V- DANS NOTRE SAC A VRAC ...

Des nouvelles de notre tanière ?

Chers lecteurs, chers amis,

Comme tu as pu le constater, Titezasebalade s’est refaite une petite beauté. Alors tu nous trouves comment ?

Bon et sinon des nouvelles de notre tanière et commençons par la grande, notre aînée de nos deux oursons qui a décroché avec une joie qui a claqué dans le ciel d’Août,  son concours d’infirmière à Rochefort. Si tu t’ennuies cher lecteur avec mes mots,  tu peux aller y faire un tour où bien tu te tais à tout jamais et tu vas me lire sur le lien que je viens de te donner en cliquant avec tes petits doigts sur la ville.
Continuons, donc notre grande qui a passé ses concours d’infirmière à Vannes, Paris, Saint-Nazaire, Rochelle, et Rochefort sur Mer au printemps était sur liste complémentaire, je ne me souviens même plus de sa place …. 67 non ? (trop contente la fille) à Rochefort et par la suite est arrivée troisième sur « la liste régionale » de Poitou-Charente.

Tu le savais toi que des « listes régionales » existaient pour le concours IFSI ? Et bien, nous nous plus. Mais cela nous arrangeait bien je l’avoue et la petite était heureuse.

Je t’explique comme ça tu comprendras. En fait quand le candidat est sur liste complémentaire, il a réussi son concours mais, parce qu’il y a toujours un mais …. il l’a bien réussi mais les effectifs de l’IFSI sont remplis, donc le candidat est placé sur une liste supplémentaire enfin complémentaire.
De ce fait,  le candidat va attendre son tour. Il faut que d’autres candidats qui sont sur la liste principale en amont se désistent et par conséquent fassent remonter les suivants qui sont en aval et ainsi de suite ….
Le candidat se trouve donc sur liste complémentaire, non pas parce que c’est un mauvais résultat, on voit des candidats sur liste complémentaire avec des 15 voir des 17 et même des 19/20,  c’est aberrant !

10632621_358048141036101_2704388827199442288_n

Mais ce n’est pas fini, il ne faut pas se décourager. Au contraire, on a le droit à une autre chance (mais on ne nous dit pas tout) mais va falloir réagir rapidement le jour même de l’annonce des résultats.

Le candidat donc, va pourvoir réagir et il se doit d’envoyer un courrier ou d’appeler directement tous les IFSIs de France et de Navarre (je te le dis si tu ne le sais pas) et puis il attendra sagement.
… Tu attends …. comme le chantait notre JOJo nations,l tu attends tout le temps. Bonjour l’angoisse du candidat et se son entourage.  Mais la patience est un plat …. qui se paye.
Et puis un jour, l’IFSI Lambda t’appellera ou pas.

Il faut savoir que de nombreux candidats postulent dans plusieurs IFSI, passent les concours dans plusieurs IFSI à la fois, la notre en a passé cinq mais on en voit qui se paie sept, huit concours et peut-être plus. A 100 boules, mesdames, messieurs,  le concours plus ou moins environ ….ça chiffre drôlement et je dis que là tout le monde n’est pas à la même enseigne.   Mais à la fin, le candidat, à la vue de ses propres résultats n’en choisira qu’un seul évidemment par choix ou selon ses résultats. La barre est haute et le nombre de candidats affolant selon les IFSI.
Mais cela arrange grandement tous les candidats suivants qui gagnent des places et remontent dans le classement et ainsi de suite, les élèves tout doucement peuvent décrocher le précieux sésame ou pas. Comme on disait : c’est un concours et non un diplôme, la guerre est déclarée.

Seuls les meilleurs resteront et c’est ainsi dans tous les concours médicaux en France.

Mais ce que l’on ne sait pas forcément nous personnes lambda, c’est que certains IFSI sont souvent déficitaires, et n’arrivent pas à avoir assez de candidats, incroyable cette histoire mais vrai et  notamment l’APHP (les grands hôpitaux de Paris) ce qui est surprenant. A paris, les IFSI font passer des milliers de candidats, et notre aînée l’a vécu à Villepinte dans le Nord de Paris,  dans des salles surdimensionnées bondées de candidats avides de réussir.
Les IFSI de Paris, somme toute,  en fin de course,  n’en récoltent pas un quart et encore je suis large,  je pense.
La vie à Paris est bien souvent trop chère pour la grande majorité des élèves qui doivent se loger, vivre, étudier et survivre dans la jungle parisienne. Même si les élèves ont droit à des aides de la CAF, des départements, et des régions, et peuvent prétendre à des bourses, les frais scolaires, les dépenses personnelles restent lourdes à la charge des familles ou de l’étudiant qui fait un prêt étudiant. Et beaucoup de candidats laissent leur place par défaut et abandonnent par dépit.

Mais ce que l’on ne savait pas, c’est qu’en parallèle de la liste complémentaire propre à l’IFSI lambada, une  seconde « liste régionale » se crée au sein de la région donc, avec tous les candidats présents de la liste complémentaire de tous les IFSI de la région (ou ceux qui sont super motivés parce qu’ils ont écrits et appelés tous les IFSI après leurs résultats et qui se trouvaient sur la liste complémentaire. Vous me suivez ?).
C’est là que c’est intéressant car les premiers arrivés sont les premiers servis.
Notre aînée était troisième sur la liste régionale Poitou-Charente.

