• CUISINE D'AILLEURS,  Les viandes

    Sauté de dinde aux carottes et sa sauce soja sucrée

    Voici une petite recette du sauté de dinde aux carottes et sa sauce soja sucrée que mon Tugais a trouvé sur le net.
    A la base, elle se prépare avec des blancs ou escalopes de poulet fermier Label Rouge. Monsieur a cuisiné des filets de dinde.

    Vous ferez comme vous le désirez. Ceci étant dit, c’est une bonne petite recette, vite faite mais aux douces saveurs asiatiques à accompagner d’un riz Basmati comme monsieur l’a préparée ce dimanche midi pour un menu équilibré.

    Les courses pour quatre gourmands :

    • 4 belles escalopes de dinde ou de poulet
    • 20 g de maïzena
    • 4 carottes
    • 2 cuillères à soupe de sauce soja sucré
    • 200 ml de bouillon de légumes composé avec un demi cube de bouillon Knorr.
    • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
    • Un oignon
    • sel, poivre.
    Préparation :

    Coupez les escalopes de dinde en cubes puis roulez-les dans une assiette remplie des 20 g de maïzena.
    Vous pouvez aussi utiliser ma technique : Dans un sac congélation déposez vos cubes de viande, versez une bonne cuillère à soupe de maïzena. Fermez le sac, secouez-le afin d’imbiber les morceaux de dinde.
    Épluchez les carottes puis coupez-les en rondelles.
    Dans une cocotte chauffez l’huile d’olive puis faites revenir les morceaux de dinde et les carottes pendant 3 minutes.
    Ajoutez le bouillon de légumes, la sauce soja et le poivre puis laissez mijoter doucement environ 15 à 20 minutes.
    Servez votre plat avec du riz Basmati.

    Bonne dégustation mes gourmands !

    Sauté de dinde aux carottes et sa sauce soja sucrée
    Monpetitgraindesable.com
  • LA PASTA - nouilles, lasagnes, cannelloni,  Les viandes

    Magret de canard, ses carottes et tomates, sur un lit de tagliatelles.

    Les courses : 

    Pour 2 gourmands

    Un ou deux magrets de canards.
    Deux belles carottes
    Deux belles tomates
    Une cuillère à soupe de persil plat ciselé
    Un jus d’une demi orange.
    Huile d’olive bio
    250-300 g de tagliatelles fraiches 
    Poivre 5 baies, sel de Guérande
    huile d’olive bio
    Piment d’Espelette en poudre
    Ail en poudre ou une dent d’ail fraiche écrasée au presse-ail.

    La préparation :

    Tu prends deux assiettes que tu déposes dans ton four en étuve 40degrés pendant toute la préparation de la recette. Si tu ne peux pas, ce n’est pas grave. (facultatif).

    Préparation des légumes : Tu laves les légumes et les essuies. Tu épluches les carottes et les coupes en deux dans le sens de la longueur. 
    Tu fais la même chose pour les tomates.

    Pendant ce temps, il faut être rapide et bien organisé.

    Faites bouillir deux litres d’eau dans un grand faitout ou grosse casserole pour faire cuire les tagliatelles fraiches (3 min). Si vous prenez des tagliatelles sèches, regardez le temps de cuisson sur le paquet et procéder comme tel.
    Mais attendre quasi la fin de la préparation de cuisson du magret pour y déposer les tagliatelles. Question de timing. 
    Laisser cuire doucement ton eau. Elle attendra …

    Prendre une poêle anti-adhésive en pierre ou ce que vous posséder. (mais la pierre c’est génial). Bref !
    La faire chauffer sur th7 induction ou sur feu moyen vif. 

    Au tour de notre magret de canard maintenant. Alors mon petit,  soit tu prends pour deux grands gourmands, un beau magret de canard de presque 300 g. (Comptons pour madame 130 g et monsieur 150-200 g de viande) ; donc un beau magret bien dodu du sud- ouest sera parfait.
    Si tu ne peux pas trouver un bon gros magret bien dodu de nos campagnes, tu ne te prends pas la tête,  tu en prends deux petits. Ca se mange hyper bien ha ha !
    En revanche, si tu as une petite faim, et bien tu en prends un seul. On ne va pas se prendre le bec… 😉

    Bref, tu te débrouilles. 

