• CUISINE D'AILLEURS,  Les viandes

    Mon sauté de veau à la Lisbonne

    Mon sauté de veau à la Lisbonne

    C’est une recette que j’avais écrite et réalisée en 2013 mais à la vue du temps de ce mois de février 2020, je pense que cette petite recette puisée dans un magazine jadis, reste un plat convivial et bien réconfortant pour vous réchauffer.
    Allez , en route pour un partage pour vous régaler avec vos amis et proches. Si vous voulez épater la belle-mère, vous le réaliserez. Pensez à la petite salade verte pour l’accompagner. Un bon vin et hop la belle-doche sera dans votre poche. 😉

    Mon Sauté de veau à la Lisbonne

    Les courses :

    Pour 4 gourmands.

    800 g de sauté de veau et tendrons (et si tu demandes gentiment à ton boucher adoré, il te donnera un os à moelle.) Si, si, je l’ai dans ma poche lui aussi ! 
    15 cm environ de Chorizo FORT coupé en tranches de 3 à 5 mm.
    4 à 6 belles pommes-de-terre voir un bon kilo.
    Une poignée d’olives noires dénoyautées. J’ai mis une boite. 
    Une petite boite de concentré de tomate, la plus petite 😉 ou deux càsoupe.
    Un verre de Porto Rouge (de contrebande parce que c’est le mien, le meilleur ! Ne t’inquiète pas, je ne cafterai pas la marque de ton Porto à ma belle-mère).
    Un verre d’eau de la source.
    Un bel oignon émincé.
    Une belle càs de fond de veau dégraissé.
    Une dent d’ail coupée finement avec amour. <3
    Une belle branche de thym du jardin.
    Huile d’olive de contrebande de MamieTT alias belle-maman.  Attends, si il y a un plat qui nécessite l’huile BIO de belle-mum …. hein … je dis ça … ? Faut y mettre du votre aussi !!
    Sel (facultatif) et poivre à votre guise.

    La préparation :

    Coupez la viande de veau en morceaux de la taille d’un gros cube genre trois 3cmX3cm environ …. 
    Dans une cocotte, versez deux càs d’huile d’olive. Y jeter l’oignon. Faire dorer l’oignon trois quatre minutes.
    Faire revenir la viande afin qu’elle soit bien dorée sur toutes les faces.
    Déglacez avec le verre de Porto, laissez s’évaporer un peu l’alcool durant quelques minutes. 
    Versez le verre d’eau, la càs de fond de veau. Bien le mélanger. 
    Rajoutez le concentré de tomate (2càs).

    TiteZacuisine.com

    Ajoutez et mélangez au fur-et-à-mesure les ingrédients suivants : les tranches de Chorizo, le thym, l’ail et les pommes-de-terre coupées en morceaux et les olives noires dénoyautées.

    TiteZacuisine.com

    Salez et poivrez. Doucement sur le sel car le fond de veau et le chorizo salent déjà énormément. Je n’en ai pas mis. Je préfère que les convives rajoutent à leur convenance.
    Vous pouvez éviter de saler pendant la cuisson*….

    Laissez mijoter sur feu doux une heure dans un faitout à couvert.

    Vous pouvez le préparer à l’autocuiseur dans ce cas là, faites cuire le veau 22 minutes après le premier chuchotement de la cocotte. Faites juste très attention si vous faites cuire les pommes-de-terre à la dépressurisation à l’ouverture du « tutuchon » (bouchon) de la cocotte. Les féculents provoquent des surprises parfois. 😉 Je vous aurais prévenus ! Le mieux c’est de les faire cuire à part si vous utiliser une cuisson au Cookéo par exemple.

    Tu sens déjà les bonnes odeurs et douces effluves qui émanent de ce plat ?

    C’est une tuerie !

    Ce plat est encore meilleur réchauffé le lendemain. Vous pouvez le cuisiner la veille et le faire réchauffer au dernier moment.

    Vous pouvez comme moi mettre du Porto blanc de belle-mum. Celui que je préfère. Mais ils en vendent en supermarché qui va très bien aussi.

    Vérifiez bien cependant la force du chorizo et la quantité de sel. Faites-moi confiance.

    Les invités ont tout dévoré et adoré, les assiettes étaient vides.

    Amusez-vous à varier les plaisirs,

    Très bonne dégustation !

