pour la faire taire à jamais la vidéo de Cook in the tube pour la calmer en attendant que j’écrive mon post. 
Maintenant je vais la partager un peu pour elle  mais surtout pour vous mes enfants gourmands.

ENJOY !

La recette des Naans indiens.

Les courses :

La base pour réaliser 4 à 5 naans nature.

500 g de farine de blé bio, ici T-65 (compter un peu plus pour fariner votre plan de travail).
18 cl d’eau de source
1 sachet de levure boulangère sèche
1bcàc de sel fin de Guérande
1 càc de sucre semoule
un yaourt nature (ici de chèvre)

En option : 
Pour réaliser  Les naans au fromage et/ou coriandre ou persil :
Une boite de Vache-qui-rit (compter 12 à 20 pièces car on en incorpore deux portions par naans.
de l’ail écrasé une dent par naan (ou en poudre).
Un bouquet de coriandre (ou de persil)

Ustensiles : un robot pâtissier avec crochet (vous pouvez aussi les réaliser à la main dans un grand saladier ou sur votre plan de travail fariné. C’est plus musclé… pétrir à la main c’est du sport mais rigolo.
Un rouleau à pâtissier
Un plan de travail propre.

La préparation :

Préparer tous les ingrédients sur votre plan de travail. Proche de vous. 
Déposez dans votre cuve de robot pâtissier, les éléments en poudre secs : La farine, rajoutez le sucre et le sel et la levure et dans cet ordre. Mélanger quelques secondes doucement vitesse 1. Rajoutez dans ce sens précis:  le yaourt, l’huile et l’eau mélanger sur vitesse 2 pendant 10 minutes.
La pâte a formé une boule qui se décroche de la paroi de la cuve.

Débarrassez votre boule de pâte dans un saladier fariné. La laisser gonfler sous un linge propre et dans un endroit chaud de la cuisine.
Personnellement je la mets à étuver pendant 2 heures dans mon four à 30° degrés  car mon four possède cette fonction. Cependant un saladier recouvert d’un torchon propre ça fonctionne très bien aussi.

Une fois que notre boule de pâte à naans aura doublé de volume, veuillez fleurir votre plan de travail (déposer un peu de farine) et dégazez votre boule de pâte en la pétrissant 10 secondes pour chasser le surplus d’air dans la pâte. 
Coupez votre boule de pâte en plusieurs pâtons. 
Boulez les pâtons, c’est à dire, travailler le petit pâton pour façonner une boule. Prendre votre rouleau à pâtisserie et étalez pour former un premier disque. Renouvelez l’opération pour tous les autres pâtons.

Pour la réalisation des naans nature : Prendre une poêle à crêpe  ou une plancha. Faire chauffer. 
Déposez votre naan sur la poêle et faire chauffer 4 à 5 minutes sur chaque face en couvrant avec un couvercle en verre. (ça fonctionne sans aussi).
Mais c’est mieux avec.

Pour la préparation des naans fromage 

Prendre deux disques. Sur un des disques étalez deux vache qui rit.
Recouvrir du deuxième disque. Soudez les avec vos doigts humidifiés dans un petit bol d’eau, sur tout le pourtour des deux disques pour bien les souder. Roulez à l’aide de votre rouleau doucement. 
Faire cuire votre naan sur la poêle 4 à 5 minutes sous cloche, couvert par un couvercle en verre. Retourner et poursuivre la cuisson sur l’autre face le même temps sur feu moyen vif. (TH6 sur une plaque induction.).

Quant aux naans fromage et coriandre et/ou ail :
rajoutez quelques peluches de coriandre (ou de persil) et un peu d’ail écrasé (une dent par naan) en même temps que le fromage. Voilà vous êtres parés les amis, vous pouvez dès à présent vous entrainez. Bonne chance.

Ces naans peuvent accompagner un Dahl de lentilles corail ou être dégustés comme tels avec une petites salade … pour un  dîner ou tout autre plat indien que vous affectionnez. 

Belle découverte à tous et bonne dégustation ! 

Sur ce je vous souhaite un excellent week-end à vous tous mes gourmands. Prenez soin de vous, protégez-vous et protégez les gens que vous aimez en respectant les gestes barrières, les distances et portez un masque. 

Note : faites attention quand on goûte un naan fromage… on devient dépendant. 
Je vous ai mis une seule photo aujourd’hui car je n’ai pas assez de WIFI… ça ne passe pas ce matin … Bref, j’en rajouterai ultérieurement … Je galère chez nous. 
La bise
Votre Titeza 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.