    Tu fais des entailles avec un couteau bien aiguisé dans le gras du magret en diagonales comme pour faire des losanges. (tu te rappelles des cours de géométrie ? Ben ici ça va te servir hu hu !!! Dans un sens puis dans l’autre). Ceci étant pour nous faciliter la cuisson. 
    Tu assaisonnes avec sel et poivre sur les deux fesses.

    Tu déposes ton magret TOUJOURS côté peau et uniquement côté gras donc, pendant les trois quarts du temps de cuisson donc pendant au moins 10 minutes
    . Tu ne le retourneras que durant les 6-8 dernières minutes de la fin de la cuisson totale. Pas plus. pas moins. 
    En même temps, tu y déposes les carottes qui vont cuire avec notre canard.
    Les tomates, mon petit, tu les rajouteras quand tu retourneras ton magret car elles cuisent très vite.
    Cuisson total du magret à la poêle entre 15 -17 minutes. 

    (Si tu préfères une cuisson plus « à point » tu poursuis un peu… Nous on l’aime saignant. C’est meilleur et c’est ainsi que j’ai appris à le cuisiner à Toulouse). Ouin nous avons mangé du canard pendant 10 ans dans le Sud-Ouest. Je regrette uniquement pour ça d’ailleurs haha !)

    Donc, nous récapitulons, dans une poêle très chaude, je fais cuire mon magret TOUJOURS côté peau pour débuter. Je jette au fur et à mesure la graisse en trop dans l’évier sous un filet d’eau chaude (ça évite l’encrassage des canalisations) ;  je dépose mes carottes et les roule dans la graisse lors de la 2ème ou 3ème vidange de graisse en trop, le tout pendant 10 minutes feu moyen vif. TH7 induction.
    Je saupoudre un peu de piment Espelette, un peu d’ail en poudre.
    Je retourne au bout des 10 minutes mon magret.
    Je rajoute alors et uniquement à ce moment mes tomates.
    Je roule mes carottes et mes tomates en faisant un mouvement de la poêle pour les retourner et les enrober de graisse de coincoin. Bon tu peux prendre une fourchette et les retourner régulièrement ça évitera de repeindre la cuisine … expérience oblige.
    La cuisson de mon magret dure AU TOTAL  environ + ou –  15-17 minutes tout dépend du poids et de la taille de la bestiole. Je me répète là ??? Bon pas grave. Vaut mieux plus que moins ! (avec l’accent toulousain)

    Tu débarrasses le canard dans une assiette et le conserve de côté sous une cloche de micro-onde par exemple (Je n’utilise plus de papier aluminium). Il va finir sa cuisson tranquillos, seul pendant que tu fignoles les légumes.
    Pendant ce temps,  tu peaufines la cuisson des légumes durant trois à cinq minutes environ.

    Attends, maintenant et précisement à ce moment là, faut cuire les tagliatelles, deux à trois minutes dans ton eau bouillante. Tu les égouttes et les déposes dans les assiettes chaudes. 

    Vite tu retournes sur ta plaque … 
    Tu vérifies la cuisson des carottes. Il les faut tendres mais pas de trop. Tu les piques avec la pointe du couteau. Qd ça rentre comme dans du beurre, c’est bon.
    Tu déglaces avec le jus d’une demi orange. Tu remues pour enrober les légumes sous toutes les faces…
    Tu parsèmes de persil ciselé. Tu roules tout le monde dans ce jus. Si il est trop court tu peux rajouter une ou deux cuillères à soupe d’eau, tu remues bien une ou  deux minutes?
    Tu éteins.
    Tu vas dresser l’assiette finale. Roulements de tambours ….