    Titezacuisine.com


     

    * Si la sauce est salée ou trop juste vous pouvez l’allonger avec un peu d’eau. Je vous conseille de ne pas saler le plat avant la cuisson et de laisser vos convives saler leurs assiettes.
    Je dis ça …. Oui, je sais je me répète mais je vous aurais prévenus les gars !

    Lexique :
    **càs = cuillère à soupe
    * càc = cuillère à café

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

  • CUISINE D'AILLEURS

    Mon Bo Bun au poulet à ma façon.

     

     

    Mon BÔ BUN au poulet.
    Mon BÔ BUN au poulet. – TiteZacuisine.com

     

    Mon Bo Bun au poulet à ma façon

    Les courses :

    pour 4 personnes.

    Pour la salade :

    2 belles escalopes de poulet
    12 feuilles de salade (laitue ou batavia)
    300 g de germes de soja
    2 carottes
    6 tiges de menthe
    1 bouquet de coriandre fraîche

    6 à 8 petits nems ou 4 gros

    1 càs de curry doux en poudre
    3 càs de sauce soja
    2 gousses d’ail
    2 çàs d’huile d’arachide (moi je n’utilise que de l’huile d’olive de belle môman hu hu)
    1 pincée de poivre
    2 càs de cacahuètes (je n’en ai pas mis).

    250 gr de vermicelle de riz

    Pour la sauce d’accompagnement :

    8 càs d’eau
    4 càs de sucre roux – sucre de canne de la Martinique MIOUM !
    1 çàs de vinaigre blanc
    2 càs de Nuoc-Mâm
    1 pincée de piment en poudre

    La préparation :

    Cisailler le poulet en petits morceaux et faites mariner dans un saladier avec le curry, l’ail, le poivre, et la sauce soja.
    Disposer le saladier filmé au frais pendant 30 minutes.

    Pendant ce temps, préparer la sauce. 
    Dans une casserole, verser tous les ingrédients de la sauce d’accompagnement, remuez, faites chauffer. Conserver. 

    Couper la salade en lamelles. 

    Rapez les carottes. Moi j’ai utilisé mon économe pour faire de petites tagliatelles de carottes c’est sympa et ça change.

    Faites bouillir une grande marmitte d’eau salée pour faire cuire les vermicelles de riz deux minutes.

    Egouttez et rangez-les par poignée pour chaque convive. Conserver au chaud.

    Dans une poele anti-adhésive, faites revenir les nems quelques minutes pour les réchauffer. 
    Les couper en trois morceaux.
    Conserver.

    Faites revenir dans une poële ou wok les morceaux de poulet marinés, à feu très fort et brièvement. La viande doit être saisie pour être tendre. 

    Server dans de grands bols ou dans des assiettes creuses, en commençant dans l’ordre :
    La salade,
    Les carottes,
    Les germes de soja,
    Les vermicelles,
    Les nems coupés en morceaux.

    Décorer de chuttes de coriandre, la menthe coupée, et les cacahuètes concassées.

    Arroser de sauce et c’est prêt !

    Bonne dégustation,

     

    Mon Bo bun regarde ça j'adore.
    Mon Bo bun regarde ça j’adore.

     

    Ah ben, oui, tu n’as pas fini d’en manger des petites recettes cher gourmand 😉  …

    Comme ça ce week-end tu pourras cuisiner … pour changer ! 

     

  • CUISINE D'AILLEURS,  LES LEGUMES

    Ma recette du Tzatziki grec.

    J’ai lu la recette de Pascale, celle d’Anne et la dernière la recette de Cécile. J’ai tout bien lu et j’ai mixé.
    Parce que nous faisons, mon époux et moi,  attention à notre ligne alors je ne pouvais pas mettre des choses qui pourraient compromettre ma ligne de déesse des sables sur la plage, voyez-vous. Shame on me ! 😉

    Oui, j’habite à la plage. Et sache que l’époque des baleines et des thons …. est grande ouverte. Alors pour ne pas augmenter le cheptel d’horreurs, tu vois … je préférais adapter les quantités et surtout éviter certains produits illicites à notre consommation, sachant que Monsieur fait attention à sa ligne de dieu grec portugais !