Donc si vous connaissez des jeunes ou moins jeunes d’ailleurs qui passent les concours, passez le message !

1891198_357214267786155_5822777513105622147_n

Dans l’intervalle, on l’avait même inscrite à Montréal au Canada et à Québec dans des CEGEP pour qu’elle suive une formation au d’infirmière au cas où. Le Québec ayant des accords avec la France sur les équivalence du diplôme. D’ailleurs, elle est reçue sur dossier. C’est malin. Enfin si plus tard elle veut poursuivre ses spécialités hein …. elle en fera ce qu’elle voudra ou si elle veut faire lors de son cursus d’infirmière un stage elle les relancera la minette.
Elle a été reçue aussi dans les IFSI  de l’APHP alors qu’elle avait raté le concours de Paris, c’est du porte-nawak, et elle a été appelé jusqu’en septembre par de nombreux IFIS un peu partout en France. LE COMBLE, je dis !

Bon la petite ayant dit OUI à Angoulême par peur de ne pas être inscrite à décliner toutes les autres. Un GAG !

En conclusion, notre grande a intégré l’IFSI*d’Angoulême, ville charmante au demeurant. Et c’est l’institut Français en Soins Infirmiers de la Croix Rouge de la Couronne qui va devoir la supporter former pendant trois ans HAHA !

Elle est heureuse et nous aussi. (Je ne te parle pas des sauts de cabri que nous avons faits toutes les deux, le stress tout l’été, les pleurs, les rires et la joie à la fin d’être libérés de toute cette attente et angoisse.

Je te ne parle pas non plus des grands-parents et de Mamie TT qui eux sont sacrément fiers de leur petite fille.

On revient de loin. Tous ses efforts ont payé. Comme quoi il faut faire confiance en ses enfants, ils ont le pouvoir d’aller chercher au fond d’eux un courage, et une persévérance parfois qui me laisse pensante. Bon et j’avoue qu’avec monOurs nous avons joué les super « coaches » et j’espère qu’elle le sait.
J’ai toujours tanné toutes ses années passées, leurs postérieurs pour qu’elles aillent le plus loin possible car je savais qu’elles en étaient capables. Les deux ont besoin de motivation et d’amour de leurs entraineurs, c’est-à-dire nous leurs parents.

Les filles si vous me lisez, je sais que vous pouvez aller très loin, vous êtes des battantes mes princesses oursons. Ca se bagarre dur mais le résultat en vaut la chandelle ! Je vous aime mes coeurs 😛

Voilà, et ce n’est pas fini !

Quant à nous cher lecteur, nous poursuivrons nos balades à Angoulême, cher ami,  un peu plus tard. J’ai déjà découvert cette dernière, deux fois cet été ; une fois seule avec ma princesse pour l’inscription et la visite de son appartement et une deuxième fois avec PapaOurs pour le déménagement de notre belle étudiante  HAHA !

Et ce n’est pas fini, cher ami, puisque la belle y est pour un minimum de trois belles longues années d’apprentissage.

A l’heure qu’il est, notre élève infirmière a commencé son stage en EPHP (maison de retraite médicalisée) et a déjà fait des piqures …. Qué oror !
Je te rassure rien à signaler tout le monde est vivant pour l’instant huhu !!

Et ne crois pas cher lecteur que nous servons de cobayes pour qu’elle puisse s’entrainer, j’ai interdit tout objets piquants à la maison.

10710676_468246039981081_5431840671382713167_n

Quant à la petite, notre petit OURSbrun,  elle a eu avec succès et félicitations de ses profs,  son CAP esthétique et cosmétique en Juin dernier à fin de sa première de son bac pro.

Elle poursuit  actuellement sa terminal BAC Pro esthétique et cosmétique, et profite cette année encore de sa maman et son papa qui la  chouchoutent encore un peu.
Les années à venir, elle ira étudier ailleurs je pense comme sa grande soeur. Et oui nos poussins s’envolent tout doucement du nid.

L’année prochaine, elle verra ce qu’elle décide de faire soit …. un BTS sûrement  pour compléter sa formation ou alors des formations complémentaires pour se spécialiser, mais comme elle est très jeune notre petite puce,  seize ans et demi et qu’elle va avoir son bac au cours de sa dix-septième année, elle choisira, selon ses souhaits d’aller plus loin dans ses études et notamment de se former en  management esthétique.

Elle verra bien. C’est elle qui décide de son futur, nous le soutiendrons avec amour tout en la poussant gentiment !

Ouais nous on aime jouer les coaches aimant tu vois cher lecteur.

Elle a en attendant et  avant la toussaint fait un stage professionnel;  elle aussi , d’une durée de quinze jour et participer à une manifestation professionnelle de coiffure et esthétique sur Nantes.

10696207_467489240056761_2077216463582948198_n
Tout baigne pour elle même si le programme de terminal est riche. Mais elle aime ça !

Bon et puis nous voilà, avec vous chers amis,  ici sur notre nouvelle ère de jeux TiteZasebalade à nous promener et partager un peu de notre vie à travers nos jolies balades ici et là.

N’oubliez pas, chers amis,  d’aller compulser mes différents onglets et d’aller lire mon blog de cuisine ci-dessus si tu es gourmand.

Bonne semaine mes loulous 😉

10153728_355145911326324_8747687647757854332_n

Sources : Photos empruntées sur la page facebook – Humour d’infirmère et VDM d’esthéticiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.