    Tu vas composer ton tableau :
    Tu déposes les tagliatelles cuites au fond de l’assiette. 
    Du déposes ton magret de canard coupé en deux, ou un entier selon ta faim.
     les carottes joliment déposées, les tomates et pour finir le jus. 
    Voilà, à toi de jouer et d’épater la galerie !

    Bonne soirée mes gourmands ! 




  • CUISINE D'AILLEURS

    Wok de poulet, sa marinade, ses légumes sautés et son riz Basmati.

    Mon wok poulet, légumes et riz Basmati
    Monpetitgraindesable.com


    Un lundi de Pâques.

    Pour un déjeuner à deux.👫

    C’est aujourd’hui une recette de cuisine de confinement… période oblige.😷 J’ouvre une parenthèse : (Covid 19. Mars-Avril-Mai 2020. Un autre monde. 😉 Ce qui implique donc à l’heure actuelle que nous pouvons cuisiner avec les produits que nous avons sous la main et, si nécessaire et uniquement si, faire deux courses dehors pour s’aérer un peu, tout en étant sécurisé en portant un masque.
    N’oublions pas les gestes de protections et de sécurité avant tout pour protéger les autres et soi-même de ce nouveau Corona virus, la maladie Covid19 très contagieuse. Voilà, voilà. Protégeons-nous et protégeons de ce fait les autres.
    En rentrant des courses, on se lave Obligatoirement les mains avec du savon pendant 30 secondes et SURTOUT on pense à bien laver tous les fruits et légumes sous eau et bicarbonate dans l’évier et on rince bien. Ceci étant dit nous le faisions depuis des lustres. Donc perso, on garde nos bonnes habitudes.

    Parenthèse fermée.)

    Allez on fait l’inventaire des courses dans nos placards ou frigo et si besoin vous en profiterez pour sortir exceptionnellement mais seul(e) et équipé(e) d’un masque, et surtout respectons bien les consignes de distance.

    Je sais, ne dites rien : je suis une vraie mère-poule !!!! HAHA 😉

    Le Wok de poulet, sa marinade, ses légumes sautés et son riz Basmati.

    Pour 2 gourmands confinés.

    Les courses :

    Huile d’olive ou huile de votre choix
    Miel liquide de votre choix.
    Curry de madras en  poudre ou 1 petite cacafé rase de pâte de curry vert.
    sauce soja
    Une càsoupe de coriandre fraîche du jardin (ou herbes de votre choix persil, ciboulette. )
    Poivre du moulin
    Gingembre frais  1 bon cm épluché et râpé.
    Le jus d’un demi citron vert

    2  belles escalopes de poulet fermier Labelisé
    2 carottes épluchées et on fait des tagliatelles à l’économe
    200 g de champignons de paris coupés en lamelles
    Un gros oignon qui donne du goût émincé
    Quelques tomatescerises entières ( facultatif)
    Un poivron rouge lavé,  épépinez, coupéen fines lamelles dans la longueur ( je n’en avais pas).

    200 g de riz cuit vapeur ou dans l’eau pdt 10 min basmati asuwant

    Et de l’amour….

    Poulet dans sa marinade 😚
    Mon wok poulet, légumes et riz Basmati – monpetitgraindesable.com

    La préparation :

    1. Le poulet mariné.

    A réaliser 2 heures avant la cuisson.

    Coupez les escalopes en dés de trois cm. Conservez.


    Marinade pour le poulet


    Dans une assiette creuse ou saladier, déposez :

    -Deux cas d’huile d’olive
    -Deux cas de soja
    -Le jus d’un demi citron vert
    -Une cas de miel
    -Une petite cac de curry en poudre  ou mieux une cuillère  à thé bien rasé de pâte de curry vert
    -Poivre facultatif vous goûterez est rajouterez si nécessaire selon vos goûts.
    Un cm de gingembre râpé
    Un peu de poudre d’ail Ducros
    Remuez bien la marinade.
    Déposez les dés de poulet dans cette sauce, remuez et laissez mariner au minimum deux bonnes heures à température ambiante.  N’oubliez pas de remuer les dés de poulet toutes les dix minutes pour bien enrober notre poulet de bonne sauce…..
    Conservez !