    Bref comment se faire plaisir pour un soir d’août, où chez nous, il aurait été beaucoup plus judicieux de préparer vu le temps,  une soupe de poissons, bien chaude, plutôt qu’un Tzatziki , super frais et léger,  tout rikiki, mais succulent ma foi.

    11781681_10206448340998582_5448783619806091004_n

    Déjà, le terme, ….. ALLÔ !  TZATZIKI ….. Rien qu’à le prononcer le mot,  tu as de la purée dans la bouche qui sort de tous les côtés :  TZA-TZI-KI !

    Atchoum !

    Ensuite, on parle de « concombres ». Là, j’ai ma petite belle-soeur qui est partie courant….. une de perdue !

    Suivent une équipe d’athlètes grecs …. des éphèbes …. musclés, plus beaux les uns que les autres …. de véritables dieux 😛

    éphèbe grec - Source : le net
    éphèbe grec – Source : le net

    Et …. de l’ail, pas mal,  pour faire fuir les vampires …. grecs ou pas on s’en bat les couettes, tu pueras du bec mais tu seras rassasié !

    Et …

    Tu veux peut-être la recette ?

    Je te préviens de suite :  c’est la mienne.

    Ce n’est pas l’originelle.

    Je t’aurais prévenu mon gourmand.

    C’est MA recette !

    Si tu veux des vraies et bien tu iras lire chez les autres.  (ou pas)

    Mais la mienne, tu la mangeras et zéro complexe en bikini, trikini, tankini tu auras et Tzatziki poils au ….

    Ma recette du Tzatziki grec

    Les courses pour un beau bol :

    De l’aneth de mon jardin (pour les grecs)  : une cuillère à soupe bien ciselée. si si, les libanais eux jouent avec de la menthe. pfffff !
    Un concombre dégorgé au gros sel une heure voir une nuit, râpé à la grosse râpe à fromage.
    Sel de Guérande
    Poivre du moulin 5 baies (ou poivre de ton choix)
    Une càs d’huile d’olive Biologique de Belle-maman (portugaise ok !)
    un Yaourt grec
    Une belle dent d’ail bien dodue, épluchée, dégermées et coupée en tout petits morceaux voir pilée dans un mortier ! bon …
    Une càs d’aneth fraiche ciselée

    La préparation :
    Tu râpes le concombre lavé et épluché mais une bande sur deux … faut un peu de vert ….
    Tu le colles dans une passoire avec une càs de gros sel. Et tu laisses dégorger  au minimum une voir deux heures. (Je ne l’ai pas fait ou si peu une heure je crois au frigo dans une passoire avec du gros sel oh, ça va !). Ensuite tu le rinces bien sous l’eau fraiche et tu le presses dans un linge pour évacuer le plus d’eau !

    11904719_10206448341078584_1566368163779144007_n
    Dans un saladier, tu colles ton concombre râpé, l’ail, la càs d’huile d’olive, le yaourt, le sel poivre l’aneth, tu mélanges et tu le punies au réfrigérateur pour une belle heure (au strict minimum).

    11889599_10206448340958581_5645182563971167985_n
    Tu sers à tes convives avec des pains Pita ou des tranches grillées de pain de campagne  ou comme moi tu peux le servir en entrée comme une petite soupette un peu rafraichissante …. tu fais à ta guise !

    Sinon,  tu iras chez les grecs ….

    Ma Plage - Aout 2015
    Ma Plage – Aout 2015 – Mon Océan …. bon vas-y je te le prête pour un instant, rien que pour vos beaux yeux ! 😛

    Rooo, qu’est-ce que j’irais bien en Crête tiens …. et en Grèce, déguster leurs petits plats … les yeux rivés vers la Méditerranée …

  • CUISINE D'AILLEURS,  LES FECULENTS,  Les poissons

    Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon

    Pour un soir, nous avions envie petit mari et moi de nous faire grandement plaisir et de faire vibrer nos papilles en cuisinant et préparant des pâtes « faites maison ».
    Comme l’an passé, le trop gentil PapaNouël m’avait gentiment et « amoureusement » offert un robot avec en option des troucs et des machins pour réaliser moi- même les « Pasta »,  je voulais l’essayer hier après-midi mais comme je suis une fille et que j’ai fait du shopping. Ce sera pour une autre fois !
    Et oui, c’est moi le chef en cuisine et je n’avais pas le temps samedi soir de les préparer. Mais si tu as du temps, cher gourmand, ne te gêne pas  !
    Je les ferai ultérieurement rien que pour vous avec mes petites mains,  foi de TiteZa !

