CUISINE D'AILLEURS, Les poissons

Ma salade de poulpe.

Minha ensalada de polvo. Uma Receita portuguesa revisitée à ma sauce évidemment. 😉

Les courses :

Pour deux.
trois gourmands

Bouillon du poulpe :

Une grosse marmite
deux litres d’eau froide
Un beau  poulpe ultra frais de chez ton poissonnier. Env 600g (ça réduit à la cuisson)
Un oignon
deux dents d’ail 
deux litre d’eau
une carotte
un poireau

Pour la salade 

quelques feuilles de salade feuille de chêne
une poignée de roquette
tomates-cerises
haricots verts cuits 200g

Assaisonnement
Huile d’olive bio de chez Mamie TT
vinaigre de cidre
de la cébette ou oignon 
sel de Guérande, poivre 5 baies
un beau bouquet de persil plat


La préparation :

Attention, il y a deux écoles. La mienne et l’autre. Tu choisiras celle qui te plait.
La première thèse : tu achèteras ton poulpe frais chez ton poissonnier (ou tu vas le pécher, le battre sur un rocher, le laver …)  et là tu entreposes la bête dans ton congélateur pendant 48 heures. Le jour de la prépa, tu le sors tu le décongèles dans une assiette toute la nuit ou la journée et ensuite tu le fais cuire. 

La deuxième thèse, la mienne : tu achètes ton poulpe frais et tu le noies dans une marmite pendant une heure pour le cuire dans un bouillon fait maison. 
Tu fais comme tu veux.
La première est mieux car il est plus tendre surtout si il sort de la mer. 
Quant à  ma version, plus urbaine, je l’aime bien car moi je  trouve mes petits poulpes chez ma poissonnière.
Mais bon … chacun fait ce qu’il veut et généralement mes poulpes sont petits. En revanche si vous en avez des gros et sortant de l’eau, vaut mieux appliquer la première thèse. 


Donc tu prépares un bouillon. Deux litres d’eau fraiche, un oignon, deux dents d’ail, un vert de poireau, une carotte coupée en grosses rondelles. Tu portes ta marmite à ébullition, tu plonges ton poulpe et laisse cuire une heure minimum. Il est cuit quand tu piques la pointe d’un couteau pointu et que tu peux rentrer dans la chair comme dans du beurre. Ce n’est pas compliqué. 
En revanche branche la hotte parce que le poulpe ça embaume la barraque.
Foi de Titeza !
Mais c’est délicieux.

Tu sors ton poulpe. Tu l’égouttes bien.  Tu le réserves dans une assiette et tu le laisses refroidir complètement. 
Quand monsieur le poulpe est bien refroidi, tu le coupes en tronçons. 
Et tu vas dresser la salade. Tu prends un saladier. Tu rajoutes une vinaigrette maison qui se compose de 3 casoupe d’huile d’olive BIO, une càsoupe de vinaigre de cidre ou le jus d’un demi citron, poivre, sel, un petit oignon (ou une cébette ou oignon nouveau) coupé en petits morceaux, une ou deux dents d’ail coupées et on finalise par une belle càsoupe de persil plat émincé. Tu remues. Tu filmes ou tu poses une charlotte en tissu dessus et tu entreposes au réfrigérateur une demi heure.

Pour accompagner notre poulpe en salade, ce soir là, j’avais dressé une petite salade de feuille de chêne, quelques feuilles de roquette, des tomates cerises coupées en deux, des haricots verts cuits et froids, un oignon nouveau, huile d’olive, vinaigre, sel poivre. 

Ce plat fait parti de la gastronomie du Portugal. C’est exquis et c’est notre petit péché mignon. D’une famille à une autre, d’une cuisinière à l’autre la recette peut varier mais souvent ça se tient,  c’est un réel régal pour les papilles. 

Cette recette date de quelques mois. Mais Il y a deux jours j’en ai cuisiné deux bestioles et j’ai changé deux trois détails. Mais c’était  toujours  à tomber !!!! 

ON ADORE ! 😉


Régalez-vous mes gourmands !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.