    Puis nous allons passer à la cuisson .

    2. Le riz

    On met dans une grosse casserole deux litres d’eau,  une pincée de sel ou pas, et on porte à ébullition. 
    Jeter le riz basmati dedans. 
    Faire cuire 10 minutes.
    Égouttez,  conservez au chaud.

    Pdt que le riz cuit, on a 10 minutes pour faire cuire les légumes et  les morceaux de poulet. 

    3. Le wok ou poêlée de légumes …

    Dans un wok ou poêle antiadhésive bien chaude, déposez une à deux cas d’huile d’olive,  jetez l’oignon émincé,  les champignons émincés,  les tagliatelles de carottes,  un peu d’ail,  remuez et faites sauter pdt 4 à 6 minutes.  Rajoutez une ou deux càsoupe si nécessaire et remuez pdt la cuisson.
    Poivrez !

    Débarrassez dans une assiette Creuse et conservez sous couvercle au chaud.

    Poêlée de légumes…😋
    Mon wok poulet, légumes et riz Basmati.
    Monpetitgraindesable.com

    4. Cuisson des dés de poulet

    Dans le même wok ou poêle bien chaude sur feu vif, faites sauter les dés de poulet dans une cas d’huile d’olive pdt 4 à 6 minutes le temps que les dés de poulet dorent et cuisent à  point.
    Rajouter la marinade et enrober les des de poulet avec cette sauce juste le temps de la réchauffer. 

    Dans deux assiettes creuses dressez comme suit :

    3 à 5 càsoupe de riz basmati cuit.
    La moitié dés de poulet sautés et petite sauce chaude à côté
    Les légumes sautés 3 à 4 càsoupe pour compléter comme sur photos.
    Saupoudrez une càsoupe de
    coriandre fraîche ciselée (ou persil ou ciboulette selon vos goûts. )
    Servez très chaud ce plat à votre  compagnon de confinement.

    Notes : NE PAS SALER. Vous remarquerez que je n’ai pas utilisé de sel. La sauce soja est très salée et se suffit à elle-même.

    Vous me donnerez votre avis sur cette recette mais mon tugais et moi avons adoré. Chacun ses goûts….

    A vous de jouer, et enjoy !

    Bonne dégustation mes gourmands !

    Bonne soirée, bizouilles de loin et/ ou check de l’orteil !🤙🦶😘

    Votre Titeza 🙏🙋‍♀️🌺

    Une T.U.E.R.I.E ce plat ! 😉 Foi de Titeza et de Tugais
    Mon wok poulet, légumes et riz Basmati.
    monpetitgraindesable.com
  • LES LEGUMES,  Les soupes

    Ma sopa portuguesa.

    Ma soupe portugaise aux feuilles de navets*.

    Pour 4 – 5  bols de soupe.

    Les courses :

    Cinq – six belles branches de feuilles ou fanes de navets* avec de belles feuilles vertes (ou bien de chou vert portugais.)
    4 grosses et belles pommes-de-terre (env. 800g)
    2 belles carottes
    Un bel oignon
    2 cuillères à soupe de persil frisé.
    une dent d’ail.
    2 litres de bouillon de légumes maison ou (deux litres d’eau et deux cubes de bouillon de légumes Bio).
    Huile d’olive Bio du Portugal de belle-maman.
    Poivre, sel fin de Guérande.

    La préparation :

    Compter  12 minutes de préparation avant la  2è cuisson pour blanchir les feuilles de navet.
    Dans un premier temps, je lave mes légumes sous l’eau froide. Je les égoutte et les essuie et les épluches : carottes, pommes-de-terre, oignon, ail.
    Je les coupe ou les émince. Je les conserve.

    Je prends un grand faitout que je remplis de deux litres d’eau.
    J’y jette une belle pincée de gros sel gris de Guérande et sur feu vif je porte à ébullition.
    Je vais blanchir mes feuilles de navet dans un premier temps. Comme on peut faire pour les toutes les familles de  choux. Ceci ôtera le côté amer et vous ôtera les petits soucis indésirables et fort désagréables, si tu vois ce que je veux dire …  hi-hi !!