    Bon en attendant,  j’ai cuisiné les spaghetti de maître Barilla et nous sommes allés pêcher le poisson, chez notre poissonnier, pêché frais du matin vu que nous vivons au bord de la mer. Oui !!!!!!

    Ce samedi soir, c’était « dîner à la Roma » chez la famille TiteZa. J’ai servi à mes petits coeurs ma Focaccia au romarin, qui accompagnait mes rillettes de thon à « l »apéritif » et pour poursuivre nous avons dégusté ce plat de poissons et coquillages mariés aux spaghetti.
    Il ne restait plus que la présence d’un chanteur italien et nous avons voyagé ne serait-ce qu’un instant.
    Je vous propose ici ce plat délicieux à servir bien chaud.
    Allez tout le monde à table et que ça chante !!!!

    Mes spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon.  TiteZaCuisine.com
    Mes spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon.
    TiteZaCuisine.com

     

    Mes spaghetti aux deux poissons, et coques à ma façon.

    Pour 4 ours affamés ou italiens.

    Les courses :

    300 g de filets de saumon frais sans peau ni arêtes
    250 g de dos de cabillaud frais sans peau ni arêtes
    Un paquet de spaghetti de chez Maître Barilla, comptez 100 g cuits de pâtes env. par pers env.
    ou 300 à 350g si vous les faites vous-même.
    600 g à un kilo de coques de nos côtes bretonnes.
    3 belles dents d’ails pelées et dégermées.
    Une belle et grosse échalote rose de Guérande.
    25 cl de crème fraîche liquide semi épaisse. + le jus des coques cuites que vous conserverez et filtrez.
    1càc d’aneth hachée du jardin.
    Une dizaine de  belles feuilles de basilic commun du jardin
    1 càsoupe de moutarde Maille à l’ancienne.
    sel de Guérande
    HUILE d’OLIVE de Belle-Mum. (De la bonne hein ! )
    Un cube KNOR (ou du gros sel de Guérande) pour la cuisson des spaghetti.
    Du poivre 5 baies du moulin.
    Un petit bouquet de persil frais ciselé
    Du beurre doux ou demi-sel
    Une cuillère à café de jus de citron bien frais.
    Un morceau de parmesan frais de chez l’Italien coupé en copeaux.
    Une petite bouteille de Muscadet sur Lie. (un demi verre pour la recette et tu serviras la bouteille à table).

    La préparation :

    Préchauffez votre four à 240°C.

    Faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée ou comme moi avec un cube KNOR. La cuisson dépend de la taille de vos spaghetti. Généralement on tourne autour de 8-10 min. env.
    Cuisson al dente. Moi j’aime les bons spaghetti pas les fins …
    Egouttez-les dans une passoire.
    Disposez-les dans un plat en versant dessus un filet d’huile de contre-bande … couvrez et conservez au chaud.

    Les spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon - titezaCuisine.com
    Les spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon – titezaCuisine.com

    Pendant ce temps, lavez et ôter le sable dans plusieurs bains d’eau tiède du robinet additionnée de gros sel vos coques. Recommencer l’opération plusieurs fois minimum trois fois … Rincez bien et conservez.

    Faites chauffer dans une casserole, un peu de beurre et un peu d’huile d’olive. Ciselez l’échalote, un peu de persil ciselé, versez les coques, et le demi verre de vin blanc sec Muscadet pour nous, région oblige, tu fais sauter les coques pendant 3 minutes à couvert sur FEU VIF et pas plus.
    Eteindre et conservez. On filtra le jus des coques dans une passette pour récupérer le jus et l’additionner à la sauce plus tard.

    Coupez les filets de poissons en cubes de trois centimètres et disposez-les sur une plaque sur du papier sulfurisé.
    Donnez un coup de moulin de poivre 5 baies.
    Enfournez pendant 3 minutes au four sur une grille à mi-hauteur.
    En fin de cuisson, sortez et conservez dans un plat au chaud.

