• Les poissons

    Moules de Pénestin à ma façon.

    Voici la fin de la saison des moules de bouchot de Pénestin. Nous avons réussi à dévorer les dernières je pense. Rien de plus simple pour nous que de les préparer. Je vous suggère ici ma petite recette toute simple mais on ne se l’en lasse pas. Pas de vin blanc car nous n’avons pas le droit d’en boire, mais qu’importe, les moules de bouchot se suffisent à elles mêmes.

    Les délicieuses moules de bouchot de Pénestin.  Titezacuisine.com
    Les délicieuses moules de bouchot de Pénestin.
    Titezacuisine.com

    Moules de Pénestin à ma façon.

    Une kilo de moules de Pénestin
    deux échalotes
    Deux dents d’ail
    Un petit bouquet de persil
    De l’huile d’olive
    20 g de beurre.
    Poivre du moulin
    (un verre de vin blanc Muscadet)

    Mes moules de Pénestin. Titezacuisine.Com
    Mes moules de Pénestin. Titezacuisine.Com

    La préparation :

    Dans une casserole ou un faitout, déposez une cuillère à soupe d’huile d’olive (et les vingt grammes de beurre. facultatif mais ça donne un petit gout noisette – pour nous interdit mais …. chut !).
    Faire revenir les échalotes émincées, les deux dents d’ail coupées en tout petits morceaux, et le persil ciselé.
    deux, trois minutes sur feu moyen-vif.
    Après avoir lavé les moules, les gratter.
    Les jeter dans la casserole, remuez bien tous les aromates, les herbes et poivrez.
    C’est à ce moment que tu dois rajouter le verre de vin blanc par exemple un Muscadet sur lie. Mais je n’en mets pas. Mais si tu aimes, rajoute-le ! 😉
    Couvrir et laisser s’ouvrir les moules pendant TROIS minutes sur FEU VIF.
    Remuer de temps en temps et vite.
    Eteindre.
    Vous pouvez garder le jus de cuisson si vous ne consommez pas tout. On le cuisinera pour réaliser une sauce ou cuire d’autres poissons par exemple, ou pour réaliser un risotto ou que sais-je encore 😉

    Servez vos convives !

  • Les fruits de mer : coquillages, mollusques, crustacés,  Les poissons

    Nous aimons la moule bretonne.

    DSC00454
    Moules de Pénestin. Monpetitgraindesable?com


    Je vais satisfaire un de tes fantasmes … si si … 
    Tiens, cher lecteur, regarde donc et salive devant ton écran !
    Quoi ?
    J’en raffole.
    Ce n’est pas de ma faute.
    ET CA, C’EST SUPER SERIEUX !
    Et alors contrairement à mon chéri qui les adore à la marinière ou cuisinées « nature » juste ouvertes à la vapeur, moi je les aime accommodées à toutes les sauces.
    Limite, je les dévore avec la coquille et les petits crabes cachés dedans si, si !
    Les frites, limite je te les donne, tu vois. Ce sont mes voisins de table qui sont contents. 
    Avec moi, tu as double ration de frites. 

    Alors que Nanou copine à moi, l’aut’jour se vantait d’en avoir mangées en plein mois de novembre, nous ici nous nous régalons dans notre petit coin, c’est limite, tu vois, si nos petites moules bretonnes , nous les avons oubliées  , car  les mois d’hiver et de printemps sonnent le grand HORS-saison  pour nos amies les moules de Pénestin. Les restaurants qui vous proposent le reste de l’année des moules ne viennent pas du tout de la région mais d’Espagne, de Belgique, d’hollande ou de Normandie.

    Dans notre petite commune de Pénestin là où nos moules poussent sur des bouchots petits bouts de bois, nids douillets pour nos amies les moules, nous les dégustons UNIQUEMENT de fin juin à fin novembre (ça dépend des années). 

    Elles sont bonnes, bien charnues et goûteuses. 

    En plus si tu vas à Pénestin comme nous, tu en goûteras des fraîches pêchées du matin et cuisinées.
    Regarde donc comme c’est sympa. 




    DSC00452.jpgLe petit seau est prêt pour déposer les coquilles de moules. C’est mignon non. Après tu iras faire comme nous des pâtés sur la plage. 
    Bon je ne te donne pas l’adresse du restaurant car il n’y en a qu’un. Tu iras à la pointe de PEN BE te baffrer de moules et autres coquillages locaux.
    Et toi aussi cher lecteur, tu auras le droit à ton joli seau. Chacun le sien, pas de jaloux !

    DSC00453.jpgL’ mien était trop beau avec son étoile de mer qui me souriait. Nous avons déjeuné en tête-à-tête les yeux dans les yeux, morts d’amour l’une pour l’autre, on se racontait des histoires d’étoiles, de mariage, d’enfants, des sourires, et de l’amour !

    Ah et je te rappelle que non loin de Pénestin, tu peux enfin non tu dois aller observer  la pointe de Pen Bé, les magnifiques falaises couleur ocre que nous avions vu le weekend de l’anniversaire de nos vingt ans de mariage. Si si Nous étions partis nous balader quelques jours dans le Morbihan C’était non loin de là …

    Comme ça tu feras ta digestion. 

    Je te remets une image parce que tu as été super sage. 



    DSC02214.JPG



     Hors saison, c’est-à-dire en ce moment même, tu mangeras si tu viens dans notre région, des moules étrangères venues d’Hollande ou d’Espagne. Si si !
    Les puristes, les épicuriens ou professionnels de la dégustation de moules de Pénestin comme nous dévorent ces coquillages uniquement en saison.
    Mais les touristes qui envahissent nos plages VEULENT, EXIGENT de savourer des moules en toute saison. Alors ils auront de la moule étrangère épicétout. 
    Les restaurateurs locaux vendent la moule de Pénestin de fin juin à novembre et PICETOUT !
    Ne va pas me les contrarier s’il te plaît. C’est un sujet qui fâche ici. 

    Donc si tu as bien saisi, nous allons de ce pas passer directement aux huitres pour une bonne et très longue durée à savoir quelques mois toute l’année hihi et je n’oublierai point mes  autres coquillages de saison ! 

    Il ne faut pas perdre la main quant à la dégustation de nos petits coquillages, crustacés et autres produits de la mer.

    C’est à volonté !
    (Enfin traduction de nutritionniste : c’est bon pour la santé !)

    Évidemment si tu ne veux pas choper la croupe d’une grosse jument, tu oublieras : le beurre, la mayonnaise !

    Et pense qu’il ne faut surtout pas associer le citron avec des huîtres sinon tu ne fixeras plus le ZINC. Super important. 

    Bon en attendant tu peux te faire une orgie de fruits de mer aux deux repas. Je me suis même vue manger de jolies petites huîtres bretonnes au petit-déj avec un petit verre de blanc.

    SAUF que tu sais quoi ?

    Cette année, nous avons exceptionnellement quelques moules de Pénestin sur notre marché en plein décembre et janvier. Incroyable comme le changement de climat influe sur les saisons et induit des conséquences sur la flore et la faune océanique.

    Et là, ben moi, je dis merci aux températures clémentes de cette automne et hiver passés. 

    Oui, en ce moment on peut encore en déguster ici, mais ça c’était la semaine passée parce qu’avec les températures qui baissent, nous aurions été frigorifiés.

    Ça t’en bouche un coin ça !

    Tu te sens comment là tout de suite à l’instant même ? 

    Bon ben on va se consoler avec les autres crustacés, coquillages, mollusques et poissons le reste de l’année.

    Je te serre la pince !

    Une belle journée à vous, et prenez soin de vous mes petits bulots!


          

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)