    Je fais blanchir les feuilles de navets pendant 15 minutes. Les feuilles de navet doivent bien cuire. J’éteins et  je jette l’eau. J’égoutte et verse mes feuilles dans un saladier rempli d’eau glacée.  J’égoutte bien les feuilles. Je conserve.

    Je nettoie mon faitout et je remplis à nouveau avec deux litres d’eau fraiche. J’y rajoute deux cubes de bouillon de légumes BIO. Si vous avez du bouillon de légumes fait maison, c’est parfait.
    Rajoutez les feuilles de navet égouttées, les pommes-de-terre coupées en gros dés, les carottes coupées en rondelles de 5mm d’épaisseur, l’oignon émincé, l’ail et le persil.
    Laissez cuire 35 bonnes minutes.

    Éteindre le feu.
    Prenez votre mixer plongeant et mixer votre soupe en laissant des morceaux. Allez mes gourmands : trois, quatre tours de mixer et c’est prêt.
    Garder quelques morceaux de carottes et pommes-de-terre pour la mâche. C’est plus sympa.
    Assaisonnez  sel et poivre, à votre goût.

    Servez bien chaud dans des bols et déposez un filet d’huile d’olive avant la dégustation !

    A déguster les orteils près du feu de bois …..

    Merci à ma belle-sœur pour sa technique de cuisson des feuilles de navet.  Les feuilles de navets ou Catalonia* doivent cuire minimum 35  bonnes minutes.

    J’ai choisi aussi de les blanchir auparavant pour évacuer les impuretés, l’éventuelle amertume et puis le fait de les  blanchir facilite grandement la congélation par la suite. Vous pourrez aussi  les ressortir un autre jour pour la confection d’un autre plat.

    Je devais faire un risotto aux feuilles de navet avec du quinoa avec mais j’ai préparé une soupe….

    Souvent femme varie …. 😛

    Le risotto sera pour un autre jour haha ! Parce que …. Monsieur voulait des patates mais il me reste des feuilles ….  😉

    Hein, hein !

    Minute culturelle :  Les feuilles de navets ou fanes de navets sont aussi appelées communément Catalonia ou Cima di Rapa, ou « nabiças » ou « grelos de nabo » selon le pays. (France, Italie, Portugais, Galice).

     En Italie, Catalonia/ catalogna ou Cima di Rapa :  La cima di rapa rappelle au goût « un peu » le brocoli mais en beaucoup plus doux.C’est curieux mais elle n’a pas le goût du navet.  Elle se présente sous forme de longues bottes de tiges aux feuilles vertes et foncées. Les feuilles sont tendres et délicates.Si jamais vous en trouver virant vers le jaune, fuyez !!! Leur vert doit être bien prononcé pour garantir leur fraicheur. Les feuilles ne se conservent pas très longtemps. Veillez à les cuisiner rapidement ou bien les blanchir et les congeler.

    En France, on en consomme un peu moins qu’au Portugal. Au pays de notre Mamie TT, on les nomme « nabiças » ou « grelos de nabo » , portugais oblige.

    Chez notre Mamie TT, « os Grelos » sont préparés comme des épinards. Pour ce que j’en ai vues. Mais les cuisinières portugaises les préparent de mille façons ….
    Les fanes de navet se cuisinent exactement comme les épinards : dans la soupe, en purée, cuits à l’eau ou à la vapeur, sautés, etc. Et quand la saison des fanes de navet se termine, nos Portugais les substituent par des épinards. Malins, nos amis !!!
    Par exemple, je sais que  Mamie TT les prépare à la poêle avec de l’huile d’olive, ail,  en accompagnement de riz. (Lui demander sa recette vite fait 😛 ).