    Duo de poissons : saumon frais et dos de cabillaud. - TiteZacuisine.com
    Duo de poissons : saumon frais et dos de cabillaud. – TiteZacuisine.com

    Emincez en petits morceaux les trois dents d’ail, épluchées et dégermées. Dans une casserole, disposez une petite cuillère à soupe d’huile d’olive. Faites suer les aulx quelques secondes dans la casserole.
    Ajoutez les 25 cl de crème liquide semi-épaisse, la càc d’aneth hachée, la càsoupe de moutarde en graines. Mélangez et portez tout doucement à ébullition
    Filtrez avec une « passette » les coques et gardez le jus.
    Versez le jus des coques filtré dans la casserole avec la crème et mélangez.
    Rajoutez une càs de persil finement ciselé, les 4-5 feuilles de basilic frais ciselées.
    Ajoutez dans la casserole le jus d’un demi citron soit une belle cuillère à soupe. Remuez !
    Assaisonnez : sel poivre.
    Eteindre le feu.
    Rajoutez les coques dans cette sauce, mélangez.
    Conservez au chaud couvert.

    Les coques et la sauce crémeuse à l'ail. TitezaCuisine.com
    Les coques et la sauce crémeuse à l’ail.
    TitezaCuisine.com

    Disposez dans chaque assiette bien chaude, une dose de spaghetti, une dose des deux poissons, un dose de coques. Nappez de votre sauce crémeuse et onctueuse.
    Râpez du parmesan frais de qualité sur votre plat, décorez avec une feuille de persil ou de basilic.
    Servez vite vos convives, ce plat se mange très chaud.

    C'est alléchant non ? Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon de TiteZacuisine.com
    C’est alléchant non ?
    Spaghetti aux deux poissons et coques à ma façon de TiteZacuisine.com

    Amusez-vous et faites-vous surtout plaisir en partageant cette recette !

    BUENA DEGUSTAZIONE !!!!

    AMOR E MIOOOOOOOOOO ….

  • APERITIFS,  CUISINE D'AILLEURS

    Mia focaccia au romarin.

    Dans ma cuisine planait un air d’Italie l’autre soir quand j’ai réalisé la focaccia au romarin grâce à la recette de Fraise Basilic. Toutes ces bonnes odeurs de pain et ses essences de romarin envahissaient la maison. Nous avons voyagé un instant lors de notre apéritif.
    Allez décollage immédiat pour Roma pour une belle idée pour accompagner vos rillettes, vos « tartinades », tapenades et charcuteries italiennes …

    Mia focaccia au romarin - titezacuisine.com
    Mia focaccia au romarin – titezacuisine.com

    Mia Focaccia au romarin. 

    Pour une belle focaccia

    Les courses :

    500 de farine de blé (un peu plus pour le pâton et les manipulations, allez 20g …. de plus env. ) si si !
    20 g de levure fraîche de boulanger
    250 ml d’eau
    7 g de sel – j’ai mis 5ml en cuillère-doseuse soit une bonne cuillère à café si si
    2 càsoupe d’huile d’olive de très bonne qualité.
    Quelques brins de romarin du jardin.

    Pour l’émulsion d’olive  ;
    5 cl d’huile d’olive voir la moitié  I
    5 cl d’eau voir la moitié                 I    à vous de juger … mais j’ai trouvé que cela suffisait.
    1càcafé de sel fin

     

    Préparation de la pâte à focaccia
    Préparation, poussée de la pâte , façonnage et émulsion d’huile d’olive … tout un poème et des parfums.

    La préparation :

    Dans votre bol de votre robot à pâtisser ou dans un grand saladier, mélangez la farine et le sel( soit 5ml de sel fin ou une bonne cuillère à café, je trouvais que les 7g représentaient une trop grande quantité de sel surtout qu’à la fin on va badigeonner avec une émulsion salée… trop de sel bonjour la tension artérielle qui grimpe !!!). Ca fonctionne très bien avec cette quantité … si si !

    Diluez la levure fraîche de boulanger dans 25cl d’eau tièdie. Versez-la dans la farine.

    Ajoutez l’huile d’olive, et j’ai rajouté une 1/2 cuillère à café de brins de romarin si si, à cette étape. Ma qué bueno !

    MELANGEZ !!!!! Enfin,  c’est surtout ton robot voir tes bras musclés qui feront le travail, attends nous sommes ici avec cette recette dans le Sud ….  😉 Il ne faut pas trop se fatiguer ! Y’a du boulot …

    Mélangez pour amalgamer donc votre pâte sans trop pétrir, j’ai laissé tourner le robot un petit peu niveau 2 vitesse lente. Mais vérifier bien surtout que la pâte soit bien homogène.

    Ajoutez 2 à 3cl d’eau pour obtenir la consistance voulue. (j’ai « zappé » cette étape car je trouvais ma petite  pâte parfaite mais vous jugerez vous même … vous verrez en fonction de la votre !).

    La pâte doit être souple, élastique mais pas trop collante. Formez une boule (rajoutez sur vos mains un peu de farine, si ça colle de trop.) Roulez la pâte de façon à former une boule.
    Huilez-la légèrement une càs suffit.

    Débarrassez votre pâton dans un saladier qui peut aller au four en étuve à 40°C ou laissez-le couvert d’un linge propre dans un endroit au calme de votre cuisine loin de tout courants d’air.
    1 – Temps de pousse  : 10 minutes. A bien respecter.

    Chemisez la plaque du four avec une belle feuille de papier sulfurisé.
    Y déposer la pâte qui aura bien gonfler ou « pousser », elle aura doublé.
    Et laissez là encore lever la pâte.
    2 – Temps de pousse :  10 minutes à 40°C en étuve dans votre four ou dans un endroit propice, bien couvert d’un torchon propre.

    En fin de pousse, sortez votre pâte, prenez votre rouleau à pâtisserie et partez du centre de votre boule de pâton et étaler sans trop appuyer pour ne pas que les bulles de la levée s’échappent. C’est juste pour étaler la pâte il ne faut pas la dégazer.
    3- Temps de pousse : troisième levée à nouveau dans le four ou de côté sur votre plan à l’abri pendant 20 minutes.

    Trous dans la pâte, émulsion d'olive, et brins de romarin …. pour mia focaccia au romarin
    Trous dans la pâte, émulsion d’olive, et brins de romarin …. pour mia focaccia au romarin

    Emulsionner 5 cl d’huile d’olive (j’en ai mis 2,5 cl largement suffisant et 2,5cl eau)  avec une bonne cuillère à café bien bombée de sel fin pour obtenir un mélange épais vert olive.
    Sortez votre pâte et faites des trous avec votre pouce dans la pâte en y appuyant fortement sans l’abimer. Ne pas faire de trous réguliers …
    Versez à l’aide d’une cuillère à café l’émulsion d’olive verte (eau+ huile+sel) dans chaque trou jusqu’à les remplir tous.
    Remettre en étuve votre pâte.
    4 – Temps de pousse sous étuve ou couvert d’un linge pendant 20 minutes. (Pendant les temps différents temps d’étuve soit 4 au total pour la focaccia,  tu peux préparer tes rillettes, tes tartinades … tes tapenades).
    A la fin de la levée, sortez votre pâte à focaccia. Conservez sur votre plan de travail.

    Faites chauffer votre four sur 220°C. Disposez la grille sur le deuxième gradin en partant du bas soit à mi-hauteur sinon (Mon four a un programme spécial brioche mais vous mes amis, vous faites comme d’habitude quand vous cuisez du pain, des pizza, des tartes …. ).

    Saupoudrez votre focaccia de brins de romarin et enfournez sur votre grille de four pour 25 bonnes minutes et surveillez la cuisson …. votre pâte va dorer doucement et vous m’en donnerez des nouvelles … toutes ces odeurs et parfums c’est l’Italie !!!!!!
    Vous devez obtenir une belle focaccia légèrement dorée.

    Sortez-là et laissez refroidir.

    Buona degustazione amici !!!! Mia focaccia au romarin - Titezacuisine.com
    Buona degustazione amici !!!!
    Mia focaccia au romarin – Titezacuisine.com

    Servez à l’apéro mia focaccia au romarin ou quand vous le désirez pour une pause salée !

    Ces odeurs, ces parfums, et cette saveur …. c’est délicieux et un ravissement pour les papilles.

    Si il vous en reste le lendemain vous pouvez la trancher et passez les tranches au toasteur ou au grill pour en faire des « biscottes » à tartiner ou à mettre dans un velouté de poireaux, de potimarron ou dans un velouté à l’italienne.

    Bonne dégustation et bonne découverte.

    Mia Focaccia au romarin ;)

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)