• LA PASTA - nouilles, lasagnes, cannelloni,  Les viandes

    Magret de canard, ses carottes et tomates, sur un lit de tagliatelles.

    Les courses : 

    Pour 2 gourmands

    Un ou deux magrets de canards.
    Deux belles carottes
    Deux belles tomates
    Une cuillère à soupe de persil plat ciselé
    Un jus d’une demi orange.
    Huile d’olive bio
    250-300 g de tagliatelles fraiches 
    Poivre 5 baies, sel de Guérande
    huile d’olive bio
    Piment d’Espelette en poudre
    Ail en poudre ou une dent d’ail fraiche écrasée au presse-ail.

    La préparation :

    Tu prends deux assiettes que tu déposes dans ton four en étuve 40degrés pendant toute la préparation de la recette. Si tu ne peux pas, ce n’est pas grave. (facultatif).

    Préparation des légumes : Tu laves les légumes et les essuies. Tu épluches les carottes et les coupes en deux dans le sens de la longueur. 
    Tu fais la même chose pour les tomates.

    Pendant ce temps, il faut être rapide et bien organisé.

    Faites bouillir deux litres d’eau dans un grand faitout ou grosse casserole pour faire cuire les tagliatelles fraiches (3 min). Si vous prenez des tagliatelles sèches, regardez le temps de cuisson sur le paquet et procéder comme tel.
    Mais attendre quasi la fin de la préparation de cuisson du magret pour y déposer les tagliatelles. Question de timing. 
    Laisser cuire doucement ton eau. Elle attendra …

    Prendre une poêle anti-adhésive en pierre ou ce que vous posséder. (mais la pierre c’est génial). Bref !
    La faire chauffer sur th7 induction ou sur feu moyen vif. 

    Au tour de notre magret de canard maintenant. Alors mon petit,  soit tu prends pour deux grands gourmands, un beau magret de canard de presque 300 g. (Comptons pour madame 130 g et monsieur 150-200 g de viande) ; donc un beau magret bien dodu du sud- ouest sera parfait.
    Si tu ne peux pas trouver un bon gros magret bien dodu de nos campagnes, tu ne te prends pas la tête,  tu en prends deux petits. Ca se mange hyper bien ha ha !
    En revanche, si tu as une petite faim, et bien tu en prends un seul. On ne va pas se prendre le bec… 😉

    Bref, tu te débrouilles. 

    Tu fais des entailles avec un couteau bien aiguisé dans le gras du magret en diagonales comme pour faire des losanges. (tu te rappelles des cours de géométrie ? Ben ici ça va te servir hu hu !!! Dans un sens puis dans l’autre). Ceci étant pour nous faciliter la cuisson. 
    Tu assaisonnes avec sel et poivre sur les deux fesses.

    Tu déposes ton magret TOUJOURS côté peau et uniquement côté gras donc, pendant les trois quarts du temps de cuisson donc pendant au moins 10 minutes
    . Tu ne le retourneras que durant les 6-8 dernières minutes de la fin de la cuisson totale. Pas plus. pas moins. 
    En même temps, tu y déposes les carottes qui vont cuire avec notre canard.
    Les tomates, mon petit, tu les rajouteras quand tu retourneras ton magret car elles cuisent très vite.
    Cuisson total du magret à la poêle entre 15 -17 minutes. 

    (Si tu préfères une cuisson plus « à point » tu poursuis un peu… Nous on l’aime saignant. C’est meilleur et c’est ainsi que j’ai appris à le cuisiner à Toulouse). Ouin nous avons mangé du canard pendant 10 ans dans le Sud-Ouest. Je regrette uniquement pour ça d’ailleurs haha !)

    Donc, nous récapitulons, dans une poêle très chaude, je fais cuire mon magret TOUJOURS côté peau pour débuter. Je jette au fur et à mesure la graisse en trop dans l’évier sous un filet d’eau chaude (ça évite l’encrassage des canalisations) ;  je dépose mes carottes et les roule dans la graisse lors de la 2ème ou 3ème vidange de graisse en trop, le tout pendant 10 minutes feu moyen vif. TH7 induction.
    Je saupoudre un peu de piment Espelette, un peu d’ail en poudre.
    Je retourne au bout des 10 minutes mon magret.
    Je rajoute alors et uniquement à ce moment mes tomates.
    Je roule mes carottes et mes tomates en faisant un mouvement de la poêle pour les retourner et les enrober de graisse de coincoin. Bon tu peux prendre une fourchette et les retourner régulièrement ça évitera de repeindre la cuisine … expérience oblige.
    La cuisson de mon magret dure AU TOTAL  environ + ou –  15-17 minutes tout dépend du poids et de la taille de la bestiole. Je me répète là ??? Bon pas grave. Vaut mieux plus que moins ! (avec l’accent toulousain)

    Tu débarrasses le canard dans une assiette et le conserve de côté sous une cloche de micro-onde par exemple (Je n’utilise plus de papier aluminium). Il va finir sa cuisson tranquillos, seul pendant que tu fignoles les légumes.
    Pendant ce temps,  tu peaufines la cuisson des légumes durant trois à cinq minutes environ.