    Ce sont des légumes de saison chez nous, en France, que l’on trouve sur les étales de marchés à l’automne :  d’octobre à novembre et en décembre. De plus, les feuilles de navets sont très riches en nutriments et notamment en acide folique. Les feuilles sont bonnes pour notre santé ! Alors pourquoi s’en priver ?
    Et puis ça change des autres choux verts et autres feuilles vertes : épinards ou roquettes, chou kale, que nous avons  l’habitude de cuisiner.

    De nos jours, et ça je suis bien contente, nous trouvons nos feuilles de navets sur le marché mais aussi à notre Biocoop. Et mon homme était tout content d’en acheter.
    C’est Byzance !!!!
    Mais je vous avoue que je  n’en avais jamais cuisinées moi-même. Mais maintenant, c’est fait !

    En conclusion , nos  feuilles de navet sont à cuire et préparer avec amour. Vous verrez ça change des autres feuilles vertes. Et puis franchement,  je trouve que c’est original. Et surtout bon nombre de personnes ne connaissent pas du tout.

    A table,  vous pouvez conter l’histoire des feuilles de navet, vous épaterez la galerie !

    PS : Je crois qu’on en donne aussi aux lapins et aux cochons haha ! Je dis ça …

  • CUISINE D'AILLEURS

    Petit plat aux influences indiennes.

    Parce qu’il ne fait pas très chaud en ce dimanche de novembre et que mon époux avait envie de lentilles corail, je nous ai concocté un petit plat pour notre dîner. Voici un bon plat aux saveurs venues d’ailleurs. J’adore m’éclater à mélanger les légumineuses et les légumes de saison. Dans mon frigidaire : des épinards frais, un quart de citrouille, des carottes et hop en avant pour une découverte qui ravira vos papilles mes gourmands.

    Allez voici ma petite recette pour un soir près du feu …. en amoureux. 😉

    Mon petit plat aux influences indiennes.

    Pour deux, trois gourmands.

    Les courses :

    200g de lentilles corail.
    200 g épinards frais lavés, essuyés, ciselés au couteau en lanières
    250 g de citrouille coupée en gros cubes (3cm)
    2 belles carottes, épluchées, coupées en brunoise.
    Un oignon rouge coupée en brunoise
    Une cuillère à soupe de coriandre fraiche ciselée
    Une cuillère à soupe de persil frais ciselé
    Une dent d’ail épluchée, dégermée et coupée en tt petits morceaux.
    Une cuillère à soupe et demi de curry.
    Une cuillère à café de cumin.
    500 à 700 ml environ de bouillon de légumes maison (ou un cube)
    Sel de Guérande, poivre blanc.
    Crème de coco
    Huile d’olive

    … et de l’amour.

    La préparation :

    Dans une grand faitout, et sur feu moyen-vif, versez deux cuillères à soupe d’huile d’olive.

    Déposez l’oignon, les carottes, et les épinards et les cubes de citrouilles pour les faire suer quelques minutes.

    Rajoutez les lentilles corail et mélanger afin que tous les légumes imprègnent les lentilles. Rajoutez les épices : le curry, le cumin. Laissez cuire deux minutes en remuant doucement.

    Assaisonnez  léger, léger en sel et poivre. Attention,  on va rajouter du bouillon de légumes. Vaut mieux rectifier à la fin avant de servir ou laissez les convives le faire à leur guise. 😉 Conseil d’amie !

    Rajoutez le bouillon de légumes et remuez bien.

    Mon plat aux influences indiennes.
    Monpetitgraindesable.com

     

    Laissez cuire pendant 12  minutes à couvert. Baissez le feu si nécessaire.

    En fin de cuisson ET hors du feu, rajoutez la coriandre et le persil, mélangez !

    Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire ou laissez faire vos invités 😉

    Déposez un filet de crème de coco (2càs). Un délice !

    Servez dans des bols ou assiettes creuses.

    Ce plat se déguste très chaud. Vous pouvez, pour les plus gourmands, l’accompagner d’un riz Basmati.

    Nous l’avons dégusté ce soir, tel quel. Pour le dîner, je vous prie de croire : il se suffit à lui-même.

    Je vous souhaite une bonne dégustation et belle découverte à tous les gourmands !

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)