    Attends, maintenant et précisement à ce moment là, faut cuire les tagliatelles, deux à trois minutes dans ton eau bouillante. Tu les égouttes et les déposes dans les assiettes chaudes. 

    Vite tu retournes sur ta plaque … 
    Tu vérifies la cuisson des carottes. Il les faut tendres mais pas de trop. Tu les piques avec la pointe du couteau. Qd ça rentre comme dans du beurre, c’est bon.
    Tu déglaces avec le jus d’une demi orange. Tu remues pour enrober les légumes sous toutes les faces…
    Tu parsèmes de persil ciselé. Tu roules tout le monde dans ce jus. Si il est trop court tu peux rajouter une ou deux cuillères à soupe d’eau, tu remues bien une ou  deux minutes?
    Tu éteins.
    Tu vas dresser l’assiette finale. Roulements de tambours ….

    Tu vas composer ton tableau :
    Tu déposes les tagliatelles cuites au fond de l’assiette. 
    Du déposes ton magret de canard coupé en deux, ou un entier selon ta faim.
     les carottes joliment déposées, les tomates et pour finir le jus. 
    Voilà, à toi de jouer et d’épater la galerie !

    Bonne soirée mes gourmands ! 




  • LES LEGUMES,  Les poissons

    Mes calamars aux blettes et épinards.


    Mes calamars aux blettes et épinards.

    Les courses :

    Pour 4 gourmands.

    • 1, 2 à 1, 4 kg de calamars en rondelles pêchés du matin.
    • Deux beaux oignons rouges
    • Deux  belles échalotes
    • 5 tomates fraîches ou deux demies boites de tomates au jus.
    • Trois belles feuilles de blettes lavées et ciselées.
    • Trois quatre poignées de jeunes pousses d’épinards fraiches
    • Deux gousses d’ail
    • Un petit bouquet de persil
    • Une belle branche d’estragon frais
    • Une feuille de laurier, une branche de thym
    • Un morceau d’écorce d’orange bio
    • Un citron bio
    • 10 cl de vin blanc sec de votre choix, ici Muscadet sur Lie
    • 10 cl de fumet de poisson (il en existe en poudre comme le fond de veau – Chez Maggi …) pourquoi se fatiguer ?
    • Une cuillère à café de fond de veau.
    • Deux cuillères à soupe de Cognac.
    • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive de chez Belle-Maman
    • Une pincée de piment de Cayenne
    • Sel de Guérande, poivre du moulin

    La préparation :

    •  Lavez-les, épongez les rondelles sur papier absorbant.
    • Épluchez les oignons et les échalotes. Coupez et émincez-les.
    • Versez dans un faitout sur feu vif  deux cuillères à soupe d’huile d’olive de contre-bande.
    • Faites-y suer vivement les échalotes et les oignons dans l’huile d’olive de contre-bande. les rondelles  de calamars,  quelques minutes … en remuant. (5à6min).
    • Allez, on fait cuire tout en remuant.
    • Rajoutez les 2 càsoupe de Cognac, le vin 10 cl et le fumet de poisson 10 cl.
    • Rajoutez  les deux dents d’ail en petits morceaux, les laurier, thym et estragon ….
    • Ajoutez dans le faitout les deux boites de tomates ou les tomates fraiches en saison.
    • Je rajoute une cuillère à soupe de fond de veau. 😉 C’est MON secret 😉 mais cela reste facultatif –  la moitié du persil (une càsoupe ciselé), l’estragon  et les zestes d’orange prélevés sur un quart d’une orange BIO bien lavée.
    • Compléter avec les feuilles de blettes et les épinards.
    • Couvrez et laissez mijoter 45 minutes sur feu doux.
    • Rectifiez l’assaisonnement sel poivre.
    • En fin de cuisson, goutez un petit calamar pour noter sa bonne texture bien tendre. sinon poursuivez la cuisson. Ils doivent être fondants.

    SERVEZ  ce plat avec du riz blanc.

    Bonne dégustation mes  gourmands.

  • LES FECULENTS,  LES LEGUMES

    Mes spaghettis au quinoa et ail cuisinés aux petits légumes et curry vert.


    Mes spaghettis au quinoa et ail cuisinés aux petits légumes et curry vert.

    Les courses :

    pour un(e) gourmand(e)

    60 à 80 g de spaghettis au quinoa et ail cuits (chez Biocoop)
    8 à 10 petites tomates cerises coupées en deux
    3 beaux champignons de paris émincés.
    2 feuilles cuites et émincées de chou kale.
    une belle poignée de roquette fraiche.
    un demi oignon rose
    de l’ail en poudre
    deux càsoupe de SOJA CUISINE.
    huile d’olive
    sel de Guérande et poivre 5 baies
    Une càsoupe de persil plat frais.
    Pâte à curry vert (une pointe de couteau)

    La recette :

    Déposez une poignée de roquette fraiche dans une assiette.

    Faire cuire dans une casserole d’eau bouillante additionnée d’une belle pincée de gros sel, les spaghettis à la quinoa et ail durant 6 minutes. Éteindre égouttez , dressez sur la roquette.

    Dans une poêle 🍳 faire revenir les trois beaux champignons de Paris coupés en lamelles avec un demi oignon rose de Roscoff et huit à dix tomates cerises coupées en deux.

    Rajoutez une pointe de pâte à curry vert ( en vente chez tout bon supermarché).

    Remuez, laissez cuire deux trois minutes.

    Rajoutez deux branches de chou kale ( au préalable blanchi dans de l’eau bouillante additionnée de sel , j’ai mis avec les spaghettis en même temps c’est un gain de temps 😘) et une càsoupe de persil frais et un peu d’ail en poudre, remuez deux minutes éteindre et conservez.

    Déposez la poêlée sur la roquette et spaghettis.

    Rajoutez une lichette de soja cuisine (une càsoupe ou deux).

    J’ai rajouté en complément pour les protéines, deux œufs mollets ( cuisson 6 minutes dans eau bouillante) dessus pour un plat complet et équilibré.

    Bonne continuation mes gourmands 😉

    Enregistrer

    Enregistrer

  • LES LEGUMES

    Mon clafoutis pour 2.



    Mon clafoutis pour 2.

    Les courses :

    Deux petites courgettes cuites
    Un demi poivron rouge cru
    Une belle feuille de chou kale cuite
    10 tomates cerises fraîches
    Une càc de coriandre fraîche et une càc de persil frais
    Un peu d’ail écrasé (une dent ou gousse)
    Un demi oignon coupé en dès
    Sel de Guérande et poivre 5 baies du moulin
    20 ml de lait demi écrémé
    Trois càsoupe de soja cuisine
    Trois gros œufs frais bio
    Une grosse càsoupe bien bombée de Maïzena
    Une pointe de curry
    Huile d’olive

    La recette :
    Huilez avec un pinceau un plat à gratin ou deux petits individuels.
    Déposez les légumes soit : les courgettes cuites et coupées en gros cubes,
    les tomates cerises coupées en deux, l
    a feuille de chou kale ciselée,
    le demi poivron coupé en petits morceaux,
    le demi oignon dans votre plat à gratin.

    Préparation de l’appareil à clafoutis :
    Dans un saladier ou cul-de-poule cassez les trois œufs entiers.
    Rajoutez le lait , la crème soja cuisine, la maïzena fouettez quelques minutes et enfin rajoutez les herbes et l’ail écrasé.
    Assaisonnez à votre guise avec les sel, poivre et rajoutez la pointe de curry. Mélangez !!!!
    Enfournez à 180 degrés pdt 30 minutes selon votre four.
    Bien surveiller pdt la cuisson.
    Servez avec une petite salade d’endives ou de pissenlits et roquette servie avec une vinaigrette huile d’olive vinaigre de cidre.
    Un régal mes gourmands 😉

     

     

     

    Enregistrer

  • CUISINE D'AILLEURS

    Mon chili con carne à ma façon



    img_9721

    Mon Chili (con carne) à ma façon.

    Mes petits secrets pour un délicieux et authentique Chili con carne. Après sa réalisation, plantez-y donc votre fourchette,  au milieu de votre assiette, si elle tient toute seule, BINGO votre Chili est réussi !!!
    Ce plat typique du Sud des états-Unis notamment du Texas (les cowboys le réalisaient sur feu de bois) est à tort pris pour un plat « mexicain » ! GROSSE HERESIE crieront les aficionados et puristes.

    Il est vrai que son nom « chili con carne » possède quelques sonorités hispaniques, mais je vous assure que c’est un plat que l’on déguste aux Etats-Unis. Si l’on traduit de l’espagnol « el chili con carne » en français cela donne « le piment avec viande ». Tout est dit, c’est parti pour un voyage haut en saveurs.

    Ce « ragoût de boeuf » en sauce est cuisiné avec des haricots rouges,  des tomates fraiches, des poivrons  et selon les états situés du nord au sud et d’est en ouest est agrémenté de grain de maïs et/ou parfois de fromage est plus ou moins et épicé (attention aux palais fragiles). Ce plat est un véritable héritage des contrées lointaines américaines d’Amérique du Nord.

    A déguster aussi avec des Nachos, sortes de chips triangulaires de maïs et du Guacamole si vous le désirez ou bien avec un riz pilaf blanc.

    Mais passons sur cet incident diplomatique et abordons sa réalisation. Ici j’ai pris pour cette recette de la viande de  boeuf bourguignon plus économe. Je l’ai juste passé au mixer et hop j’ai obtenu une viande hachée.
    Bon vous pouvez commander votre viande hachée chez votre boucher mais préciser que c’est pour la réalisation d’un chili con carne. Normalement on prend de la tende tranche de boeuf …. coupée en lanières fines ou hachée.
    La viande cuit en faitout ou en cocotte env. 30 minutes, elle sera fondante.

    Deuxième conseil, prenez des légumes frais, oignons, ail, poivrons, tomates en saison. Il est évident qu’hors saison, on utilisera les tomates au jus en boite et j’ai même trouvé des poivrons rouges en bocal. Super !! 😉

    Quant au maïs et au haricots rouges je les ai pris en boite.

    Les courses :

    500 à 700 g de tomates au jus.
    Un kilo de viande de tranche ou ici du boeuf bourguignon haché.
    140 g de maïs cuit.
    Deux petites carottes lavées, épluchées.
    deux beaux poivrons rouges passés au four et épluchés (mais vous pouvez mettre un vert, un rouge, etc …)
    3 oignons
    3 gousses d’ail
    Une feuille de laurier.
    200 ml soit une càsoupe de fond de veau Maggi dilué dans de l’eau
    Une càs de persil plat ou coriandre fraiche (facultatif)
    Une càc de cumin
    Du piment chili ou ici du piment de cayenne en poudre (dosez à votre goût).
    Deux cuillères à soupe de concentré de tomates.
    Huile d’olive.

    La préparation :

    Dans votre auto-cuiseur déposez une belle cuillère à soupe d’huile. Faites chauffer l’huile sur feu vif.
    Faites  suer les oignons et l’ail puis débarrassez aussitôt dans un bol. Conservez !
    Versez à nouveau une càsoupe d’huile et faites dorer votre viande pendant quelques bonnes minutes.
    Baissez  le feu une fois que la viande est bien colorée et rajoutez vos oignons et l’ail dans la dite cocotte.
    Ajoutez le cumin, le piment. Mélangez bien avec une cuillère en bois.
    Ajoutez doucement les tomates, les carottes (coupées brunoise), le concentré de tomates, les poivrons, la feuille de laurier, mélangez et laissez mijoter sur feu doux qq minutes
    Rajoutez votre fond de veau. le maïs et les haricots rouges.
    Mélangez bien, fermez votre cocotte  et poursuivez la cuisson en mode cocotte.
    Comptez 25 à 30 minutes sur feu doux à partir de la rotation de la soupape.

    Toutefois si vous observez que votre plat a trop de liquide, laissez-le cuire sur feu doux pour faire réduire. Le chili plus il est cuit meilleur c’est !
    Vous pouvez réaliser le chili dans un faitout vous compterez 35 à 45 minutes de cuisson. Il faut savoir que le Chili est encore meilleur le lendemain réchauffé.
    Vous remarquerez que je n’ai pas salé et poivré. Mais je vous recommande vivement en fin de cuisson et surtout avant de servir de goûter et rectifier l’assaisonnement, si nécessaire. Je ne sale jamais mes plats car le fond de veau sale suffisamment, le piment fait le reste. Mais chacun pourra réajuster en fonction de ses goûts et surtout de vos convives . Faites attention au piment si vous servez ce plat à des jeunes gourmets.

    Vous servirez votre chili avec un riz blanc à la créole* et une salade verte.

    Bonne dégustation mes gourmands !!!!

    Bila : Mon petit panda d’esthéticienne s’est régalé et en a emmené une bonne tournée le lendemain pour sa gamelle au boulot.  Un régal a-t-elle dit ! ALLELUIA !!!!

    Le riz à la créole* : Dans une grande quantité d’eau salée frémissante, (u avec un cube de volaille ou KUBOR dégraissé) plongez votre dose de riz et faites cuire 10 à 20 minutes selon la qualité de votre riz blanc. (je prends de l’Oncle BENS 10 minutes)
    Remuez avec votre cuillère en bois.
    Quand l’eau recommence à bouillir, couvrez votre casserole mais pas complètement en laissant un peu de vapeur s’échapper de votre casserole et baissez votre feu ou énergie induction sur doux.
    Rincez votre riz cuit dans une passoire sous l’eau froide.
    Le riz est parfaitement cuit quand il est souple mais surtout pas